taty lauwers

cuisinez selon votre nature

En recherche d'un "devenir soi" nutritionnel... Lire la suite

"Tartes végé pour les Jules"


T. j'ai finalement eu le temps de le lire plus en détail et je l'ai trouvé vraiment super. En particulier j'ai apprécié que des principes généraux transparaissent clairement au fil des recettes et des récapitulatifs : ça permet vraiment de transmettre des réflexes plutôt que juste des recettes, de sorte que l'on peut espérer que les habitudes culinaires du lecteur se modifient durablement. J'ai aussi beaucoup apprécié la définition large du végétarisme, laquelle permet autant aux végétariens hésitants qu'aux végétaliens convaincus de se retrouver dans le livre mais surtout aux premiers de tester progressivement leurs limites en termes de consommations animales et aux seconds de se permettre quelques écarts.
Enfin, les recettes sont sexy et très bien expliquées.
Je me permettrai une seule petite remarque : le titre me semble un peu réducteur ; ce que j'ai personnellement apprécié dans l'ouvrage c'est la mise au point qu'il propose, en théorie comme en pratique, sur les protéines – un thème qui déchaîne effectivement les imaginaires et enflamme systématiquement les discussions non-érudites sur le végétarisme ; la mise en vedette des légumineuses en particulier me semble très importante ; tout aussi important, la rotation des matières grasses, sujet à propos duquel on peut aussi se sentir désorienté.
Bref je trouve que "Tartes végé" laisse à présager que l'on va faire des quiches alors que c'est beaucoup plus que tu proposes, en bref : comment manger végé sans "développer des carences" (ce que l'on entend encore souvent), tomber en dépression culinaire, ou se faire chier à râper du légume six heures par jour.
En tout cas, à l'heure où de plus en plus de mes proches ont décidé d'en finir avec la viande, je recommanderai vraiment l'ouvrage!  
En conclusion, deux petites recettes ramenées de Grèce et que j'adore, toujours autour des légumineuses.  
– On consomme beaucoup en Grèce (et notamment en Crète – au moins une fois par semaine dans le régime traditionnel) ce que l'on appelle la "fava" ; il s'agit de fèves jaunes concassées que l'on fait bouillir entre 20 et 30 min à raison d'un volume de fèves pour 2 volumes d'eau, avec un oignon entier. En fin de cuisson, on enlève l'oignon (qui a servi à donner du goût), on passe éventuellement un petit coup de mixe-soupe si l'on veut que ce soit lisse, et l'on sert sous forme de purée tiède, couverte d'huile d'olive, d'origan et d'oignon doux (frais) coupé en dés. Il n'y a pas de trempage préalable de sorte que c'est une façon très facile et rapide de consommer des légumineuses.  
– L'autre légumineuse vedette là-bas : les "mavromatika", les fameux black-eyed peas ; sous forme de salade en particulier : les haricots cuits et refroidis sont mélangés avec des tomates, un poivron rouge et de l'oignon frais coupés en petits dés, huile, vinaigre ou citron et surtout : des tonnes d'aneth fraiche, hachée – c'est un délice!  Un grand merci encore en tout cas!!

La plupart des commentaires et échanges sont sur le sujet végé - voir ici