taty lauwers

cuisinez selon votre nature

En recherche d'un "devenir soi" nutritionnel... Lire la suite

annexes à mon livre
Cinglés de sucres


 

La solution DID selon le docteur Bernstein

Billet écrit à l'intention des coachs qui reçoivent des personnes vivant avec le diabète de type I, "diabète insulino-dépendant" qu'on abrège en DID. L'approche est un peu différente de la diète pour des diabétiques de type II, à qui l'on peut conseiller ma cure Décrochez des sucres sans trop tergiverser. Avec les DIDs, on est dans un sujet brûlant car il y va de leur survie. Il faut choisir un plan en béton!

Dans tous les topos, je suggère des cures selon le profil du mangeur ou selon les circonstances, et non selon la maladie. Deux exceptions. Tout comme la cure Nouvelle flore (RGS/GAPStm) semble souveraine pour 80% des victimes de maladies auto-immunes des intestins (Crohn et RCUH), quel que soit leur profil et leur historique, il semble qu'une cure particulière soit particulièrement efficace pour les DIDs. Il s'agit de la diète DID du docteur Richard Bernstein, diabétologue près de New York et DID lui-même.

Si, coach, vous suivez un DID, comment découvrir l'approche si efficace du docteur Bernstein, que vous pourriez suggérer à ce mangeur? Mettre en place cette cure exige l'accord du diabétologue, cela va sans dire.

Commencez par lire La bio du dr Bernstein , en français - merci à Ahmed Lafana pour sa traduction. Je crois que le dr Bernstein fut le premier patient victime de DID à pratiquer des autocontrôles de glycémie. A l'époque (il y a 50 ans), on contrôlait une fois par mois la glycémie chez le diabétologue.

Son livre n'existe pas en français, à ma connaissance: "Dr. Bernstein's Diabetes Solution: The Complete Guide to Achieving Normal Blood Sugars" (pour les achats Europe, chez Amazon, hélas...). Existe en kindle à un peu plus de 10€.

Le site offre aussi des bundles sur son livre sur le diabète de type II + le CD de ses interventions podcast etc..

Plein d'extraits à lire sur "The diabetes diet" (pourquoi LCHF est la seule réponse pour les diabétiques, tout en étant un bon plan pour tous) et sur "The diabetes solution" (les bases de la solution DID, les calculs diététiques, son historique, des témoignages, etc.).

Atout pour les non-anglolisants: ces lllllongs extraits peuvent être traduits par robot alors qu'en livre... hein...

Une sélection d'articles scientifiques, sur le sujet, par le dr Bernstein et d'autres auteurs.

Il anime des cours en vidéo, très clairs. Voir via sa chaîne, amorcée en 2015 (une centaine de vidéos).


En recherche par moteur (j'utilise qwant), gardez l'oeil bien ouvert car vu le succès de son système outre-Atlantique, les résultats de recherche mènent à quantité de faux-sites.

Sur YT, l'équipe Animated coffee break propose un résumé de son livre en vidéo dessinée. Tentant, séducteur, mais contient quelques erreurs techniques. A suivre la vidéo, on croirait presque qu'il suffit de manger low-carb. Le système de Bernstein est bien plus subtil. Il ne vise pas la cétose en soi, mais il vise à normaliser les fluctuations de la glycémie. Entre autres en utilisant la capacité du corps à produire du glucose à partir des protéines alimentaires, sous forme stable et en flux continu si j'ai bien capté. Ne changez donc pas son régime sur les conseils de quelques fantaisistes du net, la diète est calculée finement. Le dr Bernstein a plus de 30 ans de recul dans son utilisation au sein de sa patientèle.

Voir en images le résultat sur la glycémie d'un DID. Les valeurs sont celles de l'épouse de Marty Kendall, DID désormais normalisée avec le plan Bernstein après avoir testé la cétogénique en version populaire, càd haute en graisses et s'être rendu compte que cette diète la rendait insulino-résistante... (tous les chemins mènent à Rome) :

Les valeurs en 2014, avant de commencer la cure
Les valeurs en 2015, grâce à la cure

Il faut connaître la difficulté pour un DID de gérer la glycémie pour imaginer les ooooohh et les aaaah qui surgiront à la vue de ces deux tableaux.

Autres pistes

Aujourd'hui, c'est la fête aux hypothèses sur le net, c'est à qui chantera le plus fort que sa solution est la meilleure. Je commenterai dans un prochain billet un récent livre chez Thierry Souccar édition, proposant une forme d'hyperrestriction calorique pour gérer le diabète.

La mouvance vegan revendique aussi obtenir les mêmes résultats avec leur approche tout-végé. Comment savoir qui a raison? Une personne en souci de poids ou en compulsions alimentaires peut s'amuser à tester le plan vegan 1 mois puis Décrochez des sucres 1 mois. Une victime de DID? Dieu le garde de jouer ainsi à la roulette russe!

Avant de se lancer tête baissée dans cette voie, lire le dernier billet du formidable Marty Kendall sur le sujet: "vegan vs keto for diabetes… which is one optimal?". Billet dont une partie est pour les férus de nutri, très technique, mais agréablement illustré. Kendall a suivi le séminaire web de deux DIDs qui gèrent leur maladie avec le plan vegan. Muni de son esprit rationnel de statisticien et de son admirable générosité de coeur, il commente la valeur technique et nutritionnelle de leur discours. "Admirable générosité de coeur", car je n'arrive pas à sa cheville. Bravo, l'ami. En gros et en travers, comme d'habitude en mouvement vegan, ils inventent des normes et tordent le cou à la logique. Facile à faire dans un domaine qui tient plus de la religion que de la raison et plus du doigt mouillé que de la science. Vache à faire face à des malades aussi graves.

J'adore cette illustration de Kendall sous son chapitre:
"si tu ne gagnes pas, change les repères"

Mon avis de mémé, du pur bon sens: ces deux gars ne sont pas médecins, ils ont un tout petit peu d'expérience - et encore sur leur cas perso - et ils n'ont pas de recul. Point à la ligne. Je ne donne pas les clefs de ma santé à des débutants. En revanche, j'écoute plus volontiers un diabétologue expérimenté, DID lui-même depuis son plus jeune âge, normalisé depuis sa trentaine (50 ans de recul, ça vous parle?), qui parle posément et documente sérieusement son discours. Si la solution Bernstein ne s'avère pas efficace après deux à trois mois, il sera encore temps de tester le plan vegan...

Si vous connaissez un ou des diabétologues en francophonie qui suivraient la mouvance Bernstein, merci de me donner leurs références par la fiche contact (ou par la page FB tatylauwer). Il ne faudrait pas qu'une victime de DID connaisse une double peine: vivre cette maladie grave ET devoir lutter avec son médecin...

 Retour au blog