taty lauwers

cuisinez selon votre nature

en quête d'un devenir-soi nutritionnel
  

Vaccins: une science, un business model ou une idéologie?

Page 23a du dossier "Le circus virule (ou ce que le covid-19 est venu nous dire"), 2020. Au sein de la secte médicale où, plus encore qu'auparavant, l'on a l'impression de faire un stage au cours de la crise corona, le mot "vaccins" tient lieu d'étendard de ralliement. Quiconque ne suit pas l'étendard est systématiquement un grossier antivax. Même si cette personne a bien étudié le dossier et peut énoncer que la vaccinologie n'est pas de la science. C'est une posture idéologique. Ne prenons alors pas des allures de scientifique en discutant ce bout de gras-là: discutons politique. Et voilà.

Répertoire "non-food" de ce site. Je mets ma casquette de Jiminy Cricket, comme pour le dossier à charge contre les Gafam. Je transfère certains des billets écrits en brouillon sur fb pendant le confinement.


Avis au lecteur, 30/11/2020: ce sont encore des billets collés les uns derrière les autres.

Les liens seront établis sous peu, pour un texte suivi.

Questions au gouvernement belge sur le coronavirus, le confinement et les futurs vaccins

 

16.4.2020 Relais croisé avec mon dossier "Stop-5G": "Questions au gouvernement belge sur le coronavirus, le confinement et les futurs vaccins"
Malgré qu'apparemment les mesures d'assignation à résidence de la population soient dictées par une "pandémie", elles sont intrinsèquement liées à la 5G et à d'autres intentions peu louables. Je relaye ici un des articles-pivot de ma longue série de billets sur fb : questions au gouvernement belge sur le coronavirus, le confinement et les futurs vaccins, par Initiative citoyenne. Argumentaire par maître G. -H. Beauthier, qu'on ne présente plus en Belgique.

 

Vaccinologie et liberté thérapeutique

Petite incise dans mon dossier, à l’intention de la secte des zététiciens, dont j’ai l’honneur de connaître un membre, qui se reconnaîtra.
Certains parmi les citoyens opposés aux vaccins ne craignent pas nécessairement les adjuvants ou une éventuelle toxicité. Je suis quasi sûre qu’il y en a plein d’autres comme moi, je parle en leur nom.
Je refuse l’imposition thérapeutique d’une force médicale extérieure, alors que j’ai développé un excellent bouclier immunitaire.
Bouclier immunitaire développé à la force de mes petits bras, alors que je viens d’un passé très chahuté question santé. Enfin! à 65 ans je ne suis plus malade tout le temps.
Je ne prends donc pas de risques et je prépare de l’huile bouillante pour celui qui oserait saper mon patient édifice salutaire.
Liberté thérapeutique avant tout, d’autant plus que la fable de se vacciner pour protéger les autres ne tient pas la route. Je devance les remarques.
Svp arrêtez de voir le monde en mode binaire, blanc et noir, pour ou contre. Bienvenue aux nuances et au respect de la vision du monde de chacun, tant qu’elle ne blesse pas les autres.

Corona & course mondiale pour trouver vaccins et traitement…

15.4 Sachant que la toute grande majorité des surinfectés et des morts en Italie et en Chine étaient des personnes âgées, déjà fragilisées par une maladie chronique (dans la moitié des cas, par plusieurs affections chroniques) et probablement par les médicaments qu’ils prenaient en permanence (pensons aux synergies toxiques à partir de 3 médicaments par jour, phénomène bien connu en médecine)

Sachant qu’une réforme simple de l’hygiène de vie, sans chichi et sans exotisme, peut réduire considérablement les symptômes de ces maladies (et le recours aux pilules chroniques)

Sachant que cette même réforme peut renforcer l’immunité et la santé métabolique des patients, même lorsqu’ils commencent la réforme déjà âgés, ce qui les rendrait moins susceptibles aux surinfections

Sachant que tous les vaccins ne sont pas la panacée présentée par Big pharma et ses représentants au ministère de la santé, le vaccin contre la grippe en étant un exemple flagrant (il n’aurait encore montré aucun effet sur la morbi-mortalité tous âges confondus)

Sachant qu’une fièvre bien menée et des techniques de bon sens simple sont un des remèdes ancestraux aux grippes

....

Sachant tout cela, quand on se sera calmés, au sortir de la crise, on pourra s’interroger sur l’utilité de ces prières quasi magiques pour des vaccins et des traitements. Que l’un ou l’autre chante cette chanson, pourquoi pas ? A chacun sa médecine. Mais sur la toile et dans les medias traditionnels, je n’entends que cette ritournelle-là. Je ne vois quasi personne relayer les infos sur l’utilité d’une hygiène de vie revue. Il est alors normal que la file de droite du dessin ci-dessous soit vide !

Par parenthèses, j’ai adapté un dessin circulant sur le net, que l’on doit à Mike Baldwin. Les pancartes originales étaient « plaintes » à gauche et « gratitude, remerciements » à droite.

mais ce n’est qu’une partie du problème; il faut être deux pour danser le tango...

Et même si le fait est, qui dit qu’on doit continuer à subir cela?

Obligation vaccin covid

Staline, sors de ce corps! Je vous propose de lire une série de touittes d’un rhumatologue absolument cynique, qui illustrera la partie encore manquante dans mon chapitre «folie techno-hygiénocratique» au sein du dossier «Le circus virule», celle sur les vaccins (http://taty.be/articles/CVD_tdm.html).

Le grand public ne sait pas qu’il existe une «police des vaccins» qui terrorise les parents, les menace, leur fait des procès lorsqu’ils ont étudié le dossier et refusent d’empoisonner leur gamin. En Belgique, nous sommes plus doux, mais la France est redoutable sur le sujet. Je ferai un résumé du dossier vaccinologie, pour ceux qui répètent en perroquet les mantras officiels.

Ce cynique «professeur» (je n’ai pas vérifié, mais il en a le ton péremptoire) annonce avec calme des mesures d’un totalitarisme type coréen du nord. Ce monsieur semble tenir un propos personnel, vous ne savez pas qu’en fait il répète quasi mot pour mot les argumentations de la mouvance Gates et autres amateurs d’identification numérique.

Je reprends ce texte qui fait froid dans le dos, car «le vaccin» n’est ici qu’un prétexte au passeport numérique qui vous emprisonnera. Mais ce pauvre être n’a pas compris les intentions des maîtres qui lui ont dicté son texte. On y fait fi de toutes les libertés individuelles et collectives. Il signifie par ce texte qu’il ne connaît rien en virologie, en immunologie. On dirait le texte d’un étudiant de première année (que je ne laisserais pas passer à l’examen tant l’argumentation est pauvre - je peux voir toutes les failles et je ne suis même pas du métier!).

Je le relaye en entier, des amateurs d’atelier d’éducation populaire se feront un plaisir de le disséquer en groupe, en direct. Ce sont perles sur perles.

Perso, je lui ai répondu ce qui est en image.

Je cite son texte, avec des pincettes et en me bouchant le nez:

« Il va falloir rendre la vaccination obligatoire. Préparons-nous dès aujourd’hui car certaines mesures demandent du courage politique et un peu de temps et nous sommes déjà en août. Il s’agira d’un devoir de citoyen. Réfléchissons aux mesures suivantes :

1- Vaccin gratuit.

2- Aucune exemption (sauf contre-indication formelle (ce sera très rare)

3- Pas d’objections religieuses. Les grandes religions ne s’opposent pas officiellement aux vaccinations.

4- Pas d’objections pour préférence personnelle. On parle là de patriotisme

2/n5- Augmentation des primes d’assurance pour ceux qui refuseront de se faire vacciner (participent à l’augmentation des coûts de santé en enfreignant une prévention)

6- refus à l’accès des enfants et adultes non vaccinés dans les écoles et universités

7- Refus à l’accès aux transports en commun (avions, trains, métro) sans présentation du certificat de vaccination

8- Refus à l’accès dans les stades et autres lieux de rassemblement sans présentation du certif de vaccination

9- Obligation pour tous les personnels soignants

Il n’y a aucune alternative à la vaccination pour la société, pour vos proches, pour vous-même.

Préparons dès aujourd’hui notre avenir pour notre santé et nos emplois. Il existe déjà des propositions du comité scientifique vaccin pour faciliter sa diffusion, soutenons-le.

Et pour finir, si nous arrivons en 1 an à éliminer un virus jusque là inconnu, vous imaginez comment nous pourrons aborder avec confiance les prochains virus qui ne manqueront pas d’apparaître ? C’est l’avenir de nos enfants que nous préparons en fait, là.

Certains vont être outrés hurlant à l’atteinte aux libertés et à la discrimination. Bien, alors pour vous faire réfléchir:

- Les hôpitaux ont tenu mais étaient tau bord du gouffre. Pensez au personnel soignant qui est épuisé qui ne tiendra pas si cela recommence

Aug 7

- Pensez-vous que notre pays pourra amortir une nouvelle crise économique l’an prochain comme actuellement ? L’argent magique n’existe pas.

