taty lauwers

cuisinez selon votre nature

En recherche d'un "devenir soi" nutritionnel... Lire la suite

FAQs de mon livre "Qui a peur du grand méchant lait?"

Le livre en est à sa troisième édition (2012), bientôt réédité aussi en ebook (février 2015).
Après ces longues pages de FAQs, je marque la fin de mes réponses aux mails à ce sujet.
Toutes les réponses sont dans le livre ou dans ces pages.
Merci de votre intérêt.

voir page suivante


Février 2016. Les éditions Nouveau Monde publient le 3 mars "La Vache qui pleure"
de Véronique Richez-Lerouge, un plaidoyer pour le lait cru.
Allez courage, nous ne sommes plus seuls!
Télécharger le communiqué de presse -
ou voir sur le web

Octobre 2014. Je publie en pdf sur ce blog deux merveilleux livrets qui vous apporteront les clés pour rélféchir le lait aujourd'hui: "Lait vivant: sources et ressources" et "Quel lait pour bébé: artificiel ou naturel?". Nous devons ce travail fouillé, documenté, illustré et pondéré au Collectif "Santé des enfants et pollutions".
Pour télécharger...


Accès direct aux liens détaillés dans le livre et vérifiés début 2015:


Q. J'ai assisté samedi avec délectation à votre conférence sur le lait :) J'étais dans le petit groupe qui faisait les prolongations et je vous ai demandé si on pouvait effectivement continuer à boire du lait après 3 ans vu que la lactase n'était plus produite par le corps humain après l'arret de la consommation du lait...
Un tout grand merci pour vos explications éclairantes sur la question du lait...
J'ai déjà parcouru des pages et des pages de votre site, les témoignages, vos recettes, vos comptes-rendu de lecture... je ne m'en lasse pas! j'ai vraiment l'impression que vous parlez directement à mes tripes!! :)) et qu'elles répondent "oh oui, oh oui, cuisine natuuuure!!" :) Vous parliez d'une souscription pour soutenir vos livres en projet, ça m'interesse vivement mais je n'ai pas vraiment vu d'info à ce sujet sur le site..
Je suis également interessée par le brouillon de votre livre sur le lait ou simplement du brouillon de la conférence, ce serait super! :) j'ai pris quelques notes mais j'ai zappé des trucs...
Votre explication des graisses naturellement trans comme le beurre ou le lait de coco et les "mauvaises" graisses trans qui se forment à chaud et sous pression m'a vraiment interessée... 
Ca m'a fait penser au processus d'extrusion qui se fait toujours sous pression et j'ai compris pourquoi vous déconseillez les galettes de riz.. ne faudrait-il pas aussi déconseiller les pain des fleurs et autres galettes de mais/riz schaer qui sont aussi produits par extrusion, du coup??  bien à vous, 

R. Ce sujet est si délicat, il ne faudrait pas non plus que l'onse mécomprenne à cause d'une note trop vite écrite.
Pour le lien entre les galettes extrudées et les graisses trans, vous avez raison. C'est effectivement mon intuition, mais je n'ai pas encore étudié la question à fond. Il faudrait étudier réellement le taux de graisses trans à la sortie. Je conseille le Pain des Fleurs car, au goût, il n'a pas l'air de contenir de ces graisses "tordues". Il faudrait se renseigner sur la procédure exacte de confection du Pain des Fleurs.


Q. J'ai lu sur votre site un article sur le lait de jument. Bien sûr, ce produit est fantastique, il est bio ect ect.
Mais en vrai amoureuse des chevaux, je suis contre ce produit. Ses vertus ne sont nullement prouvées scientifiquement malgré le prix élevé (10euros le litre!) et de plus, les chevaux (juments ou poulains) ne vivent pas dans de bonnes conditions.
Afin de le prouver, je vous joint un article trouvé sur www.chevalbonheur.com , un site de protection équine. J'espère que cela vous fera réfléchir et que vous ne vanterez plus les mérites du lait de jument sur votre site.

