taty lauwers

cuisinez selon votre nature

En recherche d'un "devenir soi" nutritionnel... Lire la suite

annexe à mon livre
"Au-delà des régimes"

 

Le système Heller pour les accros aux sucres: enchantement de la simplicité

Lorsqu'ils pratiquent le Stop & go ou une variante de quasi-jeûne alterné, certains mangeurs veulent une forme de régime pour le jour gras, malgré que j'insiste dans le topo pour qu'on lâche les amarres ce jour-là. Respectons leur désir et trouvons une solution.

Suivre un vrai régime hypocalorique le jour gras est une prescription d'échec, car le poids perdu ne se stabiliserait pas comme je le promets avec ce système. Suivre le jour gras un régime hypoglucidique, même s'il est riche en graisses, comme le low carb high fat à la Atkins (LCHF), pourrait bien être aussi délétère à terme. Bizarre, mais quasi tous les pratiquants du LCHF reprennent le poids perdu après l'arrêt du régime. Les seuls qui restent minces sont ceux qui restent dans le régime. Eh oui, comme les anorexiques... On s'explique bien pourquoi on reprend du poids après une restriction calorique (voir l'infographie du poids P dans le livre ou les paragraphes pages 19 à 21 du topo). Mais dans les autres systèmes, non restreints en calories mais bien glucides? Cela pourrait tenir tout simplement au FAIT de suivre une prescription trop dure. Impact du mental, quoi.

Il faut donc trouver un guide qui ne soit pas un régime. Dans le livre Au-delà des régimes, j'écris ceci:

En tout cas, lâchez-vous le jour gras ! Certains auteurs de livres sur ce type de régime sous sa forme 5/2, conseillent de manger « méditerranéen » et « léger » les jours de fête. Quelle drôle d’idée ! Ces excellentes conseillères courent sur leur aire, elles oublient d’adapter leur discours nutritionnel habituel à ce régime particulier. Elles ont tant l’habitude de faire la leçon. Il est contre-productif de se contrôler le jour gras, car vous seriez alors en train de faire régime. Selon ce que Krista Varady a testé en labo, le système Stop & go permet au contraire de manger du grand n’importe quoi le jour de fête : desserts, lasagnes, burgers… On se répète : lâchez-vous ! (...) Cependant, il faut prévoir un cadre pour les restrictifs parmi les mangeurs. Il est en effet deux profils-type : les permissifs, qui ne respectent aucune règle, même pas celles qu’ils se sont édictées eux-mêmes; et les restrictifs, ces mangeurs qui sont en demande d’un cadre — faute de quoi ils n’ont plus de repère. C’est pour eux que j’ai repéré les quelques règles ci-après.
Les seules règles du jour gras : mastiquez soigneusement (p. 85), dégustez des aliments frais, cuisinés chez vous, sans consommer trop de sucreries (p. 86), lâchez-vous sur les graisses (p. 87). Bougez un peu (p. 107) et ciblez des aliments denses (p. 86)."

J'ai repéré un plan qui pourrait bien ne pas être un vrai régime et qui donne un cadre plus strict que mes quelques règles ci-dessus: le système Heller. Je ne le connais que depuis 3 ans, je n'ai donc pas plus de recul que la lecture des forums US.

Le système Heller est très connu et pratiqué aux States, je ne connais pas de pratiquant en francophonie européenne. Ces deux médecins ont systématisé le programme qui leur a réussi question poids et autres paramètres de santé (cardiovasculaire, entre autres). Ils étaient tous deux des accros aux sucres et aliments industriels, d'une façon différente pour chacun. Ils ont développé un système qui permet de bénéficier de la puissance du low-carb, sans s'enfermer dans un carcan: ils autorisent une heure de liberté par jour. Enfin, liberté, c'est vite dit, car il y a une règle à cette heure de liberté.

Je résume, en m'inspirant de leur premier livre qui est de l'avis de la plupart des routards de ce régime le plus performant (dans les dernières éditions, comme Atkins, ils rajouteraient des principes trop flous).

Règle 1. Toute la journée: très low-carb, càd pas de sucres, ni d'édulcorants, pas de fruits, pas de farineux, pas de légumes trop sucrés comme les carottes. Du Décrochez-des-sucres à MOINS de 4 à 6 U. S. par jour. Pendant une heure par jour cependant, autorisez-vous un repas qui peut contenir bien plus de glucides. Délai moins long si vous voulez, mais sans dépasser le délai de 60 minutes, sinon l'insuline part en toupie.

Règle 2. Ce repas DOIT contenir 1/3 de protéines/graisses, 1/3 de légumes et le reste d'autres glucides (fruits, farineux, faux-sucres ou sucres vrais). Sont compris comme glucides les alcools et les beaux gros gâteaux au chocolat. Donc une halte sur l'autoroute pour une barre chocolatée: non! Si vous la précédez d'un bout de comté et si vous trouvez des légumes frais sur l'aire d'autoroute: bingo.

Règle 3. Cette heure d'écart peut intervenir quand vous le voulez, mais les docteurs Heller déconseillent le petit déjeuner, faute de quoi vous risquez des compulsions toute la journée, d'où restriction mentale, d'où frustration, d'où abandon des bonnes résolutions, culpabilité, vous connaissez le cycle infernal. La plupart des pratiquants utilisent leur joker vers 18-19h.

Les références

S'il vous en faut plus (ces 3 règles suffisent largement)...

Un forum américain

Le site des auteurs

Leurs livres en français


Le Régime minceur : Débusquez les sucres là où vous ne les attendez pas ! des docteurs Rachael F. Heller et Richard F. Heller. Broché 2000
Pour vaincre la dépendance aux glucides

Quatrième de couverture et annonce éditeur. Richard et Rachael F. Heller, tous les deux médecins et chercheurs, exercent à New York. Leurs découvertes leur ont valu un succès phénoménal aux États-Unis où cet ouvrage s'est vendu à plus d'un million d'exemplaires.

* Est-ce que perdre du poids - durablement - se fait pour vous de plus en plus difficile au fil des ans ?
* Lorsque vous avez pris un vrai petit déjeuner, avez-vous quand même faim dans la matinée ?
* Si vous mangez des pâtes, des pommes de terre, des biscuits sales ou des sucreries avez-vous du mal à vous arrêter ?
* Ressentez-vous des coups de fatigue ou des fringales au milieu de l'après-midi ?
* Le stress vous creuse-t-il l'estomac ?
* Êtes-vous léthargique après le dîner ?
Si vous avez répondu par l'affirmative à deux de ces questions au moins, ce régime est fait pour vous


"Vaincre la dépendance aux glucides : Programme pour un coeur en santé", des docteurs Rachael F. Heller et Richard F. Heller. Broché, 284 pages, chez Michel Lafon, 2000. Traduit de "The Carbohydrate Addict's Diet: The Lifelong Solution to Yo-Yo Dieting"

Annonce. "Les auteurs présentent ici un régime révolutionnaire qui supprime les états de manque et qui aide à venir à bout de l’effet yo-yo, définitivement et sans souffrance. Il s’adapte facilement à tous les styles de vie et ne requiert aucune mesure ni comparaison d’aliments ni comptabilisation de calories". Broché 15 x 23 - 312 pages

retour au blog