taty lauwers

cuisinez selon votre nature

en quête d'un devenir-soi nutritionnel

 Il n'est pas de pire sourd...

15.4.19. Il n'est pas de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre, dit-on. Un exemple concret de cette attitude qui fait florès en nutrition. Il y a deux ans environ, un journaliste m'interviewe sur la meilleure diète pour sortir d'une maladie de Crohn. Je transcris ma réponse par écrit, dans ce blog "colopathie" destiné aux coachs, car j'y résume ma posture dans les topos: à bas la cure unique....

Le mail du blogueur

Vanlerberghe est "étudiant en micronutrition et en psychologie, passionné par la nutrition, la science et la santé, j’essaye de démontrer qu’il est possible d’aller mieux avec l’alimentation, la psychologie, la phytothérapie l'aromathérapie et les compléments alimentaires. Thématiques abordées : nutrition, bien-être, psychologie." J'ai écrit "journaliste" ci-dessus, mais je le présenterais comme blogueur. Soyons précis.

Je me présente je m'appelle Joris Vanlerberghe et je suis rédacteur pour un site internet sur la santé (bmoove.com). Je fais ce mardi un article sur la maladie de Crohn et comment la guérir naturellement. Je voulais savoir si vous m'accorderiez quelques questions ? (Très courtes).

1 - Comment vous présentez-vous ?  2 - Selon vous, quels sont les aliments susceptibles de provoquer une maladie de Crohn et ceux capable de mettre la maladie en rémission ?  3 - Avez-vous été témoins, sur vous, ou sur les autres, d’une rémission grâce à l’alimentation et sans la prise de traitements médicamenteux ?  4 - Que pensez-vous de l’alimentation de type Paléo pour se sortir de la maladie de Crohn ?  5 - Pouvez-vous, selon vos connaissances et vos compétences dresser la liste, très rapide, du TOP 3 des aliments à fuir lorsque l’on est atteint de Crohn 6 - Si vous souhaitez rajouter quelque chose, vous êtes libre. 
Je vous remercie d’avoir pris le temps pour remplir ce questionnaire, il sera susceptible d’aider beaucoup de personnes ! 
Au plaisir d’avoir fait votre connaissance, je suis très admiratif de votre travail ! 

 

Ma réponse par écrit

J'ai mis tout en un, dieu reconnaîtra les siens (désolée, je suis sur des urgences)
J'ai étudié pour être interprète de conférence (après un bac S), j'ai fait mille métiers ensuite avant de me passionner pour la nutri. Je me présente comme courtière en régimes de bien-être. J'ai 62 ans et une longue vie de maladies diverses depuis ma naissance. C'est en tant que navigateur de ces eaux troubles que j'ai approché la nutrition santé à l'âge de 38 ans, après un cancer (assez grave pour qu'on me propose de compter en mois plutôt qu'en années).

Je connais un peu le monde de Crohn pour avoir été victime à 45 ans d'une recto colite (RCUH), la maladie autoimmune soeur de Crohn. Je suis en rémission de la RCUH tant que je me tiens à une vague hygiène de vie. J'ai dû tenir le régime que j'appelle "Nouvelle flore" un an complet plutôt que les quelques mois nécessaires pour les autres malades, car je ne le suivais pas à la lettre. Et car je n'ai pris aucun médicament (ce que je ne recommande à personne, c'était mon choix là et à cet instant là). Je n'ai pas eu de rechute de cancer depuis 22 ans, probablement à cause de l'alimentation que j'ai mise en place dès la sortie de l'hopital. Je n'ai quasi plus de signe de l'épuisement chronique grave que j'ai vécu de mes 32 ans à mes 45 ans.

Je connais beaucoup de cas de rémissions de Crohn et RCUH aux States, via les forums que j'ai consultés en 2000 assidument avant de passer du végétarisme à "Nouvelle flore". Et via des échanges directs. J'en connaissais un cas en Suisse, qui ne veut plus être citée. Je donne quelques pistes de départ pour les recherches des curieux dans mon livre sur la cure qui peut aider ces cas là.

Je crains que ni la paléo ni le régime Seignalet ne suffisent pour Crohn/RCUH. Le professeur Seignalet reconnaissait d'ailleurs ses échecs dans ces deux pathologies, tout comme Kousmine le reconnaissait aussi alors qu'ils avaient tous deux de fabuleux résultats dans d'autres pathologies auto immunes. Pour diverses raisons que je crois avoir élucidées et qui sont trop longues à expliquer ici.

Le profil des malades victimes de Crohn/RCUH (car je repère plus des "profils" d'individus que des types de maladies) ont une biochimie tellement typique que pour quasi tous je recommanderais la piste GAPS/Nouvelle flore. 80% de résultats positifs. Alors que pour d'autres malades je conseillerais la paléo ou le pegan du dr Hyman, tant qu'à faire.

Il doit y avoir des témoignages sur mon blog http://www.taty.be/dugaz/blog.html

TOP3 des évictions, ce qui ne préjuge pas de ce qu'il faut AJOUTER (graisses originelles, aliments ancestraux, variété, rotations, etc.): tous les farineux et toutes les sources d'amylose/amylopectine, toutes les sources de saccharose et faux sucres (polyols etc), toutes les sources de lactose. Dans "paléo le bon plan", mon topo théorique qui envisage comment individualiser la paléo à son cas perso, j'ai prévu des vignettes "colopathe". Un début de Crohn/RCUH pourrait peut être s'en inspirer.

Conclusion

Si je lis l'article que le gentil gaillard ne m'a pas fait suivre comme je l'avais demandé et comme cela se fait couramment avec les pros, article que j'ai facilement retrouvé sur le site Bmoove: "Comment se sortir de la maladie de Crohn", je constate que malgré sa bonne volonté apparente, il devait avoir décidé avant de m'interroger quelle serait la meilleure piste. En l'occurrence: "paléo, Seignalet glutamine oméga3". Hihi, on dirait une diapo lors d'une conférence de labo pharmaceutique. Si cette approche a pu aider un cas anecdotique de Crohn, c'est bien léger d'entraîner les malades dans cette piste.

J'ai bien perdu mon temps, tiens! Ce fut la dernière interview que j'ai acceptée, alors que je restreignais déjà mes interventions à l'écrit. Et voilà pourquoi votre fille est muette et pourquoi je refuse désormais les interviews même écrites. Pas de temps à perdre, il aurait suffi à l'apprenti journaliste de lire mon blog ou mes livres pour se rendre compte que ces prescriptions de labo ne sont pas efficaces pour Crohn.

On retrouve ici le principe de l'humain, bien compréhensible mais désolant: mangez comme moi, vous serez donc mon ami. Au diable votre santé, seule compte la nourriture pour mon ego. Car je suppose que ce blogueur pratique la paléo et se supplémente en glutamine et en oméga 3. Tout simplement.

 Retour au blog