taty lauwers

cuisinez selon votre nature

En recherche d'un "devenir soi" nutritionnel... Lire la suite

Diète cétogénique: pour qui? pourquoi? p. 21

Cet automne, je publierai régulièrement des brouillons de mon livre à paraître sur le sujet, comme c'est mon habitude. Si j'écris des âneries, c'est le lot des brouillons. Ils seront relus et corrigés, vous aurez la version épurée dans le livre final.
Executive summary: voir mon pitch.
Voir la table des matières des billets à ce jour (dans le désordre)
Aujourd'hui: Livres en français pour cétophiles

13.11 Livres en français pour cétophiles

A qui se fier pour commencer la cétogénique? Je rappelle que je m'adresse ici aux praticiens et aux coachs. Les mangeurs autonomes sont les bienvenus de s'inspirer de ce dossier, sachant qu'il faut pas être un perdreau de l'année en nutri pour comprendre les tenants et les aboutissants.

Quel livre conseiller lorsque vous êtes confronté à un mangeur qui veut/doit suivre la diète cétogénique? Commençons par les livres en français. Je passe sous silence les sites et, bien entendu, les vidéos d'amateurs, qui me font sourire car ils sont généralement allergiques aux chemises (selon l'expression du dr Fung). Quand la vidéo commence et que je vois le gaillard à poil, zoup, je passe à autre chose car je sais que ses motivations sont loin d'être les miennes.

Pour une personne fatiguée, en inflammation chronique, à troubles de l'humeur incontrôlables, pour une femme entrant en ménopause; enfin pour toute personne dont vous soupçonnez que ses soucis proviennent au premier chef du déséquilibre hormonal/insuline, le bon vieux bouquin du docteur Atkins:

Qu'on trouve encore à 2 euros en occase en ligne.

TOUT est encore d'actualité. Inspirez-vous de la "phase d'induction" qui est à 2 U. S.
Papie Atkins mentionne autant la perte de poids que les récupérations plus fondamentales de santé (nerfs, peau, diabète, etc.). Hyper motivant, très documenté mais pas trop scientifique pour un lecteur profane. Peu d'illus, peu de graphiques car nous étions en 1972 n'est ce pas? Des menus par phase, des liste de teneurs en glucides (encore calculées en "glucides totaux" plutôt que nets). Et surtout une stratégie pour trouver son propre seuil glucidique, càd la tolérance maximale par jour: pour certains 6 U. S. pour d'autres 10 U. S.

Le Nouveau régime Atkins , par les docteurs Westman/Phinney/Volek, Thierry Souccar éditions, 2011

Programme assoupli par l'ajout de légumes obligatoires et quelques autres paramètres. Toujours très guidé, en phases. Ils me semblent insister plus sur la minceur que l'Atkins 1972 (deux minuscules chapitres en annexe sur les troubles cardiovasculaires et le diabète). Calcul des glucides nets et non totaux (ce qui fait encore controverse chez les experts; d'ailleurs dans sa pratique en clinique, Westman continue à calculer les glucides totaux, comme Bernstein; je les suis sur ce plan, voir le billet ad hoc).

Le curieux trouvera sur le site Atkins français les listes d'aliments selon phase et leurs poids en glucides nets; la procédure pour trouver son seuil glucidique; divers outils très pratiques.

Mais la lecture préalable de ces livres donnera une vision globale, plus intelligente que le picorage-de-poule qu'on fait en général sur le net. Et je ne démords pas de mon observation: à lire sur papier, on capte mieux, on engramme et on enregistre! A lire sur écran et par confettis d'article, on ajoute à la confusion. Ces livres sont peu chers en euros et se lisent en 2 heures. Prenez le temps!

Pour un cancéreux qui veut soutenir les traitements:

Le régime cétogène contre le cancer, de Kammerer et al, chez Thierry Souccar éditions, octobre 2014

Ce livre très clair, avec juste ce qu'il faut d'explications techniques, des listes d'aliments chiffrées et des recettes, intéressera tout autre amateur de cétogénique et sera lecture intéressante pour tous ceux qui veulent prévenir l'apparition d'un cancer.

Présentation de l'éditeur. "Mettez toutes les chances de votre côté avec le régime cétogène. On vous a diagnostiqué un cancer et vous vous demandez : comment lutter au mieux contre cette maladie ? Que puis-je faire, en accompagnement des traitements classiques, pour freiner son évolution et la combattre plus efficacement ?
Dès à présent, vous pouvez agir en optant pour une alimentation ciblée : le régime cétogène. Ce régime consiste à consommer beaucoup de graisses, suffisamment de protéines et très peu de glucides.
Pourquoi un tel régime ? Parce que, expliquent les auteurs, trois chercheurs spécialistes du cancer, ce type d'alimentation ralentit voire stoppe la croissance des tumeurs, avides de sucre.
L'alimentation cétogène n'est pas un « régime miracle » : c'est un mode alimentaire fondé sur des recherches scientifiques centenaires et qui, associé à une activité physique régulière, constitue sans doute l'une des meilleures stratégies contre le cancer aujourd'hui.
- Elle renforce les cellules saines de l'organisme, sans profiter aux cellules cancéreuses qu'elle fragilise.
- Elle améliore le bien-être des malades et augmente l'efficacité des traitements classiques.
- Facile à mettre en oeuvre, elle est sans effets secondaires et sans danger.
D'une grande clarté, ce livre écrit pour les patients retrace les aventures scientifiques passionnantes qui ont mené à cette approche. Il propose un programme pour la mettre en pratique avec des préparations simples et savoureuses (40 recettes) et de nombreux conseils.