En parallèle à ces contraintes, redonnons confiance aux indécis:

1- Demandons aux Pharmas (qui ont reçu de nombreuses subventions de nos impôts pour fabriquer le vaccin) de s’engager à ne faire aucun bénéfice par la vente de leur vaccin. Vente à prix coûtant (incluant la R&D)

2- Enormes campagnes d’information sur l’intérêt de la vaccination, ce qu’est une balance bénéfice-risque, pourquoi il faut le faire par patriotisme

3- Demandons aux influenceurs de communiquer par tous les moyens à leur disposition

4- Eduquons éduquons éduquons partout»

Fin de la triste dictée.

N’hésitez pas à aller dire votre avis sur son compte https://twitter.com/Larhumato/status/1291636070254354433. De tels personnages sont de dangereux relais des labos pharma, sans conscience, sans esprit critique. Il profite de son aura de spécialiste pour faire passer des mesures pétainistes.

Ceci dit, ce texte est tellement hénaurme et grossier dans ses propositions qu’en tant qu’ex lobbyiste un peu curieuse des coulisses, je le vois comme un hameçonnage des antivax. Relever les adresses des gens qui relayent en négatif est le meilleur moyen de se faire un beau carnet d’adresses. Ne relayez pas si vous hésitez.

Pour ma part, je n’ai pas un sou d’hésitation. SI je suis virée de fb ou de tw, peu me chaut, j’ai d’autres voies de comm’.

Si vous croyiez que le discours stalinien du prof Berenbaum était excessif, lire ce que notre ministre belge de la Justice annonce. En dépit des lois existantes, si je suis bien informée: https://www.redactie24.be/news/30747/koen-geens-is-onwrikbaar-over-vaccin-tegen-corona-wie-niet-wil-verplichten-we

Koen Geens est inébranlable sur le vaccin contre corona: «Qui ne veut pas, NOUS OBLIGERONS.» (20/5/2020)

Le ministre Koen Geens de CD&V ne laisse aucun doute à ce sujet: lorsqu’un vaccin contre le coronavirus a été trouvé, les gens peuvent être obligés de se faire vacciner.

Pour le moment, un travail acharné est toujours en cours pour développer un vaccin contre le COVID-19, mais lorsqu’il sera sur le marché, tout le monde devrait être vacciné , y compris ceux qui sont contre la vaccination .

Lorsqu’on lui a demandé si cela pouvait devenir obligatoire, Koen Geens a répondu dans De Zondag: «Bien sûr. Nous le faisons déjà maintenant, pour la polio, par exemple. Si nécessaire, nous devons le faire.»

«C’est en partie une attaque contre la liberté individuelle. Mais parfois une partie de cette liberté doit être sacrifiée pour le bien commun, dans cette santé publique. C’est primordial et nous ne pouvons pas faire de compromis là-dessus», a déclaré Koen Geens.

Hystérie vaccinale et OMS

Profitons de l’hystérie « vaccin-covid » pour informer le public sur la Grande Imposture Vaccinale. C'est la même ignorance politique et économique qui laisse tant de mes concitoyens applaudir à l'arrivée des vaccins et encenser l'OM$$, sans connaître les coulisses. Si quelqu’un parmi vos proches croit encore en l’utilité de l’OMS, ou croit qu’ils “défendent la santé”, un petit tour sur le dernier article de l’AIMISB, assoc’ de médecins “bienveillants”. Les auteurs sont moins critiques que ce que je peux me permettre ici, mais je réitère ce que j’ai découvert récemment: le clergé OMS est composé de bandits.

Je lis toujours les commentaires sous leurs articles, très intéressants, en particulier par Bernard Guennebaud.

Voir par exemple les essais de vaccins scandaleux qu’ils organisent en Afrique, le tout est détaillé dans l’article Paludisme, COVID-19 et miracle vaccinal.

Lire aussi Eradication de la variole, la désastreuse vaccination des sujets contacts, où l'on découvre l'effet Buchwald, peu médiatisé, des vaccins.

En gros:

  • Premier effet Buchwald : chez une personne non immunisée, la vaccination pendant la période d’incubation ou quelques jours auparavant aggravera la maladie. Collectivement, cet effet se manifestera par un accroissement des formes graves et de la mortalité chez les malades (létalité).
  • Second effet Buchwald : chez une personne immunisée (par une ancienne vaccination ou une ancienne variole) la même vaccination déclenchera la maladie qu’elle aurait sinon évitée. Collectivement cet effet se manifestera par une amplification des épidémies.

    (NB perso: cela expliquerait peut-être que les vieux NON vaccinés grippe chaque année semblent avoir moins souffert du covid)

  • Il devient alors possible d’énoncer le théorème de Buchwald : Après l’importation d’un cas, la vaccination des vrais contacts avec un vaccin doté du second effet Buchwald déclenchera des épidémies dans des populations même immunisées à 100 %.

Lire l’article d’un médecin quasi à la retraite et qui peut se permettre de parler sur le sujet des vaccins.

Vaccination obligatoire et prof. Deray

via Salvatore Sorrentino fb, août 2020

Ah le Professeur Deray !

Il est sur tous les plateaux Télé pour fustiger tous les traitements y compris évidemment celui du Pr Raoult...

*

On l’a vu arriver de très loin avec ses gros sabots : s’il n’y a de traitement pour le covid alors il y aura le vaccin ...obligatoire.

Il ne lui aura pas fallu longtemps pour qu’il se «démasque»

Pendant ce temps là une incroyable campagne Marketing Mondiale ,

non pas avec des Tshirt serigraphiés « un Vaccin ,vite !»...mais une campagne Mondiale « Tous masqués ! « , tout cela au frais du peuple .

Celui qui a élaboré cette campagne marketing mérite le prix nobel !!

Nous sommes en train de changer d’ère et les choses s’accélèrent tellement vite .

Si nous ne prenons pas garde , notre corps deviendra un bien de consommation .

Nos données personnelles sont déjà monnayables ( au vu de ce qu’il se passe RGPD etait une imposture

) ,

mais notre corps risquera d’etre forfaitisé .

Après les forfaits internet et telephone , les forfaits entretien voiture ...nous arrivons au forfait vaccin .

Un forfait renouvelable , car l’immunité ne dura que 2 ou 3 ans , un forfait incluant covid ou pourquoi pas un forfait vaccin famille , payable avec un forfait credit ou un forfait mutuelle ..

Ce très bienveillant Pr Deray , nous invite à un débat sociétal dont nous connaissons parfaitement les tenants et les aboutissants .

N’oublions pas que nous sommes les décideurs de notre société de demain .

Le sort de nos enfants est entre nos mains .

 

Vaccination et contexte, avec le prof. Raoult

Ecouter un passage d’interview d’hier du prof. Raoult; j’ai repris le passage, court, sur les vaccins en général et sur l’absolutisme enfantin des «pro-vaccin» ou «anti-vaccin». Plaisir de voir que la journaliste Cnews ne le brime pas, ne l’interrompt pas à tout bout de champ. On progresse donc dans les medias!

Plaisir aussi d’écouter un homme qui ne manie pas la langue de bois ni n’instille la panique et qui n’a pas sa langue dans sa poche. ça passe ou ça casse: chez moi ça passe. Pardon aux autres intrenautes. N’écoutez pas et voilà.

J’ai enregistré le passage en question, surtout pour que vous écoutiez la toute fin sur la vaccination aberrante des guerriers de la Guerre du Golfe. Et que vous puissiez penser, en citoyen raisonné, la justesse d’un nouveau vaccin chanté comme le Divin Enfant, hors contexte.

Voir le passage en vidéo ici: https://www.facebook.com/100001785750316/videos/3213184582084369/

«La» vaccination mérite un billet entier, tant elle est irrationnelle. On discute plutôt «des» vaccins et du contexte.

PS pour mes lecteurs naturologues. Je ne suis pas totalement pro-Raoult, alors qu’il paraît qu’il faut choisir « pour » ou « contre ». Entre autres, je me répète, je l’ai déjà écrit par ailleurs, parce que le bel ami défend des vaccins comme le vaccin contre la grippe, chez des enfants. C’est un homme admirable, mais un homme de pouvoir. Il croit donc au pouvoir de l’homme sur le vivant, c’est logique. J

e suis plus de type symbiotique avec la nature et je ne crains pas que mes petits enfants refilent la grippe à leur grand-mère. Car, même étant à risque avec ma fragile santé de naissance, j’ai tous les outils pour passer au travers de l’épreuve que serait une grippe en hiver. Dont acte régulièrement. Dont acte avec la maladie spéciale dont on ne dit plus le nom et que j’ai faite en février. Ma solution fut: jeûne au bouillon de poule, repos total, garder la fièvre, huile essentielle de tea tree et merci la vie. La récup’ a été plus longue que pour une grippe ordinaire, mais je n’ai pas dû être hospitalisée.

