taty lauwers

cuisinez selon votre nature

en quête d'un devenir-soi nutritionnel

Le goût des privilégiés


L'acteur Phoenix en smoking, après avoir reçu sa petite figurine en or

13.2 On envisage rarement le monstrueux cynisme des hyperriches lorsqu'ils veulent priver les plus pauvres de leurs moyens de subsistance. Ma traduction d'un billet d'humeur de Diana Rodgers sur son compte insta, en réaction au discours d'un acteur américain, Joaquin Phoenix (golden globe récent). Discours "contre" la viande, bien sûr. Si on est antisystème, on va finir par manger de la viande par militantisme! Je partage avec Diana la défense des moins privilégiés.




"Nourritures vraies"
nouvelle édition 2018

 

 


Ah, le goût du privilège.
Cette photo m’a donné à penser, voici ma petite diatribe.
De nombreuses personnes dans le monde ne peuvent pas rejeter les aliments d'origine animale à forte densité nutritionnelle. Dans de nombreux endroits du monde, on ne peut pas cultiver les ingrédients nécessaires à la fabrication d'un hamburger à base de plantes, mais on peut faire paître les animaux. Dans de nombreux endroits du monde, les femmes ne peuvent pas posséder de terres, mais elles peuvent posséder du bétail.
Lorsque les enfants dénutris  ont un meilleur accès aux aliments d'origine animale, ils manifestent un moindre retard de croissance et un meilleur développement intellectuel.
Je n'ai aucun problème avec celui veut se passer d’aliments d'origine animale... Allez-y donc ! MAIS, en tant que mère et diététicienne, je suis très inquiète lorsque je vois des gens qui jouent toute la journée à faire semblant et qui vénèrent de petites figurines en or dire au monde que manger des animaux est mal, et je ne tolère pas une politique qui retire les aliments d'origine animale aux enfants.
Je suis moi aussi préoccupée par la façon dont les animaux sont élevés, mais je suis également préoccupée par la façon dont les plantes sont élevées. La question n'est pas de savoir si les plantes sont élevées ou non, mais de savoir si nous avons besoin d'un meilleur système. Creusons un peu plus et trouvons de vraies solutions.
Beyond Burger coûte deux fois plus cher au kilo que le bœuf biologique nourri à l'herbe.
Au lieu d'imposer un programme végétalien à tout le monde, je suggère que nous plaidions tous pour la souveraineté alimentaire. Les gens devraient avoir le droit de faire leurs propres choix en matière d'alimentation, sur la base d'une alimentation culturellement appropriée et de systèmes agricoles adaptés aux régions.

Faites ce que vous voulez, mais je crois qu'il est contraire à l'éthique de faire peser votre programme moral sur les autres.

Tout le monde n'a pas le privilège ou le désir d'éliminer la viande.

 

Ceci dit, pour avoir travaillé en département lobbying, je soupçonne que toutes ces célébrités se prétendant "sans viande" ou même véganes sont payées pour cela, tout simplement pour que leurs comportements ruissellent chez nos petiots. Technique de marketing bien connue, insupportable en l'occurence, mais connue. Je ne peux imaginer qu'une fille aussi intelligente que Madonna qui s'annonce végane (à vérifier), aussi attentive à construire son image, prenne de tels risques avec sa santé. Cela ne lui coûte rien de s'annoncer végane, si elle en trouve un bénéfice financier. Cela ne lui coûte rien de continuer le boeuf kobé à 100€ le kilo et le caviar chez elle, au calme. Ou même un simple plan végétarien équilibré. Mais "végane"? J'en doute.

J'ai mentionné "hyperriches" alors que ce gars n'est peut être que très riche, car lui n'est qu'un pantin crétin, manipulé par des intérêts plus puissants, en l'occurence les milliardaires de la silicon valley qui ont récemment investi dans la viande de labo et de la fausse viande et qui sont plus que probablement derrière cette récente campagne de diffamation. Ces derniers, libertariens en diable ( et non libertaires, le répéterai-je assez), veulent imposer leur vue du monde selon leurs principes "remplaçons les gouvernants": pour cela il faut qu'ils nous dégoûtent de nos plats ancestraux, par toutes les voies possibles. Ils ont bien choisi leurs relais: des acteurs, par exemple, dont on sait que la capacité d'investigation autre que dans leur miroir a un beau potentiel de progression.



Retour aux articles