taty lauwers

cuisinez selon votre nature

En recherche d'un "devenir soi" nutritionnel... Lire la suite

billet lié à mon livre
à paraître fin 2017
"Végétarisme et bon sens"

 

Motivations du végétalien/végétarien - nr. 2: la crédulité

Face à certains avocats de régimes excessifs, ma première réaction est que je sens s'éveiller au fond de moi ma part dr House: "Quelle andouille, cet auteur! En plus il ment...".

Mon côté docteur House m'a beaucoup servi lorsque j'auditais en nutrition, car cette froideur et cette distance m'ont permis d'auditer avec justesse, sans émotion, sans projeter sur le mangeur mon propre historique. Comme le cher Greg, j'aurais préféré ne pas voir la personne, pour que mon jugement soit encore plus pointu.

Ma seconde réaction après l'andouillomètre: je médite et j'entre en compassion. Je fais alors ma petite soeur Emmanuelle. Je muscle cette part de moi qui ne m'est pas naturelle. Avec les années, j'y arrive assez vite mais, je l'accorde, ce n'est pas mon mouvement premier.

Je vous invite à me copier, mais dans l'autre sens: je vois beaucoup de mères theresa sur le net de l'alternutrition, et assez peu de docteurs House.

Si votre première réaction est de l'ordre de l'accueil, de la compassion, je vous engage à choisir de vous muscler les neurones. "Use your brains"! Relisez les articles, revoyez les vidéos avec la petite touche d'esprit critique qui a fait le succès du genre humain depuis le pythécanthrope. Le scepticisme ultime n'est pas de baisser les bras: vérifiez les dires des uns et des autres sur vous-même, tiens! Vous allez mieux? beaucoup mieux? de longs mois et non pendant la lune de miel d'une réforme alimentaire drainante? Vous vous sentez reconnecté à votre nature profonde?

Je parais à certains trop critique dans mes billets du blog ou dans mes nombreux livres, en particulier critique face à ma propre famille (la naturologie). C'est que je sens plus de carences en sage scepticisme aujourd'hui que de carences en vitamine B12. Je suis souvent confrontée à des coeurs de beurre naïfs qui se font du mal à suivre des mini gourous à la parole enveloppante, caressante... comme le serpent Kâ dans le livre de la jungle. Et comme le serpent Kâ, leur seul objectif est de mieux vous manger, mon enfant... Voilà pourquoi je me déguise en Bagheera et pourquoi je viens faire le casse-rêve...

 

retour au blog