Infos pour les ex-cau-videux: j’ai dû m’imposer un programme de remise sur pied après, à base de vitamine C et de zinc à haute dose, car je suis restée épuisée et essoufflée. En 15 jours de traitement: j’étais comme avant.

 

Comprendre la vaccinologie avant d’accepter un vaccin covid

Pour comprendre la vaccinologie et, partant, ce qui se joue dans le récit médiatique actuel autour du corona (récit délirant, pour ceux qui regardent les faits et les chiffres, qu’ils soient profanes ou professionnels du secteur), il faut savoir que la vaccination n’est pas un sujet scientifique. C’est un domaine peu documenté, peu argumenté, peu étudié en réalité (vous êtes surpris, n’est-ce pas ?). En vaccinologie, pour le faire simple et court, nous sommes en guerre de religions.

Lors des Croisades, des foules entières se sont mobilisées sur la foi qu’il fallait sauver le tombeau du Christ. Les historiens savent bien que des motivations autres étaient à la base de ces gigantesques mouvements de foule. C’est par foi pure que le péquin a tout abandonné pour aller à pied jusqu’à Jérusalem, milices et citoyens confondus, au risque de s’y perdre. Et ils s’y sont perdus.

En coronoïa, on mobilise des foules entières de décideurs et de citoyens sur la foi qu’il faut « éviter la propagation du virus ». Ce à quoi, peu croyant, l’on répond : « et les autres virus ? Et les autres années ? etc. ». Je ne vous refais pas la liste des arguments très rationnels que nous déployons pour contrer l’hystérie corona des copains, des élus et des maires. Je ne suis plus dans ce chapitre-là, depuis que j’ai compris que j’ai affaire à des croisés et non à des copains dans leur état normal : les uns paniqués, les autres hallucinés, les troisièmes des serviteurs zélés comme d’habitude et les derniers des amateurs de contrôle, des chefs en puissance qui, sous le vernis démocratique, cachaient un joli petit facho de base. Pour ces derniers (les élus et les maires), j’ai peine à croire que, gestionnaires aguerris, ils n’ont pas compris ce qu’une profane comme moi a pigé en lisant tout simplement les chiffres officiels. A savoir que, depuis avril, l’épidémie est quasi terminée, que le corona n’est finalement pas si virulent que cela (sauf lorsqu’il provoque des complications dans des cas très précis, en général lorsque l’on a interdit le traitement qui les empêcherait), que la mortalité n’est pas plus haute que celle d’une grippe comme celle de 2018, que les chiffres officiels actuels, après l’épidémie, ,concernent des « cas repérés », qui ne sont pas malades mais porteurs de traces de virus mort. Bref, tous les faits que des profs d’univ, des médecins, des statisticiens répètent depuis plusieurs mois. Désolée pour le jugement de valeur, mais je répète que ces élus sont soit des crypto-totalitaires qui se lâchent enfin, soit des lâches.

Je trouve que le coup médiatique est fumant, c’est une réussite hors pair de gestion des foules par la terreur. Je trouve le résultat désolant, mais je ne peux m’empêcher d’admirer le talent.

Voici ce que je décode de la suite du récit qui se prépare.

Nous (on va se dire « les rationnels ») savons bien qu’il n’y a ni besoin ni moyen d’éliminer totalement un virus de type corona de l’environnement.

Or, le mantra veut qu’il doit disparaître totalement.

Nous devons donc pratiquer toutes les mesures aberrantes que les autorités imposent (masques, distance, quarantaine retour de voyage, tests à toute occasion, etc) jusqu’à ce qu’il disparaisse.

Ce qui n’arrivera pas, évidemment. Primo, quel virus a-t-on éliminé totalement de la sphère du vivant, à part l’une ou l’autre exception ? C’est la force du vivant : nous nous adaptons aux virus ambiants depuis des dizaines de milliers d’années.

Secundo, on trace le virus avec des tests PCR notoirement inexacts, qui produisent quantité de faux positifs, en particulier chez les personnes qui ont été vaccinées contre la grippe l’année passée, ou qui repère des traces d’autres coronas. On continuera donc à trouver, à la faveur des tests généralisés, de plus en plus de « cas », càd des personnes qui ne sont absolument pas malades et ne risquent pas de contaminer, puisque l’on a démontré que les asymptomatiques n’étaient pas contaminants.

Le virus ne disparaissant pas, il n’y aura donc qu’une solution : vacciner, bien sûr ! En se basant sur la fable (car c’en est une) que la vaccination antivariole a éliminé la maladie (pour info, la campagne de vaccination a eu lieu quand la maladie avait déjà disparu…).

Or, en Europe, la vaccination est recommandée mais n’est pas obligatoire. Aïe ! Que faire de tous ceux qui auront étudié le dossier et qui décideront de refuser le vaccin covid-19 ? Et qui donc n’accepteront pas le traçage numérique dont ce vaccin entamera la généralisation? Traçage qui est le cœur de toute l’opération, traçage numérique déjà esquissé depuis plus de dix ans chez certains oligarques, traçage grâce auquel votre santé, votre portefeuille, vos économies, vos déplacements seront aux mains des technocrates, qui en feront ce qu’ils veulent (l’état d’urgence légal sera probablement maintenu, voir ce qui s’est passé aux States après 2001 et en France après les attentats de 2017, les lois seront des joujous pour les hygiénocrates numériques).

La seule solution est de rendre la vaccination obligatoire, pour des raisons altruistes : « si ce n’est pour te protéger, protège donc ton frère » commencent à exposer des voix officielles comme le docteur Berenbaum ou le ministre de la justice belge relayé que j’ai relayés ci-dessus. On découvrira bien plus de ces annonces dans les jours à venir, car la foule est mûre pour l’entendre.

Le monde des vaccins a une longue expérience de la manipulation des foules et des émotions : il doit convaincre une population sans avoir de documentation scientifique probante à disposition (voir les sources en fin de billet). L’argument altruiste ne tient pas au plan rationnel (ne fût-ce que pour ceci : si le vaccin te protège, que te chaut-il que je ne sois pas vacciné ? ) mais il est brandi à longueur d’article en jouant sur la culpabilité, le grand levier pour faire bouger les faibles.

L’étape suivante sera probablement « vaccination obligatoire ». J’avais cru déceler, en lisant entre les lignes leurs documents, que la Commission européenne et l’OMS voulaient arriver à ce stade en 2030. Les deux organismes sont des relais économiques pour les multinationales de la pharma, ils font leur taf : représentant placier en vaccins. Au passage, désolée d’être celle qui rappelle aux naïfs que le père Noel n’existe pas et que vous n’êtes protégés ni par la Comm’ ni par l’OMS.

Il se pourrait que la Grande Panique de 2020 servent leurs intérêts un peu plus tôt.

Cette vision est bien glaçante, je l’accorde, mais on doit bien étudier les forces en présence quand il faut se défendre. Or, les autorités ne nous défendent plus. Petits citoyens perdus, nous devons étudier le plan de bataille pour piger ce qui nous pend au nez.

Ceci était le message d’une Cassandre qui n’a aucune solution à vous proposer, si ce n’est que vous pourriez tâcher de convaincre tous les paniqués, les hallucinés, les zélés et les chefs en herbe qu’ils sont en train de jouer un rôle de pion dans un gigantesque jeu d’échecs. Peut-être l’humilation d’être un fantoche les fera sortir de leur état hors norme ? redevenir citoyens responsables, conscients des enjeux actuels ?

Pour comprendre la médecine des vaccins, je vous invite à lire les derniers ouvrages du docteur Michel de Lorgeril. En trois petits livres, il réalise la prouesse de circonscrire un audit clair de la vaccinologie actuelle, qu’un profane lira avec plaisir et facilité et qu’un médecin utilisera pour mettre en perspective les ronrons des délégués médicaux. Il ne se positionne ni en provax ni en antivax, mais étudie chaque vaccin avec le regard critique d’un scientifique véritable. Au sortir d’un des trois livres (ou des trois si vous êtes passionné), vous comprendrez enfin que la vaccinologie est une guerre idéologique et non scientifique. Vous aurez surtout tous les arguments en main pour vous faire un avis éclairé.

A lire. L’auteur, Michel de Lorgeril est médecin, expert international en épidémiologie et physiologie. Diplômé d’universités européennes, il intègre le CNRS en 1990. Son parcours scientifique et médical en fait l’un des meilleurs spécialistes en méthodologie des sciences, en particulier pour évaluer la recherche médicale.

