taty lauwers

cuisinez selon votre nature

en quête d'un devenir-soi nutritionnel
  

Le cas Gate: imposture et narcissisme

29.5.2020 Page 5 du dossier "Le circus virule (ou ce que le covid-19 est venu nous dire"), début 2020. Une collection de quelques billets sur le cas Gates, que je surnomme souvent "Cortex", en ce qu'il est illustratif de l'imposture qu'autorise la propagande par medias classiques et réseaux sociaux, ainsi que du narcissisme profond de notre société, qu'il reflète, et de la confusion entre les chefs d'état et les capitalistes qui se drapent de philanthropie. Il incarne notre monde d'aujourd'hui.

Répertoire "non-food" de ce site. Je mets ma casquette de Jiminy Cricket, comme pour le dossier à charge contre les Gafam. Je transfère certains des billets écrits en brouillon sur fb pendant le confinement.


Avis au lecteur, 5/9/2020: ce sont encore des billets collés les uns derrière les autres.

Les liens seront établis sous peu, pour un texte suivi.

Mes premiers billets sur ce monsieur: Rayon vaccin/flicage 5G. Les coups foireux de Cortex-Gates & Refusez le vaccin, refusez la 5G: vous serez pistés

La suite arrive tout petit tout doucement. J'introduis dans chaque billet des références vers des journalistes d'investigation, vous y trouverez toutes les sources.

Pourquoi on prend Vil Gates comme tête de turc

Les lanceurs d'anathèmes "vous êtes complotistes" ont un petit défaut qui les déforce: ils connaissent leur angle de vue. Point. De mon côté, je connais le leur ET le dossier Gates et autres fondations "caritatives", qui sont le faux-nez des lobbies. Les critiques mettent donc tout le monde dans le même panier, nous accusant de placer Gates à la tête d'une conspiration. Meuh non. On sait bien que Gates n'est pas le seul à vouloir manipuler les foules à son profit. Mais il a une tête à claque, alors je lui en donne, des claques. Pourquoi se priver? Il piétine bien le futur de nos gamins...

En fait, ce gars raisonne binaire et très autiste, enfermé sur ses propres pensées, comme beaucoup de geeks. Il ajoute à cela un tout grand talent de prédateur . Il n'a fait que cela toute sa carrière, depuis les débuts de microsoft. Egal en cela à son camarade Zucky, aussi binaire. Génie: pffft! Loin de là. Super-voleur: oui. Qui ne voit pas cela ne l'a tout simplement pas suivi. Cela fait plus de 30 ans que j'entends mes amis codeurs pester sur ses Excel et Word, qui sont écrits avec les pieds. Ce n'est pas cela qui a fait sa fortune, mais son aptitude à créer des monopoles et voler/breveter tout ce qui peut l'être.

J'ai assez de kilomètres dans les pattes en informatique pour me rappeler que vers 2003 (à vérifier), le même BGates tempêtait pour qu'on fasse enfin payer internet. Ma réflexion d'alors: "Ah oui, c'est toi qui as inventé le net, peut-être?". En fait, il cherche à tout breveter, pirater, monnayer. C'est sa came.

A un niveau plus symbolique, on aime le gifler car il représente la vision mécaniste, militariste, masculiniste et monoculture (MMMM) de notre monde actuel. Enfin "de notre monde passé" pensé-je pour me donner du coeur à l'ouvrage. Il voit un virus, il veut un vaccin. Il voit une peste, il veut faire un désert agricole. Il voit une action, il veut la robotiser. Il voit de l'inconnu, c'est un ennemi. C'est d'un simplet! C'est encore plus sidérant que tant de mes camarades ne voient pas comme cette pensée est réductionniste. Ils ne sont pas simplets, ils ont peur de la complexité, du paradoxe du vivant.

Et c'est tout à fait glaçant d'imaginer que c'est lui qui conseille un Bruno Lemaire, ministre français qui n'a pourtant pas de la bouillie dans la tête. Il est plus malin que la moyenne des autres pignoufs dont s'est entouré Pinocchio. Mais il doit être aveuglé par sa propre vision MMMM, il la sent lui échapper et agit en panique. Je rappelle sa bourde monumentale: Lemaire s'est affiché en photo sur Instagram en conversation tél. avec Gates, la honte! Quand on se cure le nez, on se cache, ami Bruno.

Le Monde & autres journaux et Gates : le pactole

Toujours dans la gamme «intellectomie», écoeurant de lire que le Monde publie en une une tribune par Gates. Sont-ils si inconscients? Ils ne connaissent pas le dessous des cartes? (https://www.lemonde.fr/…/bill-gates-pour-une-approche-globa…)

Et cela au moment même où ledit Gates veut s’indemniser, se prémunir de toutes les répercussions judiciaires si son vaccin provoquait des dégâts

Comme tous les vaccinalistes, Gates sait que les derniers vaccins survendus à l’occasion d’une dernière pandémie survendue aussi ont provoqué quantité de dégâts.

Je rappelle qu’on n’a toujours pas trouvé le vaccin SIDA qu’on chante depuis si longtemps, que les coronaboys essayent depuis 4 ans en vain. Je gage que celui-ci sera un brouillon mal dégrossi, mal testé.

Lire hier chez Robert Kennedy Jr: https://childrenshealthdefense.org/news/heres-why-bill-gates-wants-indemnity-are-you-willing-to-take-the-risk

«Gates is so worried about the danger that he says he won’t distribute his vaccines until governments agree to indemnify him against lawsuits. On Feb 4th 2020, when there were only 11 active CV cases in the USA, the U.S. quietly pushed through Federal regulations giving coronavirus vaccine makers full immunity from liability. «

5.5. Toujours dans l’axe «outils pour vos proches qui croient encore en la parole médiatique», par curiosité, j’ai été chercher sur le site de sa fondation s’il les avait arrosés. Bien sûr. Et pas qu’un peu. Depuis 2014 ça grimpe, ça grimpe jusqu’à 2019: tout d’un coup plus de 2 mio (pas remontée plus loin que 2014, chuis pas journaliste d’investigation non plus). Voir les copies d’écran en annexe.

