taty lauwers

cuisinez selon votre nature

en quête d'un devenir-soi nutritionnel

    Trois voies possibles en Alimentation saine

J'extrais ici une partie de la 4è édition de Nourritures vraies, qui disparaît de la nouvelle édition (dispo dès le 29/1) pour faire place au docteur Anthony Fardet.
Cet article étant plus particulièrement orienté coach/praticien, il sera plutôt intégré dans le topo expert associé à Nourritures vraies: "Choisir une cure au cas par cas".




"Nourritures vraies"
nouvelle édition 2018

Dans le vaste fouillis des méthodes proposées aujourd’hui, la dernière arrivée chassant les autres, je me targue d’avoir fait la synthèse entre les croyances du jour et les faits, en observant tout simplement ce qui a fait ses preuves sur la durée. J’envisage le cas de celui qui aime la révolution en cuisine tout comme celui du mangeur qui préfère agir en douceur. Je suggère trois voies possibles pour accéder à une alimentation plus saine selon que vous êtes néophyte complet, déjà aguerri ou carrément initié. Je propose quelques illustrations concrètes plus loin.

Néophyte, commencez par intégrer au moins les douze critères de bon sens alimentaire — la ceinture blanche, sur le mode des grades en judo ( illu sur la p. 99 de la 4è édition, voir ci-dessous).

Ils seront aussi votre recours dès lors que vous serez aguerri, car ces points sont la base minimale pour tous. Les règles de bon sens d’une alimentation saine ne doivent pas être explicitées tant elles sont évidentes. Mangez un peu, de tout, en variété, selon vos besoins profonds. C’est pour découvrir ce dernier critère qu’il faudra que certains apprennent à jouer l’explorateur d’eux-même à l’aide des outils que je communique dans les topos ou sur mon blog www.taty.be. Dès que vous serez prêt, passez au cycle suivant.

Cuisinier aguerri, découvrez la Cuisine nature ou ceinture bleue ( illu sur la p. 100 de la 4è édition, voir billet suivant). Elle vise à vous ramener au bon sens alimentaire de nos aïeux, incarné aujourd’hui par le fameux régime crétois, cette adaptation moderne de l’équilibre culinaire que nos ancêtres ont développé empiriquement pendant des siècles. Dans quelque temps, vous passerez au point suivant.

J’ai créé le concept d’Assiette ressourçante (la ceinture noire) à l’intention des initiés en cuisine saine ou des personnes en maladie chronique qui auraient un besoin urgent d’utiliser les aliments comme remède ( illu sur la p. 102 de la 4è édition, voir billet ultérieur).

Elle est la version exposant douze d’une Cuisine nature : choix exclusif (ou quasi) de nourritures vraies, rotations alimentaires (sans autre exclusion que les plastiproduits), cures de drainage régulières, modération en sucre, en laitages et en sources de gluten. En effet, nous ne disposons plus de la bonne santé des Crétois d’avant 1960, date de la célèbre étude nutritionnelle sur le sujet.

Il nous faudrait alors en passer par des périodes d’attachement plus strict à une alimentation véritablement remède : l’Assiette ressourçante, qu’on pourrait qualifier de cuisine nature qui surdose l’alimentation en vitamines, acides aminés, minéraux et co-facteurs (ces fameux « petits riens qui font tout »), les plus riches en apports immédiats et biodisponibles.

Ceinture blanche ou voie 1 : les règles de bon sens d’une alimentation saine

cliquer pour agrandir

Transcription

Quels sont les critères minimaux pour une alimentation saine, avant même de penser Cuisine nature ou Assiette ressourçante ? Ces critères valent autant pour un novice débarquant du monde de la malbouffe que pour un cuisine-naturiste qui sort d’une cure de remise à niveau.

  • boire de l’eau, du thé, du café, de l’Hydromel ou des tisanes plutôt que des boissons sucrées
  • sans surboire pour autant
  • s’autoriser du vin une fois par jour, au repas du soir
  • manger 2 à 3 fois par jour, sans grignoter entre les repas
  • manger à des heures régulières (avec ou sans petit déjeuner, selon nature profonde)
  • manger des repas simples, sans mélanges excessifs, varier les sources
    de jour en jour
  • mâcher chaque bouchée en conscience
  • ajouter des graisses fermières, des protéines de qualité fermière
  • ne pas surdoser ni les protéines ni les graisses
  • consommer plus de 50% d’aliments frais, limiter au maximum les aliments de dépannage
  • suivre ses besoins profonds, s’écouter, jouer à l’auto-explorateur...

Commentaire

Les coachs noteront qu'il n'est question ni de bio ni de ressourçant dans cette première approche "ceinture blanche", mais bien de "frais". Aujourd'hui que les caddies(c) comportent près de 80% d'aliments industriels, il faut savoir prendre les mangeurs là où ils sont. S'il suffisait de conseiller "mangez bio", le client ne serait pas chez vous, il serait dans son magasin bio le plus proche!

voir la synthèse des 3 ceintures en tableau

Incorporez l'infographie sur votre site. Copiez/collez ce qui suit:
<img src="http://www.taty.be/nourrit/tatybe_nourrituresvraies_ceinture1_blanche.jpg" title ="Nourritures vraies, par Taty Lauwers" alt="Nourritures vraies, par Taty Lauwers - infographie 6" border="0" style="max-width:100%; min-width:300px; margin: 0 auto 20px auto; display:block;"> <p style="max-width:800px; min-width:300px; margin:0 auto; text-align:center;">   <a href="http://www.taty.be/nourrit/3voies_alimsaine.html">Nourritures vraies, infographie nr 6</a> (sur le site www.taty.be)</p>

***Demain, partie 2***