1. Introduction générale à la médecine des vaccins - A l’intention des familles et de leurs médecins, 10 128 pages, 2019, éd. Chariot D’or (pas d’extraits)

2. Analyse scientifique de la toxicité des vaccins - A l’intention des familles et de leurs mé€decins 12€ 176 pages, 2019, éd. Chariot D’or

extraits: https://www.editions-dangles.fr//media/iverve/uploadpdf/1551347465_toxicite-vaccins-feuilletage.pdf

3. Les vaccins du nourrisson - Méningites Bactériennes - Une analyse scientifique, 16€ 208 pages, 2019, éd. Chariot D’or

extraits: https://www.editions-dangles.fr//media/iverve/uploadpdf/1568628354_Feuilletage_vaccins5-nourrisson%20copie.pdf

4. Les vaccins du nourrisson - Diphtérie - Tétanos - Poliomyélite, 12€ 144 pages

extraits: https://www.editions-dangles.fr//media/iverve/uploadpdf/1557743368_vaccins3-nourrissons_feuilletage.pdf

5. Les vaccins du nourrisson. Coqueluche - Hepatite B et les vaccins hexavalents, 192p 14€ - extraits: https://www.editions-dangles.fr//media/iverve/uploadpdf/1560249465_vaccins4-nourrissons_feuilletage.pdf

à paraître aux mêmes éditions:

4. Les vaccins contre la grippe Illusions et désinformations 144 pages , 12€ (pas d’extraits)

Leçons de chose autour de la vaccinologie

Continuons les leçons de chose autour de la vaccinologie, avec Minotte Degun, qui nous décortique les carabistouilles de Big Pharma comme une pro, qu’elle est par ailleurs.

Essentiel de se faire notre dossier perso, pour choisir librement si on se fait vacciner ou pas. Dans le même contexte, je fais un petit poster sous peu avec chacun des 10 grands mensonges de la comm’ vaccin. Quand c’est de la science, je ne dis rien. Quand c’est de la comm’, je m’en mêle.

«L’Afrique débarrassée du virus sauvage de la polio mais sujette à des POLIOS DUES AU VIRUS VACCINAL!

Qu’on gagné les Africains à ce «jeu»?

source: https://www.theguardian.com/…/polio-outbreaks-in-four-afric…

https://www.lefigaro.fr/…/la-polio-eradiquee-en-afrique-qua…

La « polio » éradiquée en Afrique, quatre ans après les derniers cas au Nigeria

La poliomyélite est une maladie infectieuse aiguë et contagieuse qui touche principalement les enfants, attaquant la moelle épinière et pouvant provoquer une paralysie irréversible.

Par Le Figaro avec AFP Publié 25 août 2020 7 h

L’OMS doit certifier ce 25 août le continent africain « exempt de poliovirus sauvage », quatre ans après l’apparition des derniers cas dans le nord-est du Nigeria, région dévastée par un conflit contre les djihadistes de Boko Haram.

« Grâce aux efforts déployés par les gouvernements, le personnel soignant et les communautés, plus de 1,8 million d’enfants ont été sauvés » de cette maladie, se réjouit l’OMS dans un communiqué publié avant ce rendez-vous historique, étape cruciale dans l’éradication mondiale de cette maladie.

L’annonce officielle, par visioconférence à partir de 17 heures françaises, réunira notamment le directeur général de l’OMS, l’Éthiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus, sa directrice régionale pour l’Afrique, Matshidiso Moeti, les milliardaires et philanthropes nigérian Aliko Dangote et américain Bill Gates.

« Une délivrance »

« C’est une formidable victoire, une délivrance », confie à l’AFP le Dr Tunji Funsho, du comité Polio Nigeria de l’association Rotary International. « Cela fait plus de 30 ans que nous avons lancé ce défi. Dire que je suis heureux, c’est un euphémisme ! », se réjouit ce médecin nigérian qui a consacré sa vie à cette cause.

Provoquée par le « poliovirus sauvage » (PVS), la poliomyélite est une maladie infectieuse aiguë et contagieuse qui touche principalement les enfants, attaquant la moelle épinière et pouvant provoquer une paralysie irréversible. Elle était endémique partout dans le monde, jusqu’à la découverte d’un vaccin dans les années 1950. Les pays les plus riches y ont eu rapidement accès, mais l’Asie et l’Afrique sont restées longtemps d’importants foyers infectieux.

En 1988, l’OMS dénombrait 350 000 cas à travers le monde et encore plus de 70 000 cas rien qu’en Afrique en 1996. Mais grâce à une rare prise de conscience collective et à d’importants efforts financiers (19 milliards de dollars sur 30 ans), seuls deux pays au monde comptent aujourd’hui des contaminations par le « poliovirus sauvage » : l’Afghanistan (29 cas en 2020) et le Pakistan (58 cas).»

La mythologie du vaccin

Un billet pour penser la vaccinologie et faire un choix éclairé quand on vous proposera un vaccin nouveau. Je précise pour la millième fois que je ne suis ni antivax ni provax par principe. Comme je ne suis ni proclimat ni climatosceptique : je suis climatoréaliste*. Je suis aussi covido-réaliste ou masquo-réaliste, si on veut. Je serai donc vaccinalo-réaliste, en suivant les docteurs de Lorgeril, Marc Girard ou Goetsche (DN).

Je répète aussi que j’écris ici pour les convaincus qui voudraient réunir des arguments pour les personnes proches avec qui elles veulent discuter. Aucune intention d’argumenter, de polémiquer, encore moins de convaincre. Je partage des outils pour construire une réflexion perso. En général les outils qui m’aident. C’est tout.

Lire « Le grand mythe de la vaccination” chez Pryska Ducoeurjoly . Article dont le premier titre devait être « Vaccination : le jour où j’ai cassé le mythe » si j’en juge par le nom de la page. ->http://pryskaducoeurjoly.com/actu/2358/vaccination-le-jour-ou-jai-casse-le-mythe/

Ou comment faire le lien entre le dr Marc Girard et le philosophe René Girard...

L’auteur commence en douceur :

« S’il y a bien un remède moderne auquel personne n’est sensé se soustraire, et encore moins remettre en cause, c’est le vaccin. Alors que le corps médical lui voue une véritable adoration, l’opposition à la vaccination progresse et certains détracteurs n’hésitent plus à parler de «mythe vaccinal». L’expression n’est-elle pas un peu forte? Les vaccins n’ont-ils pas permis d’éradiquer des maladies? »...

Pour finir en force :

« nos mythologies modernes sont potentiellement plus dangereuses que les précédentes. Nous nous sommes dotés d’une technologie surpuissante et nous n’avons plus la «crainte de Dieu». Notre athéisme contemporain l’a définitivement classée comme archaïsme religieux. Alors que la fonction humanisatrice des mythes était principalement de canaliser la violence par la crainte de dieux terrifiants, le mythe de la civilisation scientifique a fait voler en éclat le garde-fou divin.

Pire, c’est nous-mêmes que nous prenons pour des dieux, en nous livrant à des manipulations du vivant. Tout cela nous ramène finalement au mythe de la Genèse, où nous reproduisons, sans le voir, le fameux péché originel qui nous a exclus du jardin d’Eden, parce que nous avons cédé à la tentation d’en savoir autant que Dieu lui-même. Et c’est ce qu’on appelle fièrement : le progrès !””

NB. * Je n’ai accepté que les 2 vaccins obligatoires pour mes enfants, il y a 30 et 40 ans + quelques vaccins tétanos. J’ai encore mieux étudié les dossiers après, au point que même le tétanos est passé à la trappe. Merci j’ai du désinfectant, merci j’ai du chlorure de magnésium, merci j’ai notre immunité.

Mon dernier vaccin perso était au Soudan : fièvre jaune pour un visa, quand je traversais le pays à dos d’âne, rêvant d’aller aider les médecins en Erythrée (oh la belle époque).

J’ai un souvenir très vif de l’hopital hypercradingue, des plateaux avec la même seringue utilisée pour tous les malades, des chats errants léchant les mêmes plateaux. Je me faisais donc vacciner « pour me protéger » ;)

Ce fut le début des mes réflexions sur certaines incohérences médicales. J’ai toujours un beau potentiel de progression, mais j’avance sur le sujet !

Dangerosité du vaccin corona

10.9.20 Je précise en français de cuisine ce qu’implique l’article ci-dessous: grande dangerosité du vaccin, de toute évidence. On annonce déjà deux maladies graves. Or, les complications genre sclérose en plaques arrivent généralement quelques mois après les vaccins modernes comme le vaccin hépatite B, subrepticement. Ici: tout de suite! et en volume.

Ce qui augure bien de la cata à venir. Information éclairée avant d’accepter un vaccin, disions-nous?

NB. De Minotte Degun: « s il y aussi des cas de problème neurologiques quelques jours après vaccin : ça s’est produit avec le vaccin anthépatite ou le gardasil»

NB. «En volume»: 2 cas pour 12000 équivaut à SEPT fois la valeur de 24 cas pour 1 million.

de notre experte Minotte Degun, qui relaye:

Par Rebecca Chandler (spécialiste en pharmacovigilance des vaccins, membre de la Brighton Collaboration qui conseille l’OMS sur ce sujet)

L’étude clinique d’Astra Zeneca sur le vaccin Covid a été stoppée car 2 évènements indésirables sont apparus : myélite transverse et sclérose en plaques

2 EI (effets indésirables) graves sur 12 000 personnes incluses dans l’étude alors que l’incidence de la MT est de 24 pour 1 million en population générale

https://twitter.com/RebeccaChandle1/status/1303951034327461888?s=20

It is actually one case of TM and another case of TM subsequently diagnosed with multiple sclerosis. In a trial of 12,000 patients. Background incidence of TM, including those which eventually get diagnosed with MS is 24/1 million per year.

