taty lauwers

cuisinez selon votre nature

en quête d'un devenir-soi nutritionnel

    Me retrouver dans ce que je mange: Infographies - décodage pédagogique

Explications de texte, pédagogiques, pour que les praticiens/férus de nutri puissent utiliser les infographies dans un argumentaire suivi


un prochain livre,
à paraître chez Aladdin, par Bibi

J'ai envisagé la série selon le raisonnement suivant, libre à vous d'intervertir l'ordre des infographies.

infographie nr 1. Quand on est dans la bouteille... .

Le tout premier pas, en audit nutritionnel (et si c'est votre choix de posture!): expliciter clairement votre place d'accompagnateur. J'utilise souvent le terme de coach pour la facilité, or ce terme est chargé symboliquement: on y voit un guide qui impose des gestes, des approches, des attitudes. Certains coachs s'installent en quasi gourous tant ils sont directifs. Dans mes livres, le "coach" à ma façon est plus un décodeur, en souplesse, qui respecte la liberté d'agir (ou pas...) du mangeur.


infographie nr 2. L'audit nutritionnel ou le profilage alimentaire: trouver Charlie

Deuxième critère de l'audit nutritionnel, difficile à faire passer que misteur fakebook a tordu les méninges à la majorité des internautes: aider un mangeur à trouver sa nature profonde, sa voie optimale, l'accompagner dans le devenir-soi nutritionnel n'est ni rapide, ni facile, ni immédiat. Il ne faut pas que la personne en recherche croie que vous êtes un magicien qui, à l'aide de deux ou trois questionnaires, va lui tracer la route...




infographie nr 3. L'explorateur en nutrition

Si l'on procède de manière méthodique, le travail alimentaire sur soi n'est pas pour autant une montagne à gravir. Certes, ce n'est ni rapide ni facile, mais dès que l'on accueille qu'il s'agira d'un processus permanent, dès qu'on y prend plaisir (eh oui!), on s'installera dans une routine: "je constate, je compare, je comprends, je corrige ..".


infographie nr 4. Ecouter son corps lorsqu'il chuchote

En audit, nous recevons souvent des personnes épuisées, qui ont tenté toutes les voies préalables. Et qui se sont fameusement déglingué la santé à parcourir des chemins parfois détournés. Le rêve de tout auditeur alimentaire: qu'une personne se prenne en charge AVANT la dégringolade (inflammatoire, auto-immune, ou autre). La jolie photo ci-dessus est une image plus élégante que ma métaphore habituelle du "plic plic plic le robinet qui fuit dans le garage et qu'on oublie... jusqu'à l'inondation lorsqu'il se casse franchement". Le coquillage/la plage: on pense au retour aux origines, à notre base fondamentale... Nous devons cette image à une internaute, Patricia Carlet, qui l'a publiée sur ostéopathie holistique sur FB. Intraçable comme d'habitude sur ce réseau infernal, j'ai donc pris la liberté de l'engrammer ici...




infographie nr 5. La grenouille et la tour

Au cours de la longue quête d'un devenir-soi nutritionnel, il faudra par moments se rendre sourd aux sirènes qui nous entourent, toute bienveillantes qu'elles soient: "tu te trompes", "tu te fais du mal", "il faut faire autrement", "moi je connais une méthode géniale, arrête tes essais", "mon docteur te l'interdirait", "si c'était vrai, cela se saurait"... Continuez la litanie.
C'est une des facettes les plus passionnantes d'un auditeur/coach en nutrition: ramener le mangeur à soi, à son chemin optimal. Il faudra parfois vous munir d'une série de fiches-réponse pour conforter le mangeur intellectuellement dans ce travail. Mes topos ne sont rien d'autre qu'une série de ces fiches-réponse, pour alimenter votre moulin.

Le pan majeur de votre travail: l'aider au plan émotionnel et, surtout, pragmatique (et là, ce sont mes livres de recettes dans la collection Cuisine nature ou les vade-mecums qui pourraient aider s'il vous manque des pistes pratiques).


infographie nr 6. Le dernier tournant .

Dans la métaphore du chemin de montagne, des zones aveugles empêchent de voir si le périple était vers le haut ou vers le bas. On imagine en revanche bien que le cheminement n'est pas linéaire, ne mène pas toujours vers le haut. Le corps s'adapte à tout, régime y compris. Parfois il stagne, parfois il régresse (les chemins qui descendent au lieu de monter). En tant qu'auditeur, je n'oublie jamais que je ne suis parfois que le dernier tournant dans l'historique d'une personne. Si je devais prendre au sérieux les miracles que j'ai pu voir après la réforme alimentaire que je proposais à certains mangeurs, cela aurait pu me monter à la tête et me la gonfler. Une réforme alimentaire survenant après une longue psychothérapie peut donner des effets mirifiques, bien supérieurs à ce qu'on peut en atttendre. Etait-ce l'alimentaire? n'était-ce pas qu'une cerise sur le gâteau du devenir-soi? Je pense à cet excellent médecin symboliste, que j'ai entendu en conférence et qui me semblait un tantisoit obnubilé par sa théorie: "cette dame, invalidée par la sclérose en plaque depuis vingt ans... on a fait ce qu'il fallait en décodage symbolique... et le lendemain elle remarchait". Il oublie qu'il était le dernier tournant, la pichenette que le corps attendait pour se libérer.