taty lauwers

cuisinez selon votre nature

En recherche d'un "devenir soi" nutritionnel... Lire la suite

FAQs de mon vade-mecum:
Le planning mini-max du cuistot bio

 

 

A corriger dans l'édition octobre 2016. Merci à une lectrice parisienne, dont voici le mail (suivi de ma réponse)

Q. Je viens de recevoir cet ouvrage, et voudrais vous signaler (ou plutôt signaler à Taty par votre intermédiaire) ce qui me semble être une erreur en page 8: la dernière phrase est "Lorsque vous voulez garder les légumes cuits plus d'une journée, congelez-les après les avoir précuits un instant (blanchis). " N'est-ce pas plutôt des légumes crus qu'il s'agit?
Pourriez-vous m'indiquer par ailleurs la date de sortie de l'ouvrage "Retour à soi: la cure 1 sur 2"?

Ma réponse. Bonjour et merci de votre attention. Il s’agit bien de légumes cuits. Dès qu’ils sont cuits, les légumes ne conservent plus leurs propriétés longtemps (ni leur saveur d’ailleurs). C’est un fait que l’on oublie souvent dans le tourbillon moderne, j’ai voulu le préciser. On ne devient pas malade à les garder plus longtemps, mais on y perd en qualité.

Ceci dit, en relisant la phrase hors contexte, je dois la reformuler. La relectrice n’a pas vu le manque de clarté non plus. A vouloir faire trop court, n’est-ce pas...
Il faudrait lire: “Les légumes crus, dès qu’ils sont lavés et coupés, s’oxydent vite. Ils resteront frais quelques heures seulement, un peu plus si vous les gardez au grand froid. Ne préparez donc pas les légumes crus longtemps à l’avance. Les légumes cuits, pour leur part, peuvent être préparés la veille au maximum. Tels quels, ils conservent leur vitalité et leur saveur vingt-quatre heures au frais. Ma solution pour pouvoir les préparer en Planning Mini-max, une fois par semaine: soit je les congèle, soit je les couvre d’huile comme on le fait pour les Antipasti de légumes*. Le fait de les couvrir d’huile empêche l’oxydation.
Est-ce plus clair?

Le livre sur la cure stop and go sortira fin mars, j’espère. Sa publication dépend de la sortie du topo expert en cours (Itinéraire de décrochage des sucres), qui doit sortir fin février, car le contenu de la cure y fait référence.  La cure Retour à soi sera une toute autre cure, qui sort fin avril. Un des parcours fléchés serait: 8 semaines de cure Retour à soi puis quelques mois de cure stop and go.