 

Comment penser les vaccins en tant que profane

Ma réponse à un courriel sur les vaccins: du bon sens, les amish, voyons!

La question d'une jeune maman: "Je suis restée 2h au téléphone avec F. et impossible de lui expliquer pourquoi je me méfiais du/des vaccin ! Je dois t'avouer qu'en fait je ne suis plus certaine de rien... Va falloir que je revoie mes copies ! "

Ma réponse:

Tu as tout le site de l'AIMSIB pour réfléchir (des pros de la médecine- https://www.aimsib.org/en/)

Tu as tout le site de Robert Kennedy Jr ( https://childrenshealthdefense.org/- - il est avocat il en a défendu des victimes! Un pro)

Tu as acheté les 3 derniers livres du docteur de lorgeril (un pro du domaine médical).

Tu peux relire les billets du docteur Marc Girard, expert en pharmacovigilance (pro-vaccin,, et pourtant terriblement critique en matière de vigilance)

Pas bravo à ton copain F. de vouloir t'endoctriner ! (F. qui n'est pas un pro).

Tu y comprendrais comme moi, qui ai 40 ans de dossier (première incursion quand ma fille est née). La vaccinologie se résume à une chose: c'est de l'idéologie, pas de la science.

Je comprends qu'il est facile d'entourlouper le péquin, comme en période électorale: on fonctionne par slogan. Sur ce plan, les firmes pharma ont du métier, cela fait des décennies qu'elles jouent sur peur et culpabilité dans les campagnes vaccin.

Les vaccinologues et leurs affidés utilisent d'autres fines techniques.

On est dans le cas de figure du scientisme royal, dont je sais que F. fait partie - scientisme des zététistes qui veulent nous faire croire que nous, profanes, devons nous défendre avec leurs arguments scientistes matérialistes mécanicistes afin de défendre notre posture.

Ma posture est par exemple celle de beaucoup, la suivante, bien moins chiffrable et enfermable dans des stats:

1/ mon corps se défend seul, merci; au passage il reste intègre

2/ je pose une limite à l'interférence du médical dans ma gestion de santé

3/ je ne peux vivre en permanence dans l'idée que je vais me faire attaquer par un virus, sans pouvoir me défendre, oh pauvre petite chose sans force - oh mais heureusement le grand manitou en blouse blanche est là pour me protéger! Quelle infantilisation!

4/ l'argument "protéger la population" est foireux vu que les vaccins, depuis quelques années, ne protègent plus grand monde

Je pourrais continuer avec d'autres arguments.

Le pitch: il est vain de répondre avec logique (ou apparence de science) dans une question idéologique: il faut penser morale, éthique, dignité personnelle, choix thérapeutique personnel.

En outre, si l'on suit ces zététiciens, il faudrait que chaque citoyen étudie les dossiers comme des pros (sur chaque domaine de notre vie? chose qu'ils ne font pas, ils ne font que relayer les mantras de quelques firmes, mais avec une verbalité hors pair).

Cette attitude porte et nous touche, car nous sommes coincés dans notre mégalomanie d'internautes de 2020.

Je pense à toutes ces filles qui veulent bien manger et qui se plaignent de devoir lire toutes les étiquettes quand elles font les courses, de devoir se taper de longs livres pour décoder les coulisses de l'agro-alimentaire.

Mais quel hubris! Se croire si puissant! Tout seul...

Alors que c'est bien plus facile: il suffit de se faire membre d'une association intègre qui a fait ce boulot, qui publie des rapports, qui donne des pistes.

Ah! ce délire de vouloir faire 1/ tout et 2/ tout seul! C'est très 2020, tu vois.

La vaccinologie a de beaux jours devant elle si on se laisse piéger en ne raisonnant pas comme si c'était une idéologie (comme le covidisme, tout juste), vaccinologie qui est quasi la seule voie de tous gros bénéfs pour les firmes pharma qui ne découvrent plus grand chose de rentable sinon. Et qui a le grand atout d'être une source permanente de revenus, vu qu'on se vaccine chaque année pour certains virus.

N'oublie pas de penser ce domaine en termes économiques: je serais patron de GSK, je ferais pareil, car si tu regardes les tsunamis boursiers quand ils annoncent un dernier vaccin pour le corona, tu ne penses plus trop éthique. Tu fonces et tu fais une méga-campagne de marketing pour convaincre tout le monde. Et bims! Tes actions en bourse grimpent.

Ceci étant posé, je suis enchantée de voir que dans un dernier sondage d'opinion, plus de la moitié des Français ne voulaient pas ce vaccin. D'autres sondages donnent 20% (le plus récent en Belgique). Cela me prouve que l'internet a peut être du bon et que les gens se mettent à réfléchir tout ce que je viens d'exposer.

Bon courage pour te faire un avis éclairé. Prends ton temps, l'urgence n'est jamais payante.

Penser les vaccins

17.11 Un article pour les pros, en anglais, chez le docteur Mercola. Dont je propose le résumé en français ci-dessous pour les profanes qui s'interrogent sur l'utilité d'un vaccin concocté à la hâte, qui protégerait d'un virus qui existe déjà en de nombreux variants et qui ne provoque d'agravations que chez une mince part de la population, 4ème âge. Pour comprendre pourquoi les protocoles Pfizer sont conçus pour prouver que leurs vaccins fonctionnent, même si les effets mesurés sont minimes, savoir que l'impact boursier de leurs annonces de réussite est capital.

Résumé

" Pfizer, dans une joint-venture avec BioNTech, a annoncé que leur candidat vaccin COVID-19 à base d'ARNm, BNT162b2, était "efficace à plus de 90%" dans un essai de phase 3

Bien que Pfizer ait publié un protocole clinique de son essai, il n'a publié qu'un communiqué de presse ; les données de l'analyse intermédiaire n'ont pas été examinées par des pairs ni publiées

L'expert en maladies infectieuses William Haseltine a critiqué les essais du vaccin COVID-19, y compris ceux de Pfizer, déclarant que leurs protocoles révèlent qu'ils sont "conçus pour prouver que leurs vaccins fonctionnent, même si les effets mesurés sont minimes".

Les infections asymptomatiques ne sont pas régulièrement testées dans le cadre de l'essai de Pfizer, il est donc possible que les personnes vaccinées soient toujours des porteurs asymptomatiques de COVID-19 et qu'elles transmettent la maladie à d'autres personnes.

Le communiqué de presse de Pfizer ne précise pas non plus comment le vaccin s'est comporté dans les différentes tranches d'âge, un point essentiel puisque les personnes âgées sont les plus exposées au risque de maladies graves

Il est à craindre que les vaccins COVID-19 ne provoquent un renforcement dépendant des anticorps, ou ADE, dans lequel le vaccin augmente la capacité du virus à pénétrer et à infecter vos cellules, ce qui entraînerait une maladie plus grave que si vous n'aviez pas été vacciné

Il est beaucoup trop tôt pour savoir si le vaccin est sûr, car il faut en moyenne 10 à 12 ans pour qu'un vaccin soit développé et passe par le processus normal d'homologation"

Lire l'article original

Vaccinologie: science, business model ou idéologie?

Pourquoi je vous tanne, chers lecteurs, autour de la vaccinologie: cela sent le coup fourré quand, interrogateur du sujet, vous êtes *systématiquement* associé aux terre-platistes. Y a de la manip’ dans l’air. Ces accusations ne tombent pas du ciel. On parle d’un choix médical et on tombe dans l’injure. Il y a comme un décalage.

Désormais, UK et USA: antivax vous êtes un «risque pour la sécurité nationale»

Lignes de base de l’article chez le docteur Mercola:

«Les services de renseignement britanniques et américains collaborent pour éliminer la «propagande anti-vaccins» du débat public en utilisant des outils de cyberguerre sophistiqués. Selon Imran Ahmed, directeur général du Centre for Countering Digital Hate, les anti-vaxxers sont «un groupe extrémiste qui représente un risque pour la sécurité nationale», car «une fois que quelqu’un a été exposé à un type de conspiration, il est facile de le conduire sur une voie où il adopte des visions du monde plus radicales qui peuvent conduire à un extrémisme violent».»

Voilà qui me donne envie de publier encore plus et plus et plus de billets exigeant la liberté thérapeutique, en me basant sur des auteurs sérieux comme le docteur Marc Girard (pourtant provaccin).

