taty lauwers

cuisinez selon votre nature

en quête d'un devenir-soi nutritionnel

Analogues de fromage: késako?

8.9 Quand vous dégustez une lasagne ou une pizza tout venant, êtes-vous sûr de manger du fromage? C'est filant, savoureux, salé comme du fromage... mais c'est peut être un pseudo-fromage, qu'on appelle "fromage analogue".
 

Lorsque j'en parle autour de moi, je dois mille fois répéter le contenu de ce billet à des amis étonnés de me voir tant d'énergie à cuisiner mes propres plats alors que la cuisine est la dernière de mes passions, passant derrière le filage ou la teinture végétale. Jje couche l'info sur le papier, je n'aurai plus qu'à envoyer l'adresse du billet à mes camarades.

Quand vous dégustez une lasagne ou une pizza tout venant, êtes-vous sûr de manger du fromage? C'est filant, savoureux, salé comme du fromage... mais c'est peut être un pseudo-fromage, qu'on appelle "fromage analogue" Je dirais en français "analogue de fromage", mais bon les industriels ont choisi ce terme.

En fonction des producteurs, ce pseudofromage contient un pourcentage infime de lait ou aucun - tout comme les yaourts aux fruits ne contiennent chez certains fabricants aucun fruit (mais du soja reconstitué teinté et aromatisé). Formidables, les nouvelles technologies, mais elles font parfois froid dans le dos, non? Le produit est considérablement moins cher que du fromage, on comprend comment raisonne un industriel qui n'a pas choisi ce métier pour se la jouer Blanche-Neige. Mais j'ai choisi le rôle de Jiminy Cricket dans notre pièce de théâtre: prudence, car cet analogue de fromage contient parfois plus de colorants, de stabilisateurs et d'exhausteurs de goût que ce que le corps humain peut tolérer. En gros, vous dégustez de la gomme colorée et additivée. Vigilance!

Pour un aperçu, lire un assez vieil article d'un passionné des technologies: Cargill innove dans la production de fromages analogues

Après quoi, vous n'aurez plus envie que de faire vos propres pizzas maison!

Dans le même contexte, j'ai souvent cotoyé au marché des clients qui demandaient au fromager les croûtes qu'il avait gardées. "Parce que ça donne superbien en gratin" me disaient les gens en question. Mais la croûte est souvent tout autre chose que du fromage, parfois de la cire (dans le meilleur des cas).

Ce sont deux des observations qui m'ont poussée à investiguer les nourritures vraies et la vanité de la piste des intolérances: serait-ce que les gens qui se disent "intolérants aux fromages" sont plus rendus malades par leur consommation fréquente de ces non-produits?


retour au blog