R. Merci pour l'info, mais vous m’avez mal lue : je ne fais pas sur mon site la promotion du lait de jument, mais bien celle des laitages sains de vache, chèvre, brebis !
En réalité je crois que vous n'avez tout simplement pas lu, c'est pas possible de mal comprendre à ce point. Le texte auquel vous vous référez est un de mes articles assez critique vis à vis du livre de ce naturopathe pro-jument (Daniel Gramme).
Il est assez curieux de lire les pages internet auxquelles vous faites référence : que d’émotion pour les poulains... et, tiens, rien pour les veaux ?
(remarque d'une grande amateur de chevaux)


Q. je suis étudiante à l'Univeristé de Wageningen aux Pays Bas et je travaille actuellement sur un projet protant sur la consommation de lait de jument. le but de ce projet est de trouver des preuves scientifiques de l'efficacité de la consommation de lait jument sur la santé humaine.   Pourriez vous m'aider dans mes recherhces ? pourriez vous m'indiquer des personnes que je pourrais rencontrer pour aller plus loin sur ce sujet? J'ai lu un article metionnant le nom de M. Daniel Gramme et de son point de vue sur le lait de jument, le connaissez-vous, et si oui, pourriez vous me mettre en contact avec lui? Dávance merci pour votre aide.

R. Daniel Gramme a écrit un livre, vous pouvez le joindre au 04-3382833 (BE). Si j'étais vous et si  je voulais être objective, j'étudierais la comparaison avec du lait cru, de vaches aux pâturages. Mon observation: on obtient le même effet. Par ailleurs, ce lait est plus facile à se procurer et à faire accepter par les enfants. Il manque de chercheurs en "lait cru". Je ne connais que la recherche de Carol Vachon au Québec (www.bonlait.com).


Q. Petite question concernant le lait cru. J’ai essayé de congelé celui que j’achète à la ferme mais lorsque je le dégèle, la crème fait des petites « boulettes » et les enfants n’aiment pas ça du tout. Est-ce que je m’y prends mal pour dégeler (dans le frigo à partir de la veille au soir) ? Y-a-t’il un truc ?  Tu trouveras ci-dessous l’adresse du blog de Raffa où on peut imprimer le document intitulé « le grand ménage » mais aussi beaucoup d’autres choses pour le bien-être de notre planète et de ses habitants (par ex « uniformatisation du goût et alimentation globalisée » tout en bas de la page).  http://raffa.over-blog.com/   Bonne journée et encore merci pour ce bon atelier cuisine,

R. Merci, j'ai imprimé son livret, c’est extraordinaire. Mes félicitations ! Je vais lui faire une petite donation de soutien.. Pour ta question du lait cru, je n'ai jamais eu ça. Il faut demander à la fermière, désolée.

T. En complément technique au livre papier, voir ici l'explication détaillée du discours sur la récente technique d’ultrafiltration du lait (le perméat et le rétentat) http://adeftra.free.fr/actualites/fr-actualites07.html chez Maurice Legoy.


Q. Avez-vous des sources, (autres que celles d'Aman Prana, vendeur de graisse de noix de coco et de graisse de Palme bio) qui étayent le bien fondé de la graisse de noix de coco pour resserer les tissus des intestins souffrant du "Leaky Gut Syndrome" ?

R. Les sources sont toutes en anglais, mais un livre va bientôt paraître, dont j'ai eu un exemplaire pour évaluation avant impression et que je ne peux malheureusement pas faire suivre.
Les témoignages y sont formidables. Pour ma part, en bonne écolo, je promeus plutôt les laitages de proximité.
La cure de lait ou de petit lait fait des merveilles aussi. On en trouve à côté de nous.


Q. Suite à vos bons conseils, j'utilise de temps à autres, la graisse de palme pour cuisiner (pas trop souvent quand même). Voici par contre ce que j'ai lu en cherchant d'où venait cette graisse L'exploitation de l'huile de palme menace les orangs-outans Si rien n'est fait, les orangs-outans auront disparu en 2020. Leur habitat naturel, les forêts des principaux pays producteurs (Malaisie, Indonésie, Bornéo et Sumatra), a été détruit à plus de 90% aux XIXe et XXe siècles, et la déforestation massive continue pour laisser la place à des palmeraies[1]. Cette huile est une des plus consommées dans le monde, on en trouve par exemple dans la composition d'un produit de consommation courante sur dix en Grande-Bretagne. On estime à 5000 le nombre de ces grands singes victimes chaque année de cette exploitation.Le saviez-vous ? Je pense que j'utiliserai plutôt le ghee ou la graisse d'oie maintenant. Qu'en pensez-vous ?