-> https://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2020/12/01/anti-vaccine-propaganda-censorship.aspx

Le corona comme révélateur d’un délire d’élus, lorsqu’ils confondent leur portefeuille avec nos mitochondries

Ce n’est pas nouveau que des élus («des», pas «tous») sont prêts à vendre la santé de leur population pour quelque écu.

Voyons l’affaire du glyphosate, voyons les pesticides, pour rester dans mon domaine de compétence, la nutrition.

Pensons au scandale des 11 vaccins obligatoires pour les nourrissons en France, dont un vaccin pour une maladie vénérienne - décision de2018 je pense. Moloch offre ses plus beaux sujets au temple du Veau d’or. Des centaines d’autres exemples sont possibles, faisons court.

Ce qui est tout nouveau: PLUS PERSONNE ne peut nier, faire semblant que tout va bien dans le meilleur des mondes.

En pleine crise corona (imaginez s’il s’était agi d’un vrai cas de bioterrorisme, si l’on avait eu affaire à un grave accident nucléaire!), nous voyons des zélus-pantins gesticuler, sans dignité, sans honneur, des poules courir sans tête tant ils paniquent.

L’état préfère la fuite en avant dans l’Absurdistan plutôt que de reconnaitre que c’est lui qui a tué l’hopital et ses capacités à nous soigner, par exemple; qu’il est incapable de mettre en place une stratégie «de guerre», etc..

Ici, dans le cas des vaccins possibles, merci le corona! La pantalonnade autour des vaccins à venir va ratiboiser tous les efforts de communication, toutes les campagnes des provaccins depuis des décennies.

Que chacun se vaccine ou pas, peu m’importe. Qu’on culpabilise, qu’on force, qu’on terrorise pour vacciner: voilà qui chatouille la citoyenne que je suis, depuis que j’y ai été confrontée il y a 40 ans, pour mes enfants.

En plein effondrement économique et sociologique, j’accorde qu’il est difficile de reconnaître l’effondrement des images symboliques d’autorité que sont les élus.

Encore plus lorsque l’on est seul, chez soi, confronté à la réalité virtuelle par écran interposé.

Les lecteurs qui ne sont pas restés sidérés par le «coup d’état» du printemps s’interrogeront peut-être sur ces quelques faits:

1/ Les services de renseignement britanniques et américains collaborent pour éliminer la «propagande anti-vaccins» du débat public en utilisant des outils de cyberguerre sophistiqués. (...) , les anti-vaxxers sont «un groupe extrémiste qui représente un risque pour la sécurité nationale», car «une fois que quelqu’un a été exposé à un type de conspiration, il est facile de le conduire sur une voie où il adopte des visions du monde plus radicales qui peuvent conduire à un extrémisme violent

-> https://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2020/12/01/anti-vaccine-propaganda-censorship.aspx

Je suis une maman attentive et protectrice, je ne suis pas une terroriste, voyons.

2/ La brigade britannique de trolls chargés d’informer et de désinformer sur Twitter et Facebook, créée il y a dix ans pour contrer le terrorisme (elle compte 1500 soldats) est désormais engagée dans la lutte anti-anti-vaxx.

Lire « Des unités de cyberguerre informationnelle traquent, fichent et harcèlent les personnes sceptiques se posant des questions sur le vaccin anti-COVID-19…»

-> https://strategika51.org/2020/11/30/danger-des-unites-de-cyberguerre-informationnelle-traquent-fichent-et-harcelent-les-personnes-sceptiques-se-posant-des-questions-sur-le-vaccin-anti-covid-19/

article qui se réfère à celui du Sunday Times britannique (sur abonnement) https://www.thetimes.co.uk/article/army-spies-to-take-on-antivax-militants-mfzsj66w2

3/ Les labos ne sont pas tenus responsables des effets secondaires des vaccins aux Etats-Unis depuis dix ans. Pour ces vaccins-ci, il semble qu’en Europe aussi les labos aient obtenu la cape d’invisibilité. Ce sera donc au contribuable de dédommager le pauvre vacciné victime de narcolepsie ou de dommages à long terme.

4/ Sachant que l’un des vaccins est en fait une thérapie génique plus qu’un vaccin tradi, thérapie de type OGM, il est glaçant de lire que le « règlement européen 2020/1043 vient modifier la règlementation OGM. Il permet à tout essai clinique de médicaments contenant des OGM, ou consistant en de tels organismes destinés à traiter ou à prévenir la Covid-19, d’échapper aux évaluations préalables sur la santé et l’environnement. Six associations et groupes de citoyens, représentés par Maitre TUMERELLE, ont déposé un recours en annulation de ce règlement. En appui à cette procédure, le Dr VÉLOT, généticien moléculaire à l’Université-Paris-Saclay et Président du Conseil scientifique du CRIIGEN, a rédigé un rapport d’expertise grand public sur les risques sanitaires et environnementaux que peuvent présenter les candidats vaccins contre la Covid-19 actuellement en cours d’essais cliniques. Il montre ainsi en quoi ce règlement européen est dangereux. Au regard d’une future campagne de vaccination qui se veut massive et mondiale, une telle carence d’évaluation est en total désaccord avec le principe de précaution qui devrait s’imposer en termes de santé publique. «

Source https://criigen.org/rapport-dexpertise-sur-les-vaccins-genetiquement-modifie/

5/Les exigences de transparence, de garantie de science, de sécurité et de validité sont loin d’être respectées dans ce cas-ci.

Lire «Vaccins anti-Covid, sûrs et efficaces ? Avis du Conseil Scientifique, de la HAS, ce qu’en a fait la Commission Européenne» par Emma Kahn, le 29 novembre

-> https://www.aimsib.org/2020/11/29/vaccins-anti-covid-surs-et-efficaces-avis-du-conseil-scientifique-de-la-has-ce-quen-a-fait-la-commission-europeenne/

(et ne jamais louper les nombreux commentaires si pointus, sur le site de l’AIMSIB).

6/ Inutile d’encore gloser sur le fait que ce virus a une létalité bien commune et que seule la propagande médiatique a pu faire croire à une virulence hors norme. Qui voudrait se faire vacciner contre un rhume? On passerait notre vie à se faire vacciner pour tout et rien.

7/ On n’a pas oublié les sorties du dr Ryan de l’OMS au printemps: «on viendra vous chercher par la force chez vous.»..

On n’a pas oublié les menaces d’un Macron récemment, sous-entendant la possibilité de camps d’isolement - ce qui fait bien entendu penser à des camps de vaccination pour qui connaît l’intégrité du bonhomme. Il a déjà vendu les fleurons français à ses meilleurs copains, qu’a-t-il à faire de la santé de ses citoyens?

8/ L’investisseur sans costume, Guy de La Fortelle, nous rappelle le 26/11: «En 2021, la France engage 1,5 milliards € pour le vaccin contre le Covid… Mais arrive à couper 40 millions d’investissement net pour l’hôpital, alors que même l’OMS dénonce l’échec de nos infrastructures de soin. Le vaccin avant l’hôpital, c’est la victoire des lobbys contre notre santé, l’actionnaire Big Pharma avant le patient, le profit de quelques-uns avant le bien commun de tous.

Dans «Budget SÉCU : Tout pour le vaccin, RIEN pour l’hôpital»

-> https://www.youtube.com/watch?v=ZPY1r_conow

Ces quelques éléments de réflexion montrent une volonté quasi militaristique d’imposer ces vaccins, dans le plus grand flou scientifique et dans le déni du bien du citoyen. Qui pose question: pourquoi, si l’utilité et l’efficacité de ce vaccin étaient avérées, devrait-on utiliser des méthodes de voyou? Il avait peut-être raison, Pinocchio, quand il a annoncé en mars «une guerre». Il fait la guerre à son peuple, non?

Or, si l’on écoute des personnes intègres (oublions donc Blachier et les autres affidés des labos), ces vaccins sont l’équivalent de la pomme empoisonnée que donne la sorcière à Blanche-Neige.

Le professeur Perronne, l’infectiologue bien connu, pourtant provaccin (il fut un des chantres des affreux 11-vaccins pour nourrissons) résume son «horreur» dans un pdf, partagé sur google drive -> https://drive.google.com/file/d/1GVcQ1iR6-IwBpVr6F39gzJ4s4vuaS_3i/view

Il est aussi l’invité de Bercoff le 2/12: «»Moderna, Pfizer, ce ne sont pas des vaccins, c’est de la thérapie génique»» -> «https://www.youtube.com/watch?v=2fcFa2xI6sY

Alexandra Henrion-Caude, Généticienne, directrice de l’institut de recherche Simplissima, chez Bercoff: «On est dans une science archaïque au moment de la science la plus moderne». AHC détaille comment on ne même plus juger du bien-fondé de l’un ou l’autre nouveau vaccin. On doit juger sur des communiqués de presse, pas sur des études par exemple. 6 minutes

-> https://www.youtube.com/watch?v=aW1awlojQMY&t=38s

Dans «FAQ covid , 3eme partie : les vaccins», Pierre Sonigo (une grande pointure, un des découvreurs du VIH) s’interroge le 4/12: «personne ne précise contre quoi on veut vacciner exactement ! Il y a plusieurs niveaux de protection : on peut vacciner contre la positivité en PCR, ou bien contre les rhumes et les formes bénignes, contre la transmission liée à ces rhumes, ou seulement contre les formes graves.»

