taty lauwers

cuisinez selon votre nature

en quête d'un devenir-soi nutritionnel

Score calcique en prédiction d'accident cardiaque

4.12 Comment se surveiller quand on craint un accident cardiaque?

Non seulement je mange gras, mais je mange beaucoup de saturées si je compare aux conseils classiques ou naturo. Rejeton d'une famille où l'on meurt jeune, soit du cancer soit de maladies cardiaques, je ne me préoccupe pourtant pas de mes taux de cholestérol. Je ne fais pas de tests sanguins de contrôle, malgré mon âge (62 ans). Je cherche une autre solution, plus prédictive et préventive, plus efficace que la norme cholestérol. Je voudrais savoir si j'ai un risque de calcification des artères, d'accumulation de déchets le long des parois (le cholestérol, notre cicatrisant interne, se lie au calcium pour cimenter les parois qui flanchent, en gros) et si je vis une forme d'inflammation chronique à bas bruit.

NB pour ceux qui débarqueraient sur cette page de mon blog, je fais partie des "biohackers" à l'Américaine. J'assume les risques que je prends pour ma petite carcasse, non sans avoir étudié de longues heures et lu des centaines de pages sur chaque sujet.

Passons sur le débat: que veulent dire des valeurs x, y ou z de HDL, LDL, de rapport HDL/cholestérol total, etc? Ces valeurs sont largement remises en cause par quelques chercheurs plus curieux que la moyenne (les cholestérol skeptics dont je traite dans mon livre Pour qui sonne le gras?), car elles ne semblent pas être très fiables pour prédire un accident cardiaque. Une piste en français: les livres de l'excellent docteur De Lorgeril dont le récent: "Cholestérol, mensonges et propagande" (2014). Lire son blog. Ou écouter une émission de France Inter sur le sujet, par Fabrice Drouet: Cholestérol et maladies cardiaques: histoire d'une erreur judiciaire .

Je surveille d'autant moins mon taux de cholestérol que primo, je suis au courant que, tiens c'est curieux, depuis que les statines ont été mises sur le marché, les valeurs-seuil des laboratoires ont baissé. Et secundo, le cholestérol élevé chez une femme ménopausée est protecteur, comme le montrent toutes les études si on veut bien les lire.

S'il faut surveiller une valeur, ce seraient le niveau de triglycérides sanguin et les marqueurs d'inflammation comme la protéine C-réactive..

Je note aussi que je ne suis pas victime du syndrome métabolique, le syndrome X, qui est un des prédicteurs de maladie cardiovasculaire. Le X marque 4 critères: 1- excès de graisses en particulier abdominales, 2-hypertension artérielle, 3-cholestérol élevé, 4-diabète.

  • Je ne suis victime que du premier critère: je ne suis clairement pas un TOFI.
  • Tension: 12/8, merci ça va (9/5 quand je ne me repose pas).
  • J'ai fait l'année passée un test sanguin pour un autre souci, le médecin a demandé le cholestérol par habitude: c'est bon, je suis sous la barre fatidique.
  • Diabète: diagnostiquée "prédiabète" à 11 ans, hypersensible aux sucres depuis toujours, j'ai enfin normalisé la glycémie. A jeûn, je vérifie de temps en temps: je suis au chiffre magique de 0.83 grammes de glucose par litre de sang (chiffre magique selon le docteur Bernstein, spécialiste s'il en est de ce sujet délicat). Je teste parfois après les repas: je monte à 1.1 grammes, je redescend vite à 1gr ou moins.

Pour évaluer la calcification des artères, il existe un test rapide et fiable, le "calcium score test". Voir la présentation sur le site de l'hôpital américain de Paris, par le docteur Jean-Marc FOULT, Cardiologue - Service d’Imagerie Médicale et Médecine Nucléaire:

" Le score calcique est une évaluation chiffrée qui représente l’étendue des dépôts athéromateux calcifiés pouvant exister dans la paroi des vaisseaux qui irriguent le cœur (les coronaires). Le chiffre zéro indique qu’il n’existe aucun dépôt calcifié sur l’ensemble du réseau artériel coronaire. Le score calcique est calculé au moyen d’un simple scanner, réalisé sans perfusion ni injection de produit de contraste. Une fois le patient installé sur la table du scanner, l’examen proprement dit dure environ 5 secondes. Il n’est pas nécessaire d’être à jeun, il n’y a aucune préparation, aucun risque, aucune contre-indication et, avec les scanners de dernière génération, l’irradiation est faible, comparable à celle d’une radio pulmonaire. (...) Ce score calcique est le plus puissant marqueur du risque d’accident cardiaque actuellement disponible. "

Y a plus qu'à... prendre rendez-vous chez un cardiologue qui ne me rira pas au nez comme le dernier que j'ai consulté par téléphone: "Gadget que le score calcique, madame". Bon, on ne se verra pas. Le cher homme n'a pas les mêmes sources que moi. Je m'attache à la mouvance des ingénieurs passionnés de nutrition. En tant qu'ingénieurs, ils cherchent l'efficacité. Je pense au Fat Emperor, l'irlandais Ivor Cummins, qui communique à merveille ses recherches perso. Pour un esprit rationnel et logique, les démonstrations de cette mouvance font sens. Pour un amateur de Realpolitik, les résultats sur le terrain sont époustouflants. Rigueur et pragmatisme: lorsqu'ils se conjuguent, ces deux pans de ma recherche perso m'enchantent.

En conclusion, dès que je trouve le cardiologue au coeur ouvert, je me fierais au taux de triglycérides, aux marqueurs d'inflammation et au score calcique (en plus de la tension artérielle, bien sûr).

 


 Retour au blog