Vous pouvez faire le même jeu avec le Guardian anglais ou d’autres journaux. Pour d’autres instances, il faut être un peu calé, car s’ils ne donnent pas directement à un College en particulier, il donne à une assoc’ qui lui est liée. Tout un boulot à faire... A vos plumes, amis journalistes d'investigation.

Le dr de Lorgeril sur «Le Monde» et Gates

Où mes pas croisent ceux du docteur de Lorgeril, de l’AIMSIB. Je relaye l’article du doc:

«Je n’étais pas le seul à me demander quelle mouche avait piqué le journal LE MONDE en lisant les articles publiés sur papier ou sur son site à propos des vaccins et de la Loi d’obligation vaccinale de 2018.

Comment expliquer que ce Journal du soir [supposé intelligent, bien informé, objectif et au-dessus de tout soupçon de conflits d’intérêt, sauf avec les compagnies bancaires qui désormais le possèdent] puisse propager insolemment des informations aussi biaisées sur la médecine des vaccins sans jamais donner la parole à un esprit critique susceptible d’introduire le moindre doute dans cette idéologie antiscientifique ?

Comment expliquer ces charges répétées contre les esprits critiques et scientifiques qui appelaient à la prudence concernant les vaccins ?

Comment expliquer ce site « Les décodeurs du Monde » qui ne cesse sa propagande malsaine en faveur des vaccins et sans aucune réserve ?»

Lire la suite sur https://michel.delorgeril.info/ethique-et-transparence/le-journal-le-monde-travaille-pour-bill-gates-et-la-desinformation-vaccinaliste

L’imposture du vaccin de Gates

On ne pourra pas dire qu’on n’a pas été prévenus que ce «vaccin» promis est une imposture, pire: un danger.

Lisez avant que la censure YT ne repère le fond, sous les musiques de déguisement.

https://www.youtube.com/watch?v=RzFP4yzZzII&feature=emb_logo

Why are the world’s top vaccine promoters, like Paul Offit and Peter Hotez, frantically warning us about the unique and frightening dangers inherent in developing a coronavirus vaccine?

Scientists first attempted to develop coronavirus vaccines after China’s 2002 SARS-CoV outbreak. Teams of US & foreign scientists vaccinated animals with the four most promising vaccines. At first, the experiment seemed successful as all the animals developed a robust antibody response to coronavirus. However, when the scientists exposed the vaccinated animals to the wild virus, the results were horrifying. Vaccinated animals suffered hyper-immune responses including inflammation throughout their bodies terminating with fatal lung infections. Researchers had seen this same «enhanced immune response» during human testing of the failed RSV vaccine tests in the 1960s. Two children died. Offit, Hotez and even Anthony Fauci (in an unguarded moment), have warned that any new coronavirus vaccine could trigger lethal immune reactions when vaccinated people come in contact with the wild virus. Instead of proceeding with caution, Fauci has made the reckless choice to fast track vaccines, partially funded by Gates, without animal studies (that could provide early warning of runaway immune response). Gates is so worried about the danger that he says he won’t distribute his vaccines until governments agree to indemnify him against lawsuits. On Feb 4th 2020, when there were only 11 active CV cases in the USA, the U.S. quietly pushed through Federal regulations giving coronavirus vaccine makers full immunity from liability. Are you willing to take the risk?

Quand Gates rit de notre confinement

mi-mars 2020. Le culot du mec! Le voir exulter en vidéo, et rire même de notre confinement, tout en nous faisant comprendre qu’on n’est pas sortis de l’auberge. Toujours en retenant son rire. Il attend ça depuis si longtemps, il se régale, lui qui est obsédé depuis des années par la pandémie qui lui permettra enfin de vendre son narratif « vaccin pour tous » (vaccin qui sera ultérieurement à puce intégrée dans l’humain, puce qui contiendra toute l’identité médicale pour commencer – Black Mirror n’est pas loin). Pour les décodeurs de mensonges, délice d’observer son langage corporel, à certains moments où il ment plus qu’à d’autres. Ecouter aussi le culot du bonhomme, qui n’est au fond qu’un informaticien capitalo-philanthrope et qui dicte au bon peuple comment on sortira du confinement, combien de temps ça durera, à quel prix et quel rythme on en sortira. Ah, iI est devenu président des Etats Unis, tout d’un coup ? On ne pourra se réunir en « masse » qu’après avoir été vacciné (texto). « On reviendra à l’économie normale quand tout le monde sera vacciné ». Il le répète plusieurs fois…

Il faut reconnaître que c’est lui qui a carrément dicté à l’OMS la stratégie covid (voir l’article du Washington Times https://www.washingtontimes.com/news/2020/apr/2/bill-gates-and-his-coronavirus-conflicts-of-intere/), il finit par se prendre la grosse tête. Il ne pourrait pas plus clairement exposer à tous qu’il est un des pivots dans cette stratégie suicidaire que suivent beaucoup de nos pays.

En nota bene, il sait bien que produire le vaccin prendra du temps, il propose de sauter l’étape d’expérimentation animale avant la mise sur le marché. Ben voyons !

https://www.youtube.com/watch?v=4X-KkQeMMSQ

Je rappelle que je fais café du commerce ici, pas journalisme. Il doit bien y avoir qqn pour le contrer, parmi ces titans non? S’il est bien le pivot de cette stratégie imbécile. Lire les jeux de pouvoir: https://nationalfile.com/exposed-truth-fauci-birx-gates-elites/

Ce qui m’ébahit: les gouvernements FR BE etc qui ont suivi les conseils OMS (et d’autres? qui saura jamais?) savent pourtant ce que moi, petite profane sait, de la dépendance totale de l’OMS envers lui, entre autres. Qu’ils ne s’étonnent pas que le public panique et vide les magasins, on a tous l’impression qu’il n’y a plus de pilote dans l’avion et qu’on est laissés seuls, sans recours.