-> https://www.linkedin.com/pulse/faq-covid-3eme-partie-les-vaccins-pierre-sonigo/

Ce ne sont que trois des voix sérieuses parmi les pros, qui nous mettent en garde. J’en ai des dizaines dans ma manche, rien qu’en français.

Le citoyen de base n’aura pas manqué faire le lien entre les sommets boursiers qu’atteignent ces labos (Moderna, Pfizer, par exemple) à coup d’annonces de vaccins à réussite phénoménale. Il n’est pas dupe et sait que c’est un monopoly.

Il ne peut avoir loupé l’information que le développement d’un vaccin prend dix ans et non trois mois.

Il aura consulté le site Euromomo et évalué la surmortalité due à ce virus depuis début 2020.

Et on voudrait que ce bon et brave citoyen lambda accepte de se faire injecter ce «vaccin», s’offrant ainsi comme cobaye pour des tests grandeur nature?

On résume: un vaccin concocté à la hâte, qui protégerait d’un virus qui existe déjà en de nombreux variants et qui ne provoque d’aggravations que chez une mince part de la population, 4ème âge.

«On» nous prend vraiment pour des bacs de douche.

Je suis ici cynique, mais je suis franchement très heureuse de la tournure que prennent les évènements. Les citoyens étaient endormis, bercés par une chanson lénifiante «nous sommes là pour vous protéger». Ils fermaient les yeux sur quasi toutes les malversations des dirigeants de nos républiques bien bananières sous des dehors de démocraties libérales. Désormais, un pas a été franchi. Le déni n’est plus possible. La contraction sera douloureuse, elle l’est déjà, mais une autre façon de gérer la communauté naîtra, je n’en doute pas.

La logique des délirants, via le cas Gates

Transcription YT de sa conférence de 2010., minute 2.30 https://youtu.be/P-Hxmw7Frgc?t=146

«le monde compte aujourd’hui 6,8 milliards d’habitants, et ce chiffre pourrait passer à environ 9 milliards si nous faisions un excellent travail sur les nouveaux vaccins, les soins de santé, les services de planning familial, nous pourrions réduire ce chiffre de 10 à 15 %.»

Mais, gamin, si tu vaccines et si tu soignes, on aura encore PLUS de population! On comprend là que son but n’est pas «vaccins et soins de santé», mais bien «planning familial». Il a noyé le poisson en citant les deux premiers, c’est le troisième larron qui est son cheval de bataille. Son père était un eugéniste forcené, à l’époque où on pouvait encore le dire. Or c’est papy gates qui a carrément fait toute la carrière de son fils.

Souvenir d’un dernier discours eugéniste franc, qui ne passerait plus aujourd’hui: «Nous sommes désormais 6 millliards sur terre, il y a 90 % d’inutiles, dont nous pourrions facilement nous passer» (un dirigeant de multinationale lors du forum de Davos, autour de 2004, encore une fiche à retrouver pour votre service, dans mes «bacs à brol»).

Et pour faire bonne mesure, Cortex mélange deux concepts, puisqu’il semble qu’un de ses vaccins injecté en Afrique contenait une composante stérilisante. Je retrouve le dossier et je vous le ramène.

Original:

* «the world today has 6.8 billion people that’s headed up to about 9 billion now if we do a really great job on new vaccines health care reproductive health services we could lower that by perhaps 10 or 15 percent»

 

Vaccinologie et la science perdue, leçon 101

USA. Le chercheur James Lyons - Weiler* intervient lors de la conférence de presse de l’AP sur la liberté médicale 10/20/20**.

Il souligne que la pathogénie du virus (et du vaccin) peut entraîner des maladies autoimmunes (durables, incurables, bonne chance les gars!).

-> https://www.youtube.com/watch?v=OoeCB0MudgA&feature=emb_logo

Son discours porte entre autres sur l’indispensable révision des structures américaines autour de la santé, il s’oppose à la politisation du virus.

Au passage: le National Injury Compensation Program américain, dont il faisait partie, lui a offert de l’argent pour qu’il modifie ses témoignages. Il a démissionné.

Je n’ai pas la capacité de juger de la technique virologie dans son discours, j’attends des retours de spécialistes. En revanche, la mise en cause des récents délires de la technostructure est très claire au point politique. Et ça, c’est mon rayon car je suis citoyenne.

* James Lyons - Weiler, PhD, est président et directeur général de l’Institut des connaissances pures et appliquées, fondateur de IPAK-EDU.org, et auteur de «Cures vs. Profits», «Environmental and Genetic Causes of Autism», et «Ebola : An Evolving Story».

Le Dr Lyons-Weiler mène des recherches biomédicales depuis plus de 20 ans et a publié 58 articles dans des revues spécialisées.

** PA Medical Freedom Press Conference s’opposant aux mandats de vaccins Covid et à la discrimination en matière de soins médicaux.

NB Si la vidéo disparait, elle est déjà sur bitchute.

«OMS: Des vaccinations pour beurre?

29.12.2020, chez l’Antipresse:

La covidozizanie avance à pas de géant! Le Dr Soumya Swaminathan (@doctorsoumya), directrice scientifique de l’OMS, a déclaré lors d’une conférence de presse en ligne: «Je ne crois pas que nous ayons la preuve qu’aucun des vaccins empêche les gens de contracter l’infection et donc de la transmettre». Par conséquent, les personnes vaccinées devraient continuer à porter des masques et à suivre toutes les directives en matière de distance sociale et de voyage!

A quoi bon vacciner, alors? se demanderont les personnes ayant encore leur tête.

La déclaration de la plus haute autorité scientifique de l’OMS contredit diamétralement la propagande des gouvernements qui chantent comme un seul homme, la bouche en cœur: «il n’y a absolument aucune raison de mettre en doute l’efficacité des nouveaux vaccins contre le Covid–19, ni de craindre leurs effets secondaires.»

Il est vrai que la seule «preuve» de leur sérénité tient dans les communiqués de presse des fabriquants.

Après un démenti aussi cinglant, on s’attendrait que l’OMS produise des explications. Mais parions qu’elle s’en gardera bien. On ne va pas flanquer par terre des mois de conditionnement laborieux des populations…»

source: https://antipresse.net/oms-pas-de-preuve-que-les-vaccins-empechent-la-contamination-soumya-swaminathan

J’aime beaucoup le jeu de mots de l’Antipresse sur «pour du beurre». Cette hystérie vaccinale mettra en effet bien du beurre dans les épinards de certains.

Scandale des vaccinations «non obligatoires» dans les maisons de retraite

1/ Premier cas, siiiii médiatisé: la vaccination de Mauricette, apparemment sans son consentement éclairé. A 78 ans, elle est devenue dimanche 27 décembre la première personne vaccinée contre le Covid-19 en France. Vidéo à l’appui, visionnage aux JTs. Mais... au moment où l’infirmière s’apprêtait à la vacciner, Mauricette M. a dit : «Ah, il faut faire un vaccin ?» Cela ressemble furieusement à un abus de faiblesse. La dame doit d’ailleurs être démente, vu le vocabulaire qu’utilise l’infirmière de l’Ehpad et qu’aucune personne encore en possession de ses moyens n’accepterait.

Les medias ont tenté de transformer la vidéo en recalant le son, grossièrement, oubliant que nous avons des oreilles pour repérer les montages et que nous avons des mémoires numériques. Pas diff’ de retrouver la vidéo originale.

2/ En copie d’écran et en texte clair ci-dessous, comment on peut ne pas rendre obligatoire la vaccination en maison de retraite: en forçant l’isolement social pour celui qui ne se vaccine pas. Contournement de langage écoeurant, mais si bureaucratiquement vôtre!

«EHPAD, vaccination pas obligatoire? Pas vraiment : Ils ont demandé son consentement à ma mère de 90 ans, et elle a refusé. Ils lui ont signifié qu’alors interdictions suivantes: Pas de réfectoire commun,pas d’ animations communes Ne pas se promener dans les couloirs Pas du tout de contact avec les autres résidents même avec les gestes barrières. Confinement strict seule dans sa chambre. Pas de sortie coiffeur, boulangerie, minimarché etc sans test au retour. En cas de visite,, masques obligatoires et interdiction de manger ou boire ensemble.

Mais dans leur grand bonté ils lui reposeront la question en fin de semaine pour lui laisser le temps de réfléchir et ma mère m’a dit qu’elle acceptera la vaccination à contrecoeur pour ne pas être La Pestiférée à l’insu de son plein gré.»

