taty lauwers

cuisinez selon votre nature

En recherche d'un "devenir soi" nutritionnel... Lire la suite

Diète cétogénique: pour qui? pourquoi? p. 60

Cet automne, je publierai régulièrement des brouillons de mon livre à paraître sur le sujet, comme c'est mon habitude. Si j'écris des âneries, c'est le lot des brouillons. Ils seront relus et corrigés, vous aurez la version épurée dans le livre final.
Executive summary: voir mon pitch.
Voir la table des matières des billets à ce jour
Aujourd'hui: Pour un cancéreux qui veut explorer la voie cétogénique

Pour un cancéreux qui veut explorer la voie cétogénique

19.8 Je viens de  passer 10 jours de recherches intensives pour comprendre l'efficacité et les fondements de la piste métabolique, j'ai mis le turbo pour un ami qui est mal et qui est en recherche. Selon la piste métabolique, le cancer naît d'une forme d'asphyxie progressive de la machinerie profonde, un vieillissement précoce - plutôt que d'une malédiction génétique et de gènes qui ont perdu la boule. Je n'avais jusqu'ici que survolé la piste cancer, lors de la rédaction de ce dossier cétogène.

J'ai procédé à des vérifications de mes notes, j'ai recoupé mes infos, j'ai évidemment tout relu à tête reposée. On peut avancer ce dont je doutais jusqu'ici: la cétogénique semble efficace dans tous les cas de cancer,  et pas seulement pour le cerveau. Je m'y suis d'ailleurs remise depuis 1 semaine pour retester quelques bricoles. Je vérifierai malgré tout avec des pontes, cela fait partie de mes questions.

Si un ami cancéreux voulait explorer cette voie, je lui conseillerais de ne pas me croire sur parole mais de vérifier de son côté pour prendre une décision informée. J'ai soulevé quelques pistes par ici, pour lui éviter de passer 8 heures par jour de navigation internet ou de lecture papier.

Si le même ami était pressé à cause des délais de survie qu'on lui promet, je lui proposerais d'acheter tout de suite le livre du dr Kammerer et al, chez Souccar et je l'utiliserais comme base de ma cétogénique:

Le régime cétogène contre le cancer, de Kammerer et al, chez Thierry Souccar éditions, octobre 2014. Lire ma présentation.

J'achèterais aussi le dernier livre du docteur Laurent Schwartz.

Découvrir le docteur en vidéo: la plus claire, la plus parlante pour sa personnalité et son honnêteté à mon avis est Cancer, guérir tous les malades ? (1 heure). Laurent schwartz ne consulte pas, hélas. Pas de médecin déclaré pour suivre cette piste, mais protocole si simple...

Je chercherais un médecin qui veut me suivre dans le traitement Metabloc que le dr Schwartz conseille en complément de la cétogénique, traitement si peu cher et si prodigieusement efficace (sur "quasi" tous les cas, ne rêvons pas à 100%).

Pensons au cas d'un cancéreux qu'on veut opérer, mais qui a compris que la diète est si puissante qu'elle peut inverser le cours de la maladie. Et peut-être convaincre les médecins d'attendre encore un peu avant de passer aux grandes manoeuvres. On peut alterner le jeûne et la cétogénique si on veut en rythme alterné (1 jour sur 2, comme ADF, selon état vital), mais la cétogénique seule, doublée de la prise du traitement metabloc, donnera très probablement des effets dans les 3 premières semaines sur les marqueurs sanguins et les scans de contrôle, assez pour que le médecin traitant accepte de donner une chance à cette voie. Pour le jeûne dans ce cas: ne pas faire de purge au sulfate de magnésium, svp, car pas testé. A la rigueur un lavement doux  par semaine, moins agressif.

Si vous choisissez le traitement Metabloc, prenez bien les posologies du bon docteur (posologie au chapitre 8 de son livre) et ne suivez pas des profanes réunis en association qui se prennent pour des médecins et proposent d'autres formules ou d'autres produits "plus efficaces". Si le médecin conseille du metformin (glucophage), ne remplacez pas par de la berbérine (ce qu'on fait couramment en naturoland), car les tests ont été réalisés sur metformine et elle seule. Berbérine: ce ne sont que des suppositions d'analogie, laissons d'autres faire les frais de l'expérimentation grandeur nature. N'ajoutez pas 10 autres compléments alimentaires de votre propre chef ou sur un conseil naturo. Discernez! N'épuisez pas votre corps sans raison...

Pour amorcer la diète cétogénique: si le livre du dr Kammerer ne vous suffit pas, je publierai sous peu en pdf un document de douze pages qui résume les bases hors prise de tête. Télécharger "comment amorcer une diete cétogenique dans un cas de cancer".

En résumé, je reprends l'essentiel à connaître, dont j'ai eu l'impression qu'il est peu résumé dans les livres et les blogs en français. Quand on est en cétose, il FAUT prévoir que:

  • pour éviter les vertiges, les maux de tête et la constipation, on devra absorber beaucoup de sel marin (au moins 2 grammes en plus des doses habituelles, ce qu'on trouvera dans une 1 cuill. café)
  • pour prévenir les pertes en électrolytes qui découlent de la cétose, il faut cuisiner les légumes à la vapeur ou à l'étouffée; éviter de les cuire à l'eau, auquel cas on virerait les minéraux avec l'eau du bain - si possible prévoir du bouillon d'os maison, véritable mine d'or en minéraux et collagène
  • pour éviter les crampes musculaires nocturnes, il faudra supplémenter en citrate de magnésium
  • pour certains mangeurs sensibles aux calculs rénaux et qui voudraient rester longtemps en cétose, il faudra supplémenter en citrate de potassium -- cela demande l'intervention d'un coach/praticien, car le dosage sera fonction de l'apport des menus individuels en potassium alimentaire (rappel: ne pas s'autosupplémenter, le dosage demande beaucoup de doigté)
  • comme le régime est hautement diurétique, il faudra boire beaucoup


retour tdm