taty lauwers

cuisinez selon votre nature

en quête d'un devenir-soi nutritionnel

La nutrition comme religion

29-2-20 Les choix en nutrition des profanes relevant de la religion plus que de la science, ne nous perdons pas en polémiques autour de postulats. Si l'on ne comprend pas cela, on ne pige rien au dossier #boeufemissaire. Athée sereine, je suis aussi libertaire : ni dieu ni maître, ni diktat nutritionnel ni gourou. Une petite illustration imagée.




"Nourritures vraies"
nouvelle édition 2018

 

Les choix en nutrition des profanes relevant de la religion, ne nous perdons pas en polémiques autour de postulats. Athée sereine, je suis aussi libertaire : ni dieu ni maître, ni diktat nutritionnel ni gourou. Seul mon corps décide ce qui est bon pour moi au plan physiologique, seuls mes goûts et ma satiété me guident. Cerise sur le gâteau : mon esprit critique peut évaluer la justesse des postulats comme le boeuf-bashing et mettre en balance ce qui est juste, bon et durable pour moi et mon environnement.

Si cette approche vous tente, suivez-moi dans le dossier "Le boeuf émissaire", où je publie les brouillons d'un livre à paraître. J'y résumerai les pistes de réflexion et les arguments pour les parents et les enseignants rationnels qui veulent décontaminer les ados des rumeurs antiviande actuelles. Auxquelles j'ai participé en mon temps, vers 1998, à mes tout débuts en nutrition, pardon!

 

   Commencer à lire par ordre chronologique inversé à partir de ce blog-ci.

Retour aux articles