R. Merci pour ce paragraphe d’info. Comme j’ai choisi de ne pas être catastrophiste, je n’ai pas repris dans les livres les autres informations à ma disposition.
Le dossier est plus volumineux que ce que vous m'envoyez (voir Amis de la Terre, etc.). Le désastre écologique est pire que pour les singes.
Je répète souvent qu’il faut utiliser surtout du beurre ou de l’huile ! Ce n’est que pour les cas fragilissimes et rarissimes (enfants autistes, candidose systémique, etc.) qui réagissent au beurre, même bio, même de lait cru, que je conseille de la graisse de palme non hydrogénée. Et encore, le temps de se remettre, car après quelques mois ils digèrent tous le beurre sans souci. En friture, j’utilise la graisse de boeuf bio.
Il est étonnant que vous ayez compris de mes écrits qu'il vous faut consommer de la graisse de palme. Je m’attache à toujours mettre en avant les  sources de proximité (fermiers de chez nous) et non lourdes d’empreinte écologique (kérosène du tranport et déséquilibre en production), mais je pense que mon discours est biaisé par le fait que dans les magasins bio la société Aman Prana fait une publicité d’enfer pour ces produits, pour TOUS les mangeurs. Je ne suis pas d’accord avec eux.


Q. Vous ne me connaissez pas. Mon nom est Georges TILKIN, je suis belge, age de 59 ans et ancien patron de firmes pharmaceutiques, au Benelux et en Pologne. Actuellement, j' ai entame une nouvelle vie bien differente,  aux Philippines... Il ne m' a pas fallu longtemps dans ce pays pour decouvrir tout l' interet pour la sante qu' offrent les produits derives de la noix de coco, en particulier l' Huile Vierge de Coco. J' ai lu ( je crois) tout ce qui a ete publie sur le sujet, et je n' ai pu que constater a quel point les majors de l' industrie des huiles alimentaires avaient reussi a etouffer la Verite Vraie concernant le role du cholesterol, et d' autres choses, au profit d' une promotion acharnee des huiles de soya et de mais, et...de leur acides gras trans, dont on commence enfin a percevoir les dangers. J' ai ete surpris de constater aussi que, si les scientifiques Americains et la litterature medicale ou de vulgarisation  US se donnaient mission de sensibiliser le public anglophone a ces mythes trompeurs et a la quantite d' avantages pour la sante que presentent les produits derives de la noix de coco ( Mary Enig, Bruce Fife, etc....), rien n' existait du cote francophone. Voila. J' ai pris la decision de convertir la Belgique francophone et la France a une alimentation plus saine faisant usage de l' huile de coco vierge, la farine de coco, le lait, la creme et l' eau de coco. Vaste ambition! Mon premier pas est de traduire les ouvrages anglophones existants; le Dr Bruce Fife sortira dans les mois qui viennent une traduction francaise de son dernier ouvrage que je viens de realiser. Le livre du Dr Carmen Verallo suivra ( Rx Coconuts! The Perfect Health Nut), puis j' attaquerai l' oeuvre du Dr Dayrit ( The drugstore in a bottle).  Si besoin, j' ecrirai moi-meme un court ouvrage de synthese et le publierai. A partir de septembre, j' importerai en Europe tous ces produits de coco dans leur meilleure qualite, car il n' existe presque rien a l' heure actuelle.  Il est donc temps de changer les opinions a propos des graisses saturees a chaines moyennes de triglycerides, injustement releguees aux oubliettes sous l' action du lobbying puissant des industries citees plus haut.  J' aimerais connaitre votre opinion sur le sujet et, eventuellement, voir avec vous dans quelle mesure nos actions pourraient etre synergiques.Je joins a la presente, pour votre seul usage, une copie de la traduction de COCONUT CURES, du Dr Bruce Fife (version presque definitive, surement encore entachee de quelques fautes), et une copie de Prescription: Noix de coco, de Carmen Verallo. Le copyright des ouvrages originaux appartient aux auteurs, c' est la raison pour laquelle cette copie de travail est destinee a votre strict usage personnel, je suis persuade que vous me comprendrez sur ce point.

R. Merci de votre info. En Belgique et en Hollande, le travail commercial que vous comptez faire me semble déjà entamé par Aman Prana, qui fait de larges pubs dans le domaine bio au travers de brochures documentées volumineuses qu'elles offrent.
Nous disposons ici de graisse de palme non hydrogénée en magasins bio (2 à 4 euros le kilo). J'en connais les défauts, mais j'observe qu'elle est mieux digérée par les personnes les plus fragilisées que l'huile de palme vierge (orange, du producteur ci-dessus, +- 32 euros le kilo) ou de coco. J'en cherche l'explication.
L'huile de coco a un défaut: elle est et trop riche en salicylates et trop riche en amines, allergies qu'on retrouve de plus en plus souvent... semble t il.

