taty lauwers

cuisinez selon votre nature

En recherche d'un "devenir soi" nutritionnel... Lire la suite

mon livre Sortir de la
cacophonie gastrique

Blog & FAQs

feuilleter la dernière version
télécharger des extraits
voir des vidéos sur ce thème
  forum
lire aussi le blog "Du gaz dans les neurones (profanes)

28.9 Quelques ajouts dans la nouvelle version 2017.

27.9 A la faveur de la réécriture de la prochaine édition (disponible mi-octobre), je viens de mettre à jour sur le site officiel les liens mentionnés dans ce topo expert .

18.8 Aladdin publie sur le site officiel de nouveaux extraits de "Sortir de la cacophonie gastrique": Gestion des oxalates alimentaires selon les profils et Liste positive commentée

4.5.2017 La cure antiparasitaire de missiz clark. J'espère ne pas faire du mal aux gens malgré moi, au travers de mes écrits, en particulier dans les topos. Je veille à y résumer ... Lire la suite

22.10.16 Un cas d'école pour les praticiens tentés par le profilage en naturologie douce: Colite: Nouvelle flore ou pas? où je consigne un échange verbal avec une camarade lors d'un stage de feutrage. Lire la suite


Q. (de la part d'une auditrice). Je ne vais pas te déranger trop longtemps.   Une question : les produits de coco (huile, lait,  flocons) sont-ils à déconseiller dans un régime  pauvre en FODMAPs ?  Sur le net, infos  contradictoires. Idem pour l'avocat.

R. Salut, j'ai pas vérifié dans mon top expert "sortir", mais de mémoire y a pas de fodmaps. Je les avais repris dans les commentaires de la liste positive, cherche dans ces pages. Tes interlocuteurs confondent peut-être l'effet de la famille coco sur la santé de presque ou francs canaris (bien plus courant aux States qu'ici) et imaginent que c'est dû à la teneur en fodmaps? Alors que ce sont probablement les salicylates en excès (ou les amines pour les avocats; ou l'excès de consommation: en alternutrition on en surconsomme!).

Pour un audit sain, vu que tu   commences, ne te laisses pas entraîner dans des voies de détail par les audités. Fodmaps : c'est une mode, ça passera, car c'est esthétique et non plastique. C'est-à-dire : ça touche un effet et pas la cause. Du pur allopathique.

En outre, on se perd vite dans des détails quand on suit des « listes » comme les fodmaps et pas des principes ou des concepts (comme "Nouvelle Flore").

C'est une piste si anecdotique que je n'en tiens pas compte pour les « grands » malades que sont les malades autoimmuns (crohn, rcuh) qui, eux, n'en sentiraient quasi pas d'effet. Pour ma part, je pense que suivre la piste des fodmaps est utile au début, pour les victimes de constipation récalcitrante et les « candidoses ».

Je te copie un extrait de « Sortir de la cacophonie » sur le sujet.

« Les diètes RGS/GAPS™/NF ne sont pas de la bibine. Tous les sujets ne sont pas prêts à s'y lancer, car il faudrait procéder à des changements d'habitude alimentaire substantiels. Pour ces colopathes, je suggère de commencer par l'approche récemment découverte d'éviter les fodmaps ­— ces fibres fermentescibles (Fermentable, Oligo-, Di-, Mono-saccharides and Polyols - http://en.wikipedia.org/wiki/FODMAP) dont la restriction semble profiter à 75% des victimes de TDF. Je ne la valorise pas ici, car à l'instar de la classique éviction des fibres en gastroentérologie, cette solution n'est qu'un pansement, elle ne rétablit pas l'équilibre déviant à la source du problème. C'est pour info que j'ai repris les sources dans la liste positive commentée. »

Q2. Merci.  En fait, il s'agit bien de constipation récalcitrante...jusqu'à 12 jours sans aller à la selle. J'ai d'abord fait les recommandations d'usage : jus de légumes le matin, bouillon de poule, etc... Son profil indiquait un déficit en acides gras essentiels.  J'avais donc augmenté au départ les quantités de graisses originelles. Il y avait d'autres problèmes et j'avais ajusté son régime. La constipation est toujours là avec ballonnements et gaz.

R2. J'en profite pour rappeler sur ce blog un autre extrait sur le sujet. N'oublie pas que les protocoles qu'on propose ne sont que cela: des guides quand on doute. Ce sont loin d'être des autoroutes de sécurité. Fais confiance à la dame et à ton intuition aussi, en complément de tout ce que tu connais au plan théorique.

Je pense à cette dame dont la constipation éternelle s'est réglée en arrêtant de manger de la viande; l'autre quand elle a arrêté d'ajouter tant et tant de fibres pour s'adonner aux jus de légumes frais; la dernière lorsqu'elle a terminé ses séances de constellation familiale et compris qu'elle pouvait lâcher prise (hihi).

B & G: tofu? soja? sucres? fruits crus?

Extrait. Le cas de la constipation récalcitrante, commentaire sur la page 31 du topo de base

Le mangeur constipé sait assurément qu'on lui conseille de boire plus d'eau, de manger des aliments riches en fibres et de faire de l'exercice physique. Voilà qui est sage, mais modulons avec bon sens. Boire plus d'eau ne signifie pas boire trop d'eau, ce qui fatigue le cœur, les reins, le métabolisme en général. Hormis le cas d'un colopathe grave qui connaît de véritables diarrhées (et non des selles molles), cas où la déshydratation guette, manger des aliments frais et boire un peu apporte largement assez d'eau.
Par ailleurs, là où les fibres des légumes cuits ne semblent pas faire de dégâts, les fibres « dures » des céréales — du son en particulier — peuvent entretenir une situation inflammatoire au lieu de la régler. En cure NF, on privilégie les fibres douces des légumes et des fruits cuits.
Pour tempérer la constipation, les thérapeutes plus naturos conseilleront quelques tisanes bien ciblées ou proposeront de boire un à deux grands verres d'eau tiède au lever, d'avaler une cuillerée d'huile d'olive à jeûn, ou d'ajouter au quotidien des graines de psyllium ou de lin. N'oublions pas que la constipation est une des caractéristiques notoires d'une thyroïde paresseuse : aucune intervention alimentaire seule ne suffirait. Il faut d'abord régler les soucis endocrins.
La constipation « ancienne » est un des dénominateurs communs parmi les canaris de naissance, chez qui ce désordre se règle en soignant d'abord les voies de détox' du foie et non les intestins... Raison de plus pour ne pas leur conseiller cette cure-ci, car l'on aggraverait la constipation.
Outre les techniques ci-dessus, connues des naturologues, je suggère une solution très efficace, testée et validée sur le terrain (sans études cliniques à ce jour) : la constipation récalcitrante peut être tamponnée par la consommation de jus de légumes fraîchement pressés en remplacement des légumes entiers et cuits. Prudence : varier les sources de jour en jour et s'en tenir à un verre quotidien. Ne pas suivre les excès des quelques diétocrates qui professent sur le ouaibe et qui conseillent des doses ahurissantes de jus, chaque jour.