Réponse à un ami: Tu as lu l’article que j’ai relayé hier, par Rosemary Frei? Décodant entre autres une de ses entrevues révélatrices. Par exemple à la minute 33.45 de la vidéo reprise dans l’article, il expose clairement qu’il ne veut pas (de quel droit?) que la population atteigne l’immunité de groupe... tu penses! il serait gros jean avec son vaccin alors -> il veut que ça traîne de longs mois, plutôt, le temps qu’il le trouve son vaccin. Le lien que je fais et qui n’est pas documenté ni clair: l’impact de son discours sur les décisions de tous ces gouvernements, qui, le doigt sur la couture du pantalon, suivent des ordres... Il y a certainement d’autres enjeux derrière (genre guerre diplo Chine/USA), mais quand même...

https://off-guardian.org/2020/04/04/did-bill-gates-just-reveal-the-reason-behind-the-lock-downs/

Et c’est justement pour guillotiner ces efforts cinglés qu’on doit développer ici et maintenant, viiiiite, tous les liens solidaires au-delà des instances gouvernementales. Sans se perdre dans des arguties...

Ajout: J’avais proposé de décoder les gestes de Gates dans une interview mi-mars où j’étais choquée de le voir quasi jouir en direct, de petites giclées discrètes mais franches, surtout quand on parlait de notre confinement. Un internaute vient de faire ce décodage en vidéo.

https://www.youtube.com/watch?v=EqIIrHaw1OE

«Il y a des choses qui ne trompent pas, cette réaction est celle d’un psychopathe se réjouissant à l’idée que l’économie pourrait avoir du mal a s’en remettre.

Ce petit crétin, à qui nos médias tendent le micro, n’arrive même pas à cacher sa joie extrême alors que cela fait maintenant presque 2 mois que le monde est assigné à résidence et que notre économie est en train d’être détruite.

Pensez y, une économie agonisante n’est pas sans conséquences, ce sont des familles, des jeunes désespérés et des personnes âgés au bord de la rupture, ce sont des sans abris, des parents isolés, qui chaque jour sont poussé de plus en plus vers la misère, ce sont des suicides, de pauvres âmes pour qui la vie est devenu insoutenable."

Qui à part un psychopathe, pourrais se réjouir de cette situation ?

Bill Gates en première ligne dans la course au vaccin et le puçage des populations

Une analyse de l’agenda de Gates profitant de la panique covid, sur le site de défense «santé de nos enfants», l’assoc’ de Robert F. Kennedy Jr.

https://childrenshealthdefense.org/news/government-corruption/gates-globalist-vaccine-agenda-a-win-win-for-pharma-and-mandatory-vaccination

Traduction par Geopolintel.fr, http://www.geopolintel.fr/article2222.html:

Robert F Kennedy Jr. expose le plan de Bill Gates sur les vaccins

[3]

Extrait du post Instagram de Robert Kennedy Junior [4] du 9 avril 2020 :

Les vaccins, pour Bill Gates, sont une philanthropie stratégique qui alimente ses nombreuses entreprises liées aux vaccins (y compris l’ambition de Microsoft de contrôler une entreprise mondiale de vac ID) et lui donne un contrôle dictatorial sur la politique de santé mondiale - la pointe de lance du néo-impérialisme d’entreprise.

L’obsession de Gates pour les vaccins semble alimentée par une conviction messianique qu’il est destiné à sauver le monde grâce à la technologie et une volonté mégalomane d’expérimenter avec la vie des autres êtres humains.

Promettant d’éradiquer la polio avec 1,2 milliard de dollars, M. Gates a pris le contrôle du Conseil consultatif national (NAB) de l’Inde et a imposé l’administration de 50 vaccins contre la polio (au lieu de 5) à chaque enfant avant l’âge de 5 ans. Les médecins indiens accusent la campagne de M. Gates d’être à l’origine d’une épidémie de polio dévastatrice qui a paralysé 496 000 enfants entre 2000 et 2017. En 2017, le gouvernement indien a mis fin au programme de vaccination de M. Gates et a expulsé ce dernier et ses acolytes du NAB. Le taux de paralysie due à la polio a chuté de façon rapide. En 2017, l’Organisation mondiale de la santé a admis à contrecœur que l’explosion mondiale de la polio est principalement due à la souche vaccinale, ce qui signifie qu’elle provient du programme de vaccination de Gates. Les épidémies les plus effrayantes au Congo, aux Philippines et en Afghanistan sont toutes liées aux vaccins de Gates. En 2018, ¾ des cas de polio dans le monde provenaient des vaccins de Gates.

En 2014, la Fondation Gates a financé des tests de vaccins expérimentaux contre le HPV, développés par GSK et Merck, sur 23 000 jeunes filles dans des provinces indiennes éloignées. Environ 1 200 d’entre elles ont souffert d’effets secondaires graves, notamment de troubles auto-immuns et de troubles de la fertilité. Sept d’entre elles sont mortes. Les enquêtes du gouvernement indien ont accusé les chercheurs financés par Gates d’avoir commis des violations éthiques généralisées : pressions exercées sur des villageoises vulnérables pour qu’elles participent à l’essai, intimidation des parents, falsification des formulaires de consentement et refus de soins médicaux aux jeunes filles blessées. L’affaire est maintenant devant la Cour suprême du pays.

En 2010, la Fondation Gates a financé l’essai d’un vaccin expérimental contre la malaria de GSK, qui a tué 151 nourrissons africains et a causé de graves effets néfastes, dont la paralysie, des convulsions fébriles et des crises d’épilepsie, chez 1 048 des 5 049 enfants.

Au cours de la campagne MenAfriVac 2002 de Gates en Afrique subsaharienne, les agents de Gates ont vacciné de force des milliers d’enfants africains contre la méningite. Entre 50 et 500 enfants ont développé une paralysie. Les journaux sud-africains se sont plaints : « Nous sommes des cobayes pour les fabricants de médicaments ».

L’ancien économiste en chef de Nelson Mandela, le professeur Patrick Bond, décrit les pratiques philanthropiques de Gates comme « impitoyables » et « immorales ».

