taty lauwers

cuisinez selon votre nature

En recherche d'un "devenir soi" nutritionnel... Lire la suite

mon livre
Fruits de la vie

Quelques nouveaux smoothies

Taty le jeudi, 04 juin 2008,

Le smoothie, que j'ai renommé « velouté » dans mes livres mais qui est devenu une appelation même en France (prononcez « smouzie »), est un mélange de JUS de fruits frais et de PURÉE de fruits ou de yaourt (animal ou soja).

Le fruit réduit en purée le plus utilisé est la banane, pour son effet onctueux. Vous pouvez passer une banane en fin de course dans le Jazz Max, elle produira quelques gouttes de coulis onctueux. Vous récupérerez la pulpe éjectée en toute fin d'extraction pour la fouetter dans le jus. Le voilà votre Smoothie sans blender. 
Les autres fruits qui smoothifient le jus : la mangue, la pêche, l'abricot, car tous trois donnent au Jazz plus un coulis qu'un jus clair. Le fruit de la passion en est un autre, mais le prix est exorbitant…

Smoothie Délice et Tentation

Framboises, fraises, banane, coulis de mangue

Les smoothies du Juice Master

Jason Vale, dont j'ai déjà cité les livres et le site dans un autre billet, transmet la recette du Smoothie « Natural Fat Buster » pour résister aux envies de graisses.

Passez au blender ½ avocat mûr et ajoutez les jus frais de : ½ ananas - ½ branche de céleri blanc - ¼ concombre – une poignée d'épinards frais en branches - ¼ citron vert. Grand bien lui fasse. Je trouve ces mélanges à base d'avocat inbuvables, pour ma part. Ils me donnent juste envie d'une tartine au chocolat…

Ces smoothies végétaux à base d'avocat sont une antienne des crudistes à la Wigmore. Si j'avais suivi un stage chez Hippocrate, ce goût me ferait souvenir de soleil peut-être… Mais ici et maintenant, j'ai la nausée quand je dois le boire.

Peler ou non ?

Question récurrente lors des animations : « Si les fruits ne sont pas bio, il faut les peler bien sûr ? ».

Non est ma réponse, car depuis quelques temps les intrants agricoles en non bio sont, en partie, devenus systémiques. Ils pénètrent donc la pulpe aussi. Presser du jus de fruits non bio revient en partie à presser du jus de pesticides…. Mais l'effet positif est déjà en partie au rendez-vous. Chez nous, je ne négocie plus : tout bio, pour d'autres raisons : gustatives. J'en ai classe de presser du jus de chaussettes à partir de pommes qui n'en ont même pas le nom.

 

 page suivante
 retour page 1