taty lauwers

cuisinez selon votre nature

en quête d'un devenir-soi nutritionnel

Le livre "Une cure antifatigue" en est à sa neuvième édition (2017). Après ces longues pages de FAQs, je marque la fin de mes réponses aux mails à ce sujet. Toutes les réponses sont dans le livre ou dans ces pages. Merci de votre intérêt.


Une cure antifatigue: quinze jours de détox' gastronomique
10.7.2018 je présente ici un remix des micro vidéos que j'avais déjà publiées en 2014 sur le sujet.
  Voir la vidéo
Les douze principes de la cure antifatigue (poster 1)
Une infographie filmée et commentée, pour présenter en douze critères la cure antifatigue, ce programme diététique court de détox' qui est condensé des principes détox' et naturo à la Kousmine, en mode hypervégé

  Voir la vidéo
Le décodage des infographies est prêt pour les coachs et les auditeurs.
  Lire la suite
juillet 2014. Une très intéressante vidéo de Julien Venesson, journaliste scientifique, où il explique les processus de détox'.



13.2 Une petite infographie de ma plume pour rigoler mais pas que: "Homme libre, toujours tu chériras l’amer !"  Lire la suite.
Avec décodage pour les coachs: Lire

 



27.6 Une nouvelle série: des infographies autour de la cure antifatigue. Elles sont surtout conçues pour les praticiens qui recommanderaient cette cure de mégadrainage à certains. Ces affiches demandent à être commentées en entretien ou en atelier.
Lire la première: les principes
NB: décodage coachs ici

D'ici la fin juin, organisez-vous une petite cure drainante de printemps. Idée superbe: Efarmz propose des colis tout prêts. Voir le site
Autre solution de rêve: faites-vous dorloter en chambre d'hôtes ou en stage résidentiel.
14.1.17 Un cas d'école pour les praticiens tentés par le profilage en naturologie douce: Comment adapter la cure antifatigue, où je consigne un échange par mail avec une lectrice.  Lire la suite


Q. (par mail, mai 2015) Mon mari et moi avons commencé la cure mardi dernier. Pendant les trois premiers jours, j'étais en bonne forme. Mais depuis le quatrième jour, c'est la catastrophe : énorme fatigue... J'ai enfin "vu" le paragraphe sur les victimes d'épuisement chronique dans ton livre (version 09/10.11) et pense être dans le cas (je score bien au petit test), d'autant que je cumule cette fatigue quasi-constante avec toute une kyrielle d'allergies. Je voulais donc voir si tu fais toujours des consultations individuelles et alors prendre rendez-vous. Sinon, peux-tu me conseiller quelqu'un ? Grand merci de me répondre.
R. Je réponds par mail pour pouvoir répéter ce qui ne le sera jamais assez (voir la page contact sur ce site): Quelle bonne réaction d'avoir lu la bonne page au bon moment ! La kyrielle d'allergies est peut-être une kyrielle de réactivités "de type allergique", comme en connaissent les épuisés et les canaris de passage. Mais je ne fais plus d'audits depuis des lunes. J'ai repris sur la page "référents" les adresses des auditeurs qui peuvent te suivre, dans l'optique "profilage" (j'ai mis X. en copie de mail). Tous connaissent les alternatives à la cure antifatigue pour les épuisés ou les polyréactifs..


 

Témoignage. Après avoir tourné autour de la cure anti-fatigue pendant plusieurs années (à coups de "je devrais"), je me suis lancée dans ce défi il y a quelques semaines, en voyant la bonne mine d'une amie qui terminait sa cure.
Outre le plaisir d'avoir perdu trois kilos en douze jours, je me réjouis au quotidien de m'être débarrassée de maux de tête, d'une douleur articulaire gênante à une hanche et de mon addiction au sucre.
J'ai maintenant repris une alimentation plus sociable, pour reprendre votre expression, tout en gardant la ligne de conduite adoptée pendant la cure. Je n'ai plus envie de sucre, je mange beaucoup moins de pain, je remange un peu de fromage (mais moins qu'avant) et je rebois un peu de vin rouge.
Parfois, une "crasse", pas utile mais qui fait plaisir, et en quantités qui n'ont rien à voir avec l'avant-cure. Je continue à perdre du poids, tranquillement (2 à 300 grammes par semaine).
Je me sens en pleine forme et... libre. Après des années de dépendance au sucre et de recherche de réconfort dans des aliments riches et gras, sucrés ou salés, je me sens libre et ça, je n'y croyais plus, cela relevait de l'inaccessible.
Alors, merci pour vos conseils et votre enthousiasme.
Bonne continuation !
Martine

voir page 1