En 2010, M. Gates s’est engagé à verser 10 milliards de dollars à l’OMS en promettant de réduire la population, en partie, grâce à de nouveaux vaccins. Un mois plus tard, M. Gates a déclaré lors d’un entretien avec Ted Talk que les nouveaux vaccins « pourraient réduire la population ». En 2014, l’Association des médecins catholiques du Kenya a accusé l’OMS de stériliser chimiquement des millions de femmes kenyanes réticentes à l’aide d’une fausse campagne de vaccination contre le « tétanos ».

Des laboratoires indépendants ont trouvé la formule de stérilité dans chaque vaccin testé.

Après avoir nié les accusations, l’OMS a finalement admis qu’elle développait les vaccins contre la stérilité depuis plus d’une décennie.

Des accusations similaires ont été portées par la Tanzanie, le Nicaragua, le Mexique et les Philippines.

Une étude de 2017 (Morgensen et.Al.2017) a montré que le populaire DTC de l’OMS tue plus d’Africains que la maladie qu’il prétend prévenir. Les jeunes filles vaccinées souffrent d’un taux de mortalité dix fois plus élevé que celui des enfants non vaccinés.

Gates et l’OMS ont refusé de rappeler le vaccin mortel que l’OMS impose à des millions d’enfants africains chaque année.

Les défenseurs de la santé publique mondiale accusent M. Gates de détourner l’agenda de l’OMS des projets qui ont prouvé leur efficacité dans la lutte contre les maladies infectieuses : l’eau potable, l’hygiène, la nutrition et le développement économique.

Ils affirment qu’il a détourné les ressources de l’agence pour servir son fétiche personnel, à savoir qu’une bonne santé n’est possible qu’avec une seringue.

En plus d’utiliser sa philanthropie pour contrôler l’OMS, l’UNICEF, GAVI et PATH, M. Gates finance des sociétés pharmaceutiques privées qui fabriquent des vaccins, ainsi qu’un réseau massif de groupes de façade de l’industrie pharmaceutique qui diffusent une propagande trompeuse, développent des études frauduleuses, mènent des opérations de surveillance et des opérations psychologiques contre ceux qui doutent des vaccins et utilisent le pouvoir et l’argent de M. Gates pour faire taire la dissidence et contraindre à la conformité de pensée.

Dans ses récentes apparitions non stop dans Pharmedia, Gates semble heureux que la crise du Covid-19 lui donne l’opportunité de forcer ses programmes de vaccination du tiers monde sur les enfants américains [5].

Bill Gates utilise des implants Microchip pour lutter contre le coronavirus

[6]

Le co-fondateur de Microsoft, Bill Gates, lancera des capsules implantables dans l’organisme humain, dotées de « certificats numériques » qui peuvent indiquer qui a été testé pour le coronavirus et qui a été vacciné contre lui.

Le magnat de la technologie, âgé de 64 ans et actuellement le deuxième homme le plus riche du monde, l’a révélé hier lors d’une séance de Reddit « Ask Me Anything », en répondant à des questions sur la pandémie de coronavirus COVID-19.

M. Gates répondait à une question sur la façon dont les entreprises pourront fonctionner tout en maintenant une distance sociale, et a déclaré que « nous aurons éventuellement des certificats numériques pour montrer qui a guéri ou a été testé récemment ou qui a été vacciné ».

Les « certificats numériques » dont parlait M. Gates sont des « TATOUAGES QUANTUM-DOT » implantables chez l’homme, sur lesquels travaillent des chercheurs du MIT et de la Rice University pour tenir les registres de vaccination. C’est en décembre dernier que des scientifiques des deux universités ont révélé qu’ils travaillaient sur ces tatouages à points quantiques après que Bill Gates les ait approchés pour résoudre le problème de l’identification des personnes qui n’ont pas été vaccinées.

Les tatouages à points quantiques impliquent l’application de micro-aiguilles dissolubles à base de sucre qui contiennent un vaccin et des « points quantiques » fluorescents à base de cuivre intégrés dans des capsules biocompatibles à l’échelle du micron. Une fois que les micro-aiguilles se dissolvent sous la peau, elles laissent les points quantiques encapsulés dont les motifs peuvent être lus pour identifier le vaccin qui a été administré.

Les tatouages de points quantiques seront probablement complétés par l’autre engagement de Bill Gates appelé ID2020, qui est un projet ambitieux de Microsoft visant à résoudre le problème de plus d’un milliard de personnes qui vivent sans identité officiellement reconnue. ID2020 résout ce problème grâce à l’identité numérique. Actuellement, le moyen le plus pratique de mettre en œuvre l’identité numérique est soit les smartphones, soit les implants de micropuces RFID. Cette dernière approche sera probablement celle de Gates, non seulement pour des raisons de faisabilité et de durabilité, mais aussi parce que depuis plus de 6 ans, la Fondation Gates finance un autre projet qui intègre des implants de micropuces implantables à l’homme. Ce projet, également mené par le MIT, est un implant de micropuce pour le contrôle des naissances qui permettra aux femmes de contrôler les hormones contraceptives dans leur corps.

Quant à ID2020, pour mener à bien ce projet, Microsoft a formé une alliance avec quatre autres sociétés, à savoir Accenture, IDEO, Gavi et la Fondation Rockefeller. Le projet est soutenu par les Nations unies et a été intégré à l’initiative des Nations unies pour les objectifs de développement durable.

Il sera intéressant de voir comment Bill Gates et ID2020 vont mettre en œuvre tout cela, car de nombreux chrétiens, et étonnamment un nombre croissant de musulmans chiites, sont très opposés à l’idée de la micropuce et de toute forme de technologie d’identification par effraction corporelle. Certains législateurs et politiciens chrétiens aux États-Unis ont même essayé d’interdire toute forme de micropuce humaine.

Mais, d’un autre côté, c’est l’occasion idéale pour Bill Gates de mener à bien ces projets car, alors que le coronavirus continue de se propager et que de plus en plus de personnes meurent de la pandémie, le grand public s’ouvre de plus en plus aux technologies de résolution de problèmes qui permettront de contenir la propagation du virus.