Les peuples qui utilisent la coco emploient-ils l'huile de coco vierge première pression à froid qui est vantée par la société hollandaise mentionnée ci dessus? Comme la coco conserve, à ma connaissance, ses propriétés cuites, je ne vois pas l'intérêt....

Au passage, je suis modérée dans mon enthousiasme coco-iste pour des raisons écologiques, que vous connaissez peut être. Comme les produits laitiers crus ont quasi les mêmes vertus, (surtout s'ils sont bio ou approchants), et soutiennent une agriculture locale, vous suivez mon raisonnement...

Et enfin, la documentation est assez vaste pour se convaincre qu'AUCUNE GRAISSE SATUREE NATURELLE n'augmente le cholestérol. Je ne crains rien pour la coco et ses soeurs. Voir le réseau des sceptiques du cholestérol, via Weston Price etc.

Q2 (du même). Merci de votre reponse. En quelques mots: je connais par oui-dire la firme Aman Prana, qui commercialise certains produits que je n' ai jamais eu l' occasion d' essayer. Mais leur positionnement et leur politique de prix ne correspondent pas a ce que je voudrais faire. Sur le groupe coconut_oil_open_forumyahoo.com, cette firme fait actuellement l' objet de critiques de consommateurs, en ce qui concerne la qualite de son huile de coco. Vous avez parfaitement raison, une huile de coco RBD ( raffinee, blanchie, desodorisee) garde le plus gros des caracteristiques de l' huile de coco vierge. Seuls les antioxydants disparaissent, mais ils sont faciles a suppleer par le reste de l' alimentation. Il faut cependant eviter les huiles de coprah ( coco seche et deshydrate avant extraction de l' huile), qui, pour des raisons d' hygiene insuffisante lors des manipulations, comportent souvent des moisissures et leurs toxines, dont l' aflatoxine.Aux Philippines, l' huile de coco utilisee traditionnellement est une huile " faite maison" , a partir de coco frais, et non de coco seche. C' est donc une huile de coco dite " vierge".Ce que je voudrais arriver a faire passer comme message, ce serait plutot :- Les graisses saturees ne sont pas les choses diaboliques que la dietetique des trente dernieres annees ont presentees.

- Une alimentation basee sur le beurre, les huiles de coco et d' olive ( olive pour les preparations froides, coco pour la cuisson), avec un apport d' omega 3 suffisant, constitue un regime parfait pour la sante cardiaque, mais aussi pour une prevention maximum des cancers et une augmentation notable de l' energie et de l' immunite naturelle. Ce regime limitera l' ingestion des graisses trans a celles qui sont cachees dans les preparations commerciales, et reduira fortement la generation de radicaux libres.

- l' huile de coco vierge est chere ( malgre tous mes efforts, je vais arriver en Europe, pour une huile de toute premiere qualite, a un prix consommateur de +/- 15 euros pour 500 ml et 23 Euros/ litre. Ceci est du au transport, a l' emballage en flacons de verre qui est tres couteux, aux taxes de douane et a la TVA des pays europeens. Reservons-la donc pour les usages de complement nutritionnel( 45 ml/jour) et dermatologiques ( massages anti-infectieux). Pour le reste utilisations en cuisine, pour frrire, etc...., utilisons une bonne huile de coco RBD, infiniment moins chere ( je l' importerai aussi, mais je ne peux pas encore vous donner d' idee de prix). -  

Si vous lisez l' ouvrage du Dr Bruce Fife, vous constaterez qu' il fait de l' huile de coco vierge une sorte de panacee miracle, bonne pour tous les maux, ou a peu pres. Je ne suis bien entendu PAS DU TOUT D' ACCORD avec ce positionnement.   

En bref:  

Huile de coco vierge, garantie bio = complement alimentaire + huile de massage et apres-soleil.

Huile de coco RBD = cuisson des aliments

Huile d' olive vierge = sauces et salades

Lait de coco creme de coco = substitut a l' huile de coco vierge ou RBD, question de gout personnel....

Eau de coco : boisson sportive ou en substitution des boissons hyper-sucrees bien connues....  

Farine de coco = impraticable, puisqu' elle doit toujours etre melangeee a une forte proportion de farine normale.  

  En ce qui concerne l' huile de palme, et mieux, l' huile de palmitique ( noyau de palme), voir le tableau page 31 du bouquin de Bruce Fife. Produits interessants aussi.


voir page 1