Le Pr Ulrike Kämmerer, Dr Christina Schlatterer et le Dr Gerd Knoll, sont trois docteurs en biologie. Ulrike Kämmerer est à l'origine de l'une des premières études cliniques portant sur l'alimentation cétogène chez les malades du cancer. "

J'omets ici les livres contenant des recettes, car c'est d'un simple! Pensez d'abord au gras, utilisez un peu de légumes verts et ce qu'il faut de protéines (viandes volaille poisson oeufs tofu). Ne me dites pas que dans notre gastronomie quotidienne vous ne voyez pas quel plat vous pourrez privilégier?

Le pouvoir des protéines, des époux Eades (médecins), 2005

Mon livre chouchou car plus écrit pour des médecins, avec moult références scientifiques. Plus dur à lire pour un profane. Le titre est trompeur, on pourrait croire qu'il promeut les cures protéinées. tout faux, c'est du parfait low-carb, avec une phase 1 en cétogénique (3 U.S. , qu'il calcule aussi en glucides nets, comme le dernier Atkins). C'est mon favori pour son esprit méthodique, mais aussi parce qu'il ne limite pas des catégories (aucun bonbon, aucun farineux) comme les autres auteurs; il donne des listes très détaillées et propose à chacun de "dealer" selon ses goûts, l'humeur, la vitesse du vent.

Cette attitude conviendra aux mangeurs comme moi, mais sera très perturbant pour les mangeurs restrictifs, qui ont besoin de listes très guidées.

Présentation de l'éditeur. "Vous pourriez faire partie des millions de personnes qui ont connu une transformation dramatique en suivant ce programme. Celui-ci vous apprendra comment utiliser les aliments afin de : perdre du poids aisément et de façon durable ; réduire le mauvais cholestérol ; renforcer votre système cardio-vasculaire ; vaincre le diabète ; vous protéger contre la haute pression sanguine. Ce programme vous encourage à : manger les aliments que vous aimez ; changer votre perception sur le gras, les glucides et les protéines ; arrêter de brusquer votre corps avec des glucides raffinés qui provoquent l'embonpoint."
Lire le blog du dr M. Eades

Praticien, vous avez donc en main plusieurs outils pour accompagner votre client: le Eades pour les têtes de mules, le Atkins pour les mangeurs restrictifs, le site Atkins pour télécharger des listes à imprimer (plus faciles à transporter dans un sac...), le Kammerer pour les cancéreux.

Dans un autre billet je commenterai ce que je pense être LE livre de référence pour le coach ou praticien, livre très technique et explicatif, mais... en anglais uniquement: le dernier livre de Phinney/Volek sur la cétogénique alias le VERY low carb (contrairement à leur titre). En français, lire le livres des époux Eades.

In cauda venenum, je ne mentionne pas ici un livre récent, en français, dont le titre m'enchantait pourtant: "Décrochez du sucre !" du dr Jacob Teitelbaum (ouf! mon "décrocher des sucres" date de 2007, je ne serai pas accusée de plagiat). Je n'en suis qu'à la première lecture, mais "4 programmes personnalisés pour vaincre l’addiction au sucre" tel qu'annoncé sur la couverture se traduit par une déception. Pour l'instant c'est une soupe peu claire: un mix de "candidose", de "burn out", de rumeurs en alternutrition (le gluten est un poison), bref un "nutritionniste pour dames" (ouh pardon, mon sexisme qui revient). Il convaincra certainement une partie du public de changer de croyances, merci Teitelbaum, mais je m'en voudrais de le conseiller sur ce blog: il ne fait que rajouter de la confusion à la confusion ambiante. Enfin je pense, à ce stade de ma lecture.

Et Cinglés de sucres?

Je représente une vision latérale plutôt qu'un énième livre de régime, avec listes et outils (toutes infos qui sont sur le net ou dans les excellents ouvrages précités).

Dans mes livres, j'ai une position un peu différente à celle de tous ces auteurs:

  • je ne veux pas de calcul (sauf pour jouer, histoire de se rendre compte de certaines évidences qu'on nie), car cela enferme certains mangeurs dans une désappropriation de soi;
  • je sais qu'en Europe nous ne sommes pas aussi abîmés qu'aux Stages, on peut arrondir les angles de toutes ces règles;
  • je ne pense pas "minceur" mais équilibre profond (énergie, sommeil, nerfs, compulsions); car la minceur suivra...
  • mon objectif est que le mangeur se réapproprie son réel, je propose donc une autre vision, qui est presque de l'anti-régime (on passe par une cure courte pour se débarrasser de la notion de régime);
  • je refuse catégoriquement le recours aux faux sucres et à la junk food (car cela entretient l'assuétude, le mangeur ne se libèrera jamais);
  • je fais la synthèse des essais de centaines de milliers de personnes pendant des dizaines d'années (des centaines d'années pour "nourritures vraies"); il ne me suffit pas de "postuler", il faut que le programme suivi par le mangeur garantisse des effets positifs dans 8 cas sur 10
  • je privilégie les rotations aux exclusions radicales ("sans aucun farineux, sans gluten", etc.: à négocier)
  • j'insiste sur l'étude du profil avant d'entamer toute stratégie un peu radicale; contrairement à ces auteurs, je ne crois pas que le low-carb doit être suivi en permanence, il peut être suivi un an le temps de rééduquer les divers circuits, mais la destination finale est: "mangez des nourritures naturelles, choisies selon votre nature".

C'est une posture un peu plus stricte, dont la destination est de se libérer. Si ça vous attire plus, je réédite "Cinglés de sucres" le mois prochain, il sera accompagné le mois suivant de son topo expert "Itinéraire de décrochage des sucres" (orienté profil, comme on s'en doute).