La principale raison pour laquelle de nombreux chrétiens et certains musulmans chiites sont opposés aux technologies d’identification par effraction corporelle, aussi utiles soient-elles pour prévenir les pandémies, est qu’ils pensent que ces technologies sont la « marque de Satan » mentionnée dans la Bible et dans certaines prophéties du Mahdi. Dans le livre des Révélations de la Bible, toute personne qui ne possède pas cette « marque » n’est pas autorisée à acheter ou à vendre quoi que ce soit.

L’année dernière, en novembre, une société technologique basée au Danemark qui avait des contrats pour produire des implants de micropuces pour le gouvernement danois et la marine américaine, a dû annuler le lancement de son implant de micropuces prétendument « révolutionnaire » alimenté par l’Internet après que des militants chrétiens aient attaqué ses bureaux à Copenhague.

Dans cet interview à CBS [7], Bill Gates dit que les rassemblements publics de masse ne reviendront pas tant qu’il n’aura pas été procédé à une vaccination de masse contre le Covid 19. La vaccination/puçage dans laquelle il investit sera-t-elle la condition d’accès future aux lieux publics d’après lui ? Et quoi d’autres après ?

Sur Foxnews: une journaliste du Washington Post

une interview en direct d’une journaliste du Washington Post, qui dénonce les mêmes collusions bizarres que nous, «complotistes», relevions déjà il y a un mois: écouter en particulier minute 3 et suivantes

https://youtu.be/ChIQ2KQ7eBw?t=185

On se sent moins seuls, tiens.

Effacement sur la page FBMG

Parmi ce qu’en diplomatie on ne dit pas (le plus important): pourquoi la fondation Gates a-t-elle effacé leur page «notre stratégie vaccinale» précisément le 15 février dernier? J’ai un scénario mais je le garde pour moi.

(on peut la retrouver sur le web archive, merci à une twitteuse

https://web.archive.org/web/20130227035106/https://www.gatesfoundation.org/What-We-Do/Global-Development/Vaccine-Delivery)

Bill Barr Procureur général des Etats-Unis s’oppose à Gates

Enfin une voix d’autorité qui s’oppose à la folie gatesienne: Bill Barr, Procureur général des Etats-Unis

la transcription de l’interview est dans l’article

https://www.dailywire.com/news/ag-barr-on-bill-gates-wanting-digital-vaccine-certificates-im-very-concerned-about-slippery-slope

Faux robin de bois mais vrai requin

Je ne vais pas rater un article à charge contre ma némésis personnelle: «Au fil des années, Bill Gates s’est construit une légende dorée de plus grand bienfaiteur de l’humanité, à travers les actions menées par sa fondation. En regardant de plus près, on voit toutefois que la réalité n’est pas aussi reluisante. Loin de là. « par Jacques Littauer · le 6 mai 2020 - dans https://charliehebdo.fr/2020/05/economie/bill-gates -faux-robin-des-bois-mais-vrai-requin

Récents investissements dans les réseaux

28.5 Oh, qu'il joue de malchance, Bill Gates, s'il veut convaincre les complotistes de revoir leur copie. Enfin, il joue de coincidences. C'est au premier trimestre de 2020 que son trust a massivement investi dans Apple, Amazon, Alphabet (Google) et Twitter. Dans les premières: $100 million + $130 million chacune le 31 mars. Twitter: $7 millions. Source.

Tiens, justement dans les tuyaux de communication les plus puissants?

Ajout: je décode pour ceux qui n'ont pas encore lu le dossier. Ce gars n'est pas du tout ce qu'il vend comme image. Sa philanthropie est du capitalisme pur jus à la Rockefeller, vieille tradition américaine. Il est en outre obsédé par les pandémies depuis qu'il a beaucoup investi en labos pharma. Il attendait la bonne occase, sa stratégie était toute prête. Il a profité de l'aubaine de celle-ci, début d'année, pour implémenter son "protocole". Qu'il a illico fourgué aux médias, à l'OMS et aux gouvernements; les deux premiers lui mangeant dans la main vu les sommes folles qu'il leur a déjà données; ces derniers l'écoutant comme s'il était un chef d'état. Voilà le résumé d'un très long dossier, documenté, appuyé par un travail journalistique, qui explique le "tuyaux de comm'" des gafam. Il a annoncé que ses investissements en vaccins rapporteront du 20 sur 1, ce qui vaut bien quelques millions aux propagandistes du jour. Est-ce plus clair?

 

 

Qui est Gates? selon Corbett

Pour les quelques naïfs qui croient encore en la bienveillance du Grand Visqueux Melliflu, écouter "How Bill Gates Monopolized Global Health", la première vidéo d'une série d'investigation (par un non journaliste, mais assez pointilleux malgré qu'il soit un brin complotiste): https://www.youtube.com/watch?v=wQSYdAX_9JY&feature=youtu.be

(les sous-titres sont fidèles, la traduc’ française sera lisible j’imagine)

L'ami Corbett consacre sa dernière vidéo au 4ème volet de l'analyse "Qui est Gates". Un historique documenté (et biaisé, mais c'est assumé) où l'on découvre ce que nous, en informatique, connaissons depuis longtemps: ce type n'est pas un génie de l'informatique, il n'a rien inventé, il a breveté, copié, volé même. Il est un fils de banquier, doué pour le légalisme. Un coucou dans le nid de libertaires qu'étaient les premiers codeurs des années '80.

Hors informatique, l'auteur a retrouvé des pistes confirmant cette forme d'eugénisme qui transparaît chez Vil G. depuis longtemps, eugénisme qui n'ose pas dire son nom.

Corbett conclut: rien ne sert d'emprisonner Gates, il n'est qu'une manifestation idéologique, or on n'emprisonne pas une idéologie. On informe le plus de monde possible de ce qui se cache derrière cette idéologie de Happytalism (selon le néologisme des Nations Unies), dans sa version crypto-eugéniste.