Marpa Pierrefontaine les Varans

NB. L'institution dément, merci à Barbara Gheno d'avoir pointé https://m.20minutes.fr/amp/a/2942099 qui explicite le fake. Enfin ce que la direction prétend. Désolée, je n'arrive plus à croire des "eh ben même c'est pas vrai". Il en faut plus pour me convaincre.

Il ne me déplaît pas d'avoir relayé, même un fake pareil, car les relais nombreux sur les RS peuvent freiner les directeurs d'ehpads (34.000 partages en moins de 24 heures pour cette info-ci). Les RS peuvent servir à cela: annoncer que nous ne laissons pas tout passer. Je raconterai un jour l'atroce décision d'un directeur, relatée par un ami récemment. Il faut qu'ils se sentent surveillés, ces technocrates sans coeur...

NB. J'ai appris que 'Les Marpa ne sont pas des résidences médicalisées, à la différence des Ehpad'.

3/ Dans ma série de Vieux Fourneaux que j’incarne à 65 ans, sauvez mes copains! Après la vaccination médiatique d’une personne démente et non consentante (Mauricette), après les menaces claires d’exclusion si le pensionnaire ne se fait pas vacciner, ici on peut comprendre dans le reportage relayé par Senta Depuydt que l’acceptation de vaccin par les pensionnaires est aussi le résultat d’un chantage à l’isolement, sous la forme d’une promesse de levée de contraintes. Ce que j’appelle du chantage, tout simplement. On abuse de nos Anciens, on profite de leur faiblesse et de l’état de détresse dans lequel les ont plongés les mesures atroces et inhumaines qui ont cours dans les Ehpads depuis de longs mois. C’est ma semaine «finissons-en», ma propre version du Grand Reset: terminons-en avec cette société malade, sans plus aucune valeur, sans repère, qui permet qu’on piétine le coeur de nos vieux, qu’on les traite comme des animaux dans des chenils.

Vaccinologie: ni complotisme ni croyance aveugle

Pour mes amis zététiciens qui pensent en binaire «pour» et «contre», lire chez Kairospresse un article de notre ex-député Paul Lannoye, rigoureux à son habitude comme le docteur en physique qu’il est: «A propos du vaccin anti-Covid-19. Ni complotisme ni croyance aveugle».

Les faits sont les faits ; on peut les ignorer mais on ne peut pas les nier : ils ont plus de valeur que des croyances. Dans son billet, il les soumet à un examen critique, un à un.
Et conclut:


«Tous les faits évoqués ci-dessus concordent pour provoquer de légitimes interrogations sur la pertinence d’une campagne de vaccination dans un contexte où les informations relatives à l’efficacité des vaccins sont strictement publicitaires et peu explicites et où les risques éventuels pour les personnes vaccinées sont ignorés. Plus grave encore est le saut dans l’inconnu que constitue l’utilisation à grande échelle de vaccins à ARN.

Renforcer le système immunitaire de tous est un choix qui ne comporte aucun risque : réduire les pollutions qui affaiblissent l’immunité, assurer à tous l’accès à une alimentation saine et équilibrée, inciter au recours à des supplémentations utiles, vitaminiques ( vitamine D) et sous forme d’oligo-éléments (zinc), encourager à une bonne hygiène de vie ( exercices physiques réguliers, et sorties au grand air) constituent un plan pour l’immunité où tout le monde gagne… sauf les multinationales du médicament et les pollueurs de toutes catégories».

Lire la totalité sur https://www.kairospresse.be/article/a-propos-du-vaccin-anti-covid-19-ni-complotisme-ni-croyance-aveugle/

Vaccination militaristique

Je suis la réincarnation d’un bouledogue, je crois. Quand je tiens un os, gare à celui qui me le retire. Je continue sur la vaccinologie militaristique récente.

Hommage aux courageux médecins comme Mercola qui tiennent tête face à cette déferlante.

Pourquoi a-t-on chargé des services secrets de lutter «pour» la vaccination, ou mieux «contre» les questionneurs vaccins? Qu’ont-ils à faire d’une question sanitaire? Je pense que même les défenseurs acharnés de vaccins devraient se gratter le crâne.

Pourquoi le besoin de lancer de telles fake news?

Lire https://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2021/01/08/ccdh-dr-mercola-censorship.aspx

1/ «Imran Ahmed, directeur général du Centre for Countering Digital Hate (CCDH), a fait des déclarations laissant entendre que les personnes qui mettent en doute la sécurité et la nécessité d’un vaccin COVID-19 pourraient être enclines à l’extrémisme violent - une déclaration diffamatoire qui n’a aucun fondement dans la réalité»

La preuve: votre servante et nombre des lecteurs de ce compte, qui ne me semblent pas être de dangereux terroristes.

2/ «Dans un post Twitter du 22 décembre 2020, le CCDH déclare que «les anti-vaxxers se sont réunis en secret pour planifier comment arrêter le vaccin COVID». Selon le Washington Post, le rapport du CCDH cite une «fuite audio» de cette réunion soi-disant «secrète» (le CCDH est le Centre for Countering Digital Hate officiel britannique). Il ne s’agissait pas d’un audio secret, mais d’une conférence par des médecins prudents en matière de vaccination.

Désactiver l’injection?

En naturologie, on utilise une technique simple quand on est forcé d’accepter un vaccin (fièvre jaune pour certains pays, par exemple). Juste après l’injection, on file aux toilettes. On place un cataplasme d’argile déjà prêt sur le lieu d’injection. On rentre chez soi et on attend deux heures que l’argile absorbe le produit. Et le tour est joué.

Ce procédé sera-t-il efficace pour les nouveaux vaccins à nanotechnologie? Mes questions sont nombreuses parmi lesquelles: les nanoparticules se répandent-elles beaucoup plus vite que les ingrédients classiques des vaccins?

Vaccinologie et questionnements légitimes

Encore un article de Kairospresse, merci à eux pour leur dynamisme.

«Vaccination de masse contre la covid-19 : fruit de consentements individuels, libres et éclairés ?» par la philosophe et enseignante Valérie Tilman

Lire la totalité sur https://www.kairospresse.be/article/vaccination-de-masse-contre-la-covid-19-fruit-de-consentements-individuels-libres-et-eclaires

«Faisant écho à des analyses de scientifiques de plus en plus nombreux à interpeller politiques et citoyens au sujet des risques liés aux nouveaux vaccins anti-covid 19 malgré la vindicte médiatique qu’ils subissent au quotidien, cet article synthétise les zones d’ombre autour de ces vaccins et en tire les conclusions qui s’imposent : des revendications citoyennes parmi lesquelles le droit à l’information et la liberté vaccinale, mais pas seulement…»

L'auteur envisage le devoir d’information du patient, les «Scientifiques circonspects contre propagande», la liberté vaccinale et droit à l’information, les conséquences et alternatives à une vaccination de masse.

Et surtout, elle expose les revendications citoyennes en matière de vaccination contre la covid-19

« En tant que citoyens, nous attendons des pouvoirs publics qu’à aucun moment la vaccination contre la covid-19 ne soit rendue obligatoire, pas même indirectement en conditionnant au statut vaccinal l’accès à certaines sphères (crèches, écoles, lieux publics, lieux privés…) ou activités (voyages, loisirs…). Un débat public démocratique doit avoir lieu sur la vaccination.
Nous attendons des pouvoirs publics que les personnes ayant des conflits d’intérêts soient exclues des procédures de décision.
Nous attendons des pouvoirs publics que les arguments des scientifiques circonspects par rapport aux nouveaux vaccins contre la covid-19 soient entendus et pris en compte au niveau des procédures décisionnelles, des procédures décisionnelles qui doivent urgemment restaurer et accroître le processus démocratique.
Nous attendons des pouvoirs publics et des médecins qu’ils informent les patients candidats à la vaccination contre la covid-19 des incertitudes qui persistent au sujet de ces vaccins. Par ailleurs, les notices des vaccins (qui ne devraient pas être des notices de marketing) devraient être portées à la connaissance du public et plus particulièrement des patients avant la vaccination.
Les personnes à risque et l’ensemble de la population attendent des pouvoirs publics qu’ils prennent en compte les pistes existantes en matière d’alternative à la vaccination (prévention, traitements) et qu’ils investissent dans la recherche publique sur les alternatives à la vaccination fondées sur l’étude des molécules du domaine public, plutôt que de privilégier le repositionnement thérapeutique de molécules ou traitements protégés par des droits de propriété intellectuelle.
Nous rappelons aux pouvoirs publics le caractère irresponsable sur le plan sanitaire et environnemental, tant vis-à-vis des générations présentes que vis-à-vis des générations futures, du Règlement européen 2020/1043 sur les vaccins OGM anti-covid-19 du 15/07/20 pour lequel 6 associations ont introduit un recours en annulation auprès de la Cour de Justice de l’Union européenne. Et nous alertons le lecteur sur l’effet de précédent que pourrait constituer ce règlement sur la question des OGM en général.
»

-


 Page 24 ou voir la table des matières du dossier
Retour au blog "Articles"