Je ne partage pas la démonstration de Corbett, qui est à charge pour nous convaincre que Gates est bien un eugéniste. En revanche, je relaye la vidéo pour qu'on se mette bien dans la tête que la réputation de BG est usurpée: tout est affaire de comm' depuis quelques années. C'est un bel exercice de discernement, de pouvoir faire le tri entre sa pub telle qu'on la lit dans les medias classiques; et ce que le bonhomme est réellement: il aime le fric et le controle, n'a pas grande créativité ni même talent geek ou scientifique. C'est un filou prédateur et point. Prenons-le comme tel. Et glissons peut-être à l'oreille du ministre Bruno Lemaire qui affiche ses contacts avec lui qu'il devrait arrêter de le traiter comme un chef d'état, qu'il n'est pas.

Gates est l'incarnation de l'imposture que peut propager une comm' bien menée, auprès d'un public peu éduqué à la médialogie. Question lectorat, il y a de la marge entre le complotiste qui croit qu'il veut nous tuer avec la puce tatouée et le ravi de la crèche qui croit qu'il est une génie devenue philanthrope. On peut se situer au milieu, ce que je.

Vidéo avec sous-titres anglais exacts, donc traduisibles par YT. Les notes et la transcription des 4 vidéos sont ici: https://www.corbettreport.com/gates/

Je reviendrai sur Vil Gates et l'eugénisme, mais cela me prendra un peu de temps, je dois fourbir mon dossier. Les vrais complotistes (que je ne suis pas, je me dis analyste des coulisses) annoncent que Gates veut la dépopulation de la planète. Je diffère: ils font là des liens qui ne sont pas démontrés. Des soupçons existent bien, mais depuis une quinzaine d'années les eugénistes comme Gates et consorts font bien, bien gaffe à ne pas être pris en flagrant délit. Je sais que c'est tentant de lier deux déclarations pour en faire une vérité, mais ce n'est pas mon taf.

Je dois retrouver un vieux dossier qui doit dater de 2004, où j'avais lu les rapports du Forum de Davos de l'époque. Temps où des leaders mondiaux pouvaient encore parler tout désinhibés et nous annoncer en gros: "nous sommes à un moment de l'histoire où 90% de la population est inutile" (quasi textuellement prononcé lors de ce forum)

Il n'est pas difficile de croire à la véritable envie eugéniste de ces philanthropocapitalistes (Gates n'est qu'une tête de turc).

Ils veulent se garder la planète pour eux, et respirer du bon air propre. La robotisation (y compris agricole) confirme l'inutilité pour eux de 90% d'entre nous. Ils ont l'argent, les tuyaux de communication en main, les lobbies et les gouvernements dans leur poche. Pourquoi se priveraient-ils de mettre en oeuvre leur stratégie? Bien sûr, ils nieront leur volonté de réduction de la population. Sont pas fous. Un déni officiel ne suffira pas à changer la donne: s'ils veulent, ils peuvent. C'est effrayant.

Le tout est de retrouver leurs anciens textes. Et encore, je ne pourrais que les exposer. Cela n'en fait pas une vérité.

J'annonce ce dossier, mais il faut encore que l'envie continue à me tenailler plus que celle de tisser ou de filer.Je reviens sur Vil Gates et l'eugénisme, mais cela me prendra un peu de temps, je dois fourbir mon dossier. Les vrais complotistes (que je ne suis pas, je me dis analyste des coulisses) annoncent que Gates veut la dépopulation de la planète. Je diffère: ils font là des liens qui ne sont pas démontrés. Des soupçons existent bien, mais depuis une quinzaine d'années les eugénistes comme Gates et consorts font bien, bien gaffe à ne pas être pris en flagrant délit. Je sais que c'est tentant de lier deux déclarations pour en faire une vérité, mais ce n'est pas mon taf.

Je dois retrouver un vieux dossier qui doit dater de 2004, où j'avais lu les rapports du Forum de Davos de l'époque. Temps où des leaders mondiaux pouvaient encore parler tout désinhibés et nous annoncer en gros: "nous sommes à un moment de l'histoire où 90% de la population est inutile" (quasi textuellement prononcé lors de ce forum)

Il n'est pas difficile de croire à la véritable envie eugéniste de ces philanthropocapitalistes (Gates n'est qu'une tête de turc).

Ils veulent se garder la planète pour eux, et respirer du bon air propre. La robotisation (y compris agricole) confirme l'inutilité pour eux de 90% d'entre nous. Ils ont l'argent, les tuyaux de communication en main, les lobbies et les gouvernements dans leur poche. Pourquoi se priveraient-ils de mettre en oeuvre leur stratégie? Bien sûr, ils nieront leur volonté de réduction de la population. Sont pas fous. Un déni officiel ne suffira pas à changer la donne: s'ils veulent, ils peuvent. C'est effrayant.

Le tout est de retrouver leurs anciens textes. Et encore, je ne pourrais que les exposer. Cela n'en fait pas une vérité.

J'annonce ce dossier, mais il faut encore que l'envie continue à me tenailler plus que celle de tisser ou de filer.

Philanthropocapitalistes bienfaiteurs ?

Il faudrait mieux faire connaître autour de nous que les sociétés philanthropocapitalistes à la Gates , Rockefeller et Clinton sont pas des bienfaiteurs, ils nous ont eus avec les bons sentiments. En fait, ce sont des opérations d’évasion fiscale, des hedge funds déguisés et des crypto-lobbies industriels. J’ai déjà relayé des pistes pour s’en convaincre.

Dès novembre 2015, l’association Global Policy démontrait l’influence grandissante des philanthropocapitalistes sur les décisions des gouvernements et des instances internationales comme l’OMS. En conclusion, elle mettait en garde ces derniers contre les dérives que pourrait représenter une surconfiance dans leurs intentions bénéfiques – une des dérives étant la lente chute des services publics dans la sphère privée. Avec la crise du covid-19, plus personne ne peut prétendre ne pas le voir : désormais ces financiers donnent le ton, décident quand et pourquoi l’OMS annonce une pandémie, suggèrent les mesures à un niveau planétaire et instillent la croyance que seul un antiviral et/ou un vaccin sont la solution à ce problème qui est bien plus vaste et plus révélateur d’un système délirant. Et tous les journaux, tous les medias classiques du net, sur tous les continents, relayent leurs diktats : antiviral, vaccin ou … la mmmmoooorrrt ! Sommes-nous devenus de tels enfants que nous avalons de telles couleuvres ?

Le pdf est disponible ici (67 pages) : https://www.globalpolicy.org/images/pdfs/GPFEurope/Philanthropic_Power_online.pdf

Connaître ses maîtres: une belle vidéo en partie animée, en partie interview, pour comprendre ce que sont ces philanthropo-capitalistes, une partie de ces 1% d'hyperriches qui nous gouvernent. On comprend qu'ils n'auront que faire des "avis" des communes et des citoyens anti-5G. Leur agenda passera, coûte que coûte. Mais on aura laissé notre trace: nous ne consentons pas!

Visionnage qu'on doublera de celui de l'entrevue avec Lionel Astruc: "Bill Gates : l'incroyable arnaque derriere sa fondation" sur Le Media: https://www.youtube.com/watch?v=Dqzt6yAmdDE

Ceux qui n'ont pas le courage de lire le livre d'Astruc en verront un résumé dans un montage en images qu'on pourrait intituler: "le diable s'habille en billgates" -> https://www.youtube.com/watch?v=rjwBQ-NXE7g

Lire “1 %, Reprendre le pouvoir face à la toute-puissance des riches”. Dans cet essai, Vandana Shiva se confronte au pouvoir des multinationales et des ultrariches (le pan des ombres de mon billet)

Elle dénonce l’impact destructeur du modèle de développement économique linéaire du club des milliardaires – Gates, Buffet, Zuckerberg et autres empereurs modernes – et leur contrôle total sur la finance, l’alimentation, l’énergie, l’information, la santé et même les relations.

Se fondant sur des faits peu connus et explosifs, elle analyse, en particulier, comment la soi-disant « philanthropie » est le moyen pour ces milliardaires de contourner les structures démocratiques, d’empêcher la diversité et d’imposer des idées totalitaires. Elle revendique au contraire droit à vivre, penser, respirer et manger librement, pour que l’humanité ne soit plus au service des 1 % les plus riches.

Vandana Shiva est une militante féministe et écologiste indienne de premier plan, qui a notamment reçu le Prix Nobel alternatif en 1993 pour son engagement. Elle dirige actuellement la Fondation de la recherche pour la science, les technologies et les ressources naturelles.

1 % est le premier essai de sa main traduit et publié en français depuis vingt ans.

source

 

Le pitch. Je résume car je vois que dans le fond de la salle on n'écoute pas. Gates vole l'argent du contribuable américain via sa fondation, par des optimisations fiscales. Il l'ajoute à sa fortune perso (restée , elle, dans le trust). Il utilise les revenus pour les placer dans des boites pharma et chimiques, comme monsanto etc; ou alimentaire comme coca-cola. Il arrose les journaux et les instituts de recherche, ayant ainsi pouvoir d'orienter leurs décisions. Wake up guys! Il faut enfermer Cortex, ah non le confiner, tiens.

Comprendre Trump versus OMS et l'énervement de Gates

Ouh la la, Bill Gates est fâché tout rouge, comme l’enfant gâté et insupportable qu’il est, car Trump envisage de ne plus financer l’OMS.

Lire par exemple https://www.washingtonpost.com/nation/2020/04/15/who-bill-gates-coronavirus-trump/

Microsoft co-founder Bill Gates criticized President Trump’s decision to suspend funding to the World Health Organization as “dangerous,” saying the payments should continue particularly during the global coronavirus pandemic.

« Danger » nous dit-il. Tu parles, danger pour sa stratégie de Cortex, oui. Trump est présenté comme fou par la presse consensuelle, que ce soit pour ses positions sur le climat ou ses positions sur la crise actuelle. Il n’est pas cinglé, il sait ce qu’il fait, car il défend une posture souverainiste « patriote » face aux globalistes que sont Attali et Kissinger (pour faire simple, je résume en personnages des tendances de l’état profond). Pour comprendre son geste : il sait que l’OMS est vérolée jusqu’à l’os, corrompue ; il sait que Gates y est traité comme un chef d’état, vu qu’il en est la 2ème source de financement. Je dis plus prosaïquement : « Gates s’est payé l’OMS » et je sais que je n’aurai aucun procès en diffamation. Trump sait que Tedros Ghebreyesus n’a déclaré la « pandémie » que le lendemain du jour où Gates a recraché au bassinet (+- 45 millions $$). Il a dû se dire : avec sa fortune, Gates peut largement remplacer notre contribution. Par ses manœuvres fiscales, le « philanthrope » a déjà volé 100 milliards au contribuable américain. Il peut bien donner l’aumône des 400 millions/an que les States versent chaque année à l’OMS – Organisation Mondiale pour la Santé qui ne défend ni le Monde ni la Santé.

Voir l’excellent documentaire de Lilian Franck que j’ai apprécié - trailer ici : https://www.youtube.com/watch?v=fB-VQ-dNxxs

« The World Health Organization (WHO) was founded with the aim of building a healthier future for people all over the world. Whether it’s the effects of smoking, the Swine flu pandemic or a nuclear disaster, the WHO is the body we rely on to advise on and resolve a public health crisis. But can it be trusted? TrustWho documents filmmaker Lilian Franck’s quest to discover what lies behind the altruistic façade of the world’s largest public health body. What she uncovers is an alarming picture of corruption and opacity. This powerful investigative doc shines a light on how industry lobbies have infiltrated the WHO and asks whether the organisation can be trusted to keep the public healthy.”

Gates comme incarnation du Grand Fake

A la faveur de la révélation du Grand Fake que nous apporte le corona, je suis encore très étonnée que certains de mes interlocuteurs ne pigent pas à quel point Bill Gates est retors et montre un masque de curé sur un fond de baron bandit. L’incarnation même du Fake. Il n’est pas «intelligent» (je le fréquente depuis longtemps), il est peut être malin et âpre au gain, fou de controle (control freak en anglais), et certainement pervers. Après la lecture de l’article, il faut aussi écouter la vidéo à partir de la minute 14.30: https://www.dailymotion.com/video/xpho8g (Envoyé spécial). Edifiant

Encore plus épatant: décoder la gestuelle et la teneur du discours. «Mon attitude n’est pas démocratique? C’est d’avoir faim dans le tiers monde qui n’est pas démocratique». Mais ça veut rien dire, mais alors là rien de rien. J’ai l’impression d’être face à des amis gobés par une secte. Discours hors de propos et sans aucune logique. Tout à lavement chez lui (pardon, c’est Bérurier qui revient: tout à l’avenant).

C’est le champion des MMMMs (mécaniciste, militariste, monoculture, masculiniste) qui s’est déguisé en abbé pierre (et au fait, ça prend pas, choupi!)

Commentaire sur un fact-checkeur prétendant révéler le vrai alors que nous, profanes, disons le faux (le cas d'une corruption de l'OMS par Gates, pour que le covid devienne une pandémie). On adore notre tête de turc favorite, alias Bill Gates, pour cela: il est un peu sot, voyez. Je ne pointerai pas les nombreuses vidéos que j’ai déjà relayées et où l’on voit que si vous ne voulez pas le dire sot, vous devrez au moins avouer qu’il est «déconnecté», disons. Voir la vidéo dailymotion ci-dessus, où ses réponses au journalistes sont digne d’un enfant de 15 ans ou du ravi de la crèche. Voilà quelques semaines que je répercute l’info d’un coup de pouce soudain de sa fondation à l’OMS, début mars, alors que le directeur de la dite organisation ne voulait pas déclarer une pandémie, mais une simple épidémie. Le lendemain ou quasi: bims! le covid-19 devient une pandémie.

J’ai suivi en cela le premier internaute à lever ce lièvre et j’ai trouvé que «coincidence? je ne crois pas». Le fact-check à ce sujet chez Leadstories indique: «oui mais non mais il a donné ces 50 mio$ à un autre projet OMS que le covid». Alors, on dit «sot», ou «enfantin» ou «déconnecté»? C'est aussi "enfantin" que sa réponse au journaliste Lionel Astruc quand ce dernier l'interrogeait sur les obscurs liens entre sa fondation et son trust ainsi que les sommes folles qu'il gagnait en faisant le "philanthrope": "non, il n'y a pas de lien". Point la ligne.

En lobbying, nous faisions des cadeaux aux enfants des parlementaires qui nous étaient favorables, cadeaux offerts via des inconnus au bataillon. On leur offrait par exemple une bourse d'études dans une grande univ' américaine, offerte par un philanthrope. Au moins ce n'était pas traçable.

4ème Reich et vaccins

Le 4ème Reich est donc bien en route, cette fois-ci en mode ralenti mais inéluctable. Dans quelques mois, près de chez vous... «Ceux qui ne croient pas que les vaccins obligatoires ne pourraient pas se produire en Amérique devraient vraiment y prêter attention maintenant. (...) Les étudiants de l’université du Tennessee devront se faire vacciner contre la grippe cet automne et être également immunisés contre le COVID-19 si un vaccin devient disponible en vertu d’une règle d’urgence approuvée à l’unanimité vendredi par le conseil d’administration de l’université.» sur https://21stcenturywire.com/2020/06/28/u-s-university-requires-students-to-get-both-flu-and-covid-19-vaccines-to-enter-campus/

Lire aussi le triste constat sur https://www.mintpressnews.com/mass-tracking-covi-pass-immunity-passports-slated-roll-15-countries/269006/: « Lancement en masse des passeports d’immunité COVI-PASS dans 15 pays. Le COVI-PASS déterminera si vous pouvez aller au restaurant, si vous avez besoin d’un test médical ou si vous êtes attendu par les autorités dans un monde post-COVID. Le consentement est volontaire, mais l’application sera obligatoire.» (...)

«La société VST a désormais un partenariat direct avec le gouvernement britannique et a obtenu des contrats pour déployer sa technologie dans 15 pays, dont l’Italie, le Portugal, la France, l’Inde, les États-Unis, le Canada, la Suède, l’Espagne, l’Afrique du Sud, le Mexique, les Émirats arabes unis et les Pays-Bas.»

Connaître ses maîtres bis

Uune belle vidéo en partie animée, en partie interview, pour comprendre ce que sont ces philanthropo-capitalistes, une partie de ces 1% d’hyperriches qui nous gouvernent. On comprend qu’ils n’auront que faire des «avis» des communes et des citoyens anti-5G. Leur agenda passera, coûte que coûte. Mais on aura laissé notre trace: nous ne consentons pas!

https://www.youtube.com/watch?v=rjwBQ-NXE7g

Visionnage qu’on doublera de celui de l’entrevue avec Lionel Astruc: «Bill Gates : l’incroyable arnaque derriere sa fondation» sur Le Media: https://www.youtube.com/watch?v=Dqzt6yAmdDE

Ceux qui n’ont pas le courage de lire le livre d’Astruc en verront un résumé dans un montage en images qu’on pourrait intituler: «le diable s’habille en billgates»

 

Mais tu crois que j’ai quel âge? Ou la communication lourde de Cortex

Le pauvre choupinet de Gates s’est rendu compte que ses jubilations en direct (de nous voir confinés, de pouvoir être considéré comme un chef d’état) étaient choquantes, que la majorité de la population crache son dégoût sous ses vidéos YT.On l'aime aussi pour cela qu'il nous aide à décoder la propagande et les ficelles du marketing de l'info.

Il change de registre et ne joue plus «superman de la crise covid». Il se la joue «vieux et désolé, prenez pitié de moi»: on le voit ici en photo dans le Wall Street journal (article payant), en costar (et non plus en pull de geek comme d’hab’), en gros-plan très ridé-concerné, «votre père s’inquiète, il vous l’avait pourtant dit qu’on allait vers une pandémie». C’est gros comme une maison: il bascule en visant à générer une émotion aussi pitoyable que l’autre.

Et dire que ça risque d’être efficace auprès de monsieur et madame Michu (il peut faire publier ce qu’il veut où il veut, comme dans Le Monde, vu qu’il arrose tant de journaux).

 

 


 Page 6 ou voir la table des matières du dossier
